L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) alerte sur une hausse des signalements d’intoxications au cannabis observée chez les enfants depuis 2014. Ces intoxications touchent principalement les enfants de moins de 2 ans.

Ce phénomène a été mis en évidence par de nombreux médecins, notamment urgentistes, qui ont signalé des cas parfois graves d’intoxications, indique l’agence. Ces intoxications surviennent le plus souvent suite à l’ingestion accidentelle de cannabis dans l’environnement familial.

Au total, le réseau d’addictovigilance a rapporté 140 notifications d’intoxications pédiatriques au cannabis entre 2010 et 2014, dont 59 pour la seule année 2014. La grande majorité concerne des enfants de moins de 2 ans. Parmi ces notifications, 120 ont débouché sur des hospitalisations de 24 heures ou plus, avec 9 cas graves, correspondant à des situations ayant mis en jeu le pronostic vital et entraîné une admission en réanimation pédiatrique ou en soins continus. L’évolution de ces cas a été favorable et à ce jour aucun décès n’a été rapporté. Les manifestations cliniques décrites ont été des troubles cardiaques, ventilatoires et neurologiques.

De même, les données de la base nationale du PMSI montrent également une augmentation du nombre d’hospitalisations en relation avec le cannabis chez les enfants de moins de 10 ans, majoritairement chez les moins de 2 ans, avec 615 cas, survenus principalement en 2013 (151 cas) et 2014 (247 cas). On observe une forte disparité régionale, les zones les plus touchées étant l’Ile-de-France et celles du sud (PACA, Rhône-Alpes).

L’Agence alerte ainsi les professionnels de santé et le grand public sur la sous-estimation des dangers liés à l’ingestion de cannabis et sur la gravité de ces intoxications qui conduisent très souvent à une hospitalisation de plus de 24 heures.

L’ANSM recommande par ailleurs aux professionnels de santé d’effectuer une analyse toxicologique en présence de troubles respiratoires (apnée) ou neurologiques (somnolence, ataxie, tremblements) inexpliqués.

En cas d’ingestion ou de suspicion d’ingestion de cannabis, les structures d’urgences (Samu Centres 15) doivent être immédiatement prévenues. Les principaux signes cliniques retrouvés au cours d’une intoxication aiguë au cannabis peuvent être une somnolence avec des phases d’agitation, des vomissements, des tremblements, des convulsions, une détresse respiratoire, voire un coma.

Source : ANSM

A Lire également

Prévention des noyades des enfants: la surveillanc... Sept enfants de moins de 12 ans sont morts noyés durant les sept derniers jours en France. Entre le 1er juin et le 9 août 2012, l’Institut de veille s...
Accident domestique : 75 % des parents ont peur po... 97 % des parents d’enfants de moins de six ans pensent à juste titre qu’un grand nombre d’accidents domestiques pourrait être évité. Cependant, les da...
Soleil et protection des yeux des enfants : “... Les résultats du baromètre* 2018 de la santé visuelle ont de nouveau fait apparaître quelques interrogations quant à la connaissance et / ou la néglig...
Obésité, caries, prévention… : les enfants de 6 an... Selon les résultats de l’Enquête nationale de santé scolaire* publiée par la DREES, 12 % des enfants scolarisés en grande section de maternelle en 201...
« P’tit chef bio » : pour que les enfants cuisinen... Plus qu’un simple livres de recettes, « P’tit chef bio » est un album pour les enfants curieux de cuisiner avec des ingrédients naturels et de qualité...
Plan autisme : généralisation du dépistage dès 18 ... Marie-Arlette Carlotti ministre déléguée chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion a présenté jeudi 2 mai 2013 le 3ème plan ...
J’ai testé pour vous : Lentipoux… et ils sont part... La vie de famille et ses aléas ont parfois du bon dans la vie professionnelle. J’ai eu la joie de pouvoir tester sur mon fils une solution anti-poux. ...
Bronchiolite : les bébés nageurs sont plus à risqu... Selon une étude belge, le chlore utilisé dans les piscines favoriserait l'apparition d’une bronchiolite chez les enfants de moins de deux ans en irrit...
106 millions d’enfants vaccinés dans le monde en 2... Inversant une tendance à la baisse, les taux de vaccination n’ont jamais été aussi élevés que maintenant et le développement des vaccins est en plein ...
Lignes à très haute tension : les enfants ne doive... L'agence de sécurité sanitaire environnement et travail (Afsset) a publié une mise à jour des connaissances sur les effets sanitaires des champs élect...
Un nouveau plan de lutte de l’OMS et l’... L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) ont présenté  un nouveau plan d’action mondial qui pou...
Allergies : un site web pour sensibiliser les enfa... Le Comité Français d’Observation des Allergies (CFOA) souhaite sensibiliser les enfants et leurs parents aux problèmes des allergies, véritable problé...
Faut-il soigner par antibiotiques une angine, une ... Les angines, otites ou rhinopharyngite ne sont pas toujours traitées par antibiotique. Tout dépend si l'angine est d'origine virale ou bactérienne (il...
Armoire à pharmacie : pour qui, pour quoi, jusqu’à... Les  7 règles d’or relatives à l’armoire à pharmacie et aux médicaments que vous conservez dans votre maison. Source : www.leem.org
Allergies alimentaires chez les enfants : les hosp... L'Académie Européenne d'Allergie et d'Immunologie Clinique (EAACI) a lancé aujourd'hui sa campagne sur les allergies alimentaires. L'objectif de la ca...
Les cas d’obésité chez l’enfant et l’adolesc... Une nouvelle étude menée par l’Imperial College London et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) montre que le nombre des enfants et des adolescent...