Chez les personnes âgées, les journées vécues dans un environnement étranger augmentent les risques de pertes de repères. Dans le Gard, l’association Arsag 30 propose donc d’écouter les séjours à l’hôpital avec l’aide d’accueillants familiaux de courte durée.

Double objectif : assurer une meilleure récupération des personnes âgées en situation de dépendance ponctuelle et surtout privilégier le retour à domicile plutôt qu’un placement en maison de retraite.

Soucieux de préserver l’autonomie des personnes âgées, le CHU de Nîmes et l’ARSAG 30, association organisant l’accueil en famille des plus de 65 ans, ont signé une convention de partenariat afin d’éviter

Gériatrie : des accueillants familiaux de courte durée dans le Gard

de prolonger indûment le séjour des patients âgés dans les services hospitaliers de court séjour.

L’ARSAG 30, une alternative à l’hospitalisation prolongée des personnes âgées

Association à but non lucratif créée en 2004, l’ARSAG 30 concrétise l’idée du Dr Estorc, alors médecin urgentiste du Centre Hospitalier Universitaire de Nîmes. Confronté dans son service à une surpopulation chronique de patients souvent âgés, il a imaginé une alternative à l’hospitalisation prolongée : les séjours chez des accueillants familiaux ou en EHPAD (dans des structures d’accueil temporaire).

Ce dispositif, aujourd’hui d’actualité, s’adresse à des aînés géographiquement éloignés de leurs proches ou sans famille, souffrant de pathologies légères (chute, fracture du poignet, contusion, problème pulmonaire…) dont les soins aigus sont terminés mais qui entraînent une situation de dépendance ponctuelle. Le séjour est contractuellement limité à 21 jours.

Qui est l’accueillant familial ?

Métier d’accompagnement à la « re-autonomie » à domicile, être accueillant familial demande une grande disponibilité et des facultés d’adaptation : des qualités peu communes. Salariés de l’association ARSAG 30, les accueillants familiaux doivent être agréés par le Conseil Général du Gard. Les accueillants sont formés à l’accueil et l’hébergement temporaire de personnes âgées afin de professionnaliser cette nouvelle activité.

Le développement de l’Arsag 30 pour l’année 2009 dans tout le Sud-Est et la généralisation de ce concept sur le long terme offrent de nouvelles perspectives aux personnes âgées : une prise en charge globale améliorée.

Pour en savoir plus : Arsag 30
Visionnez l’interview du Dr Jacques Estorc sur Dailymotion
Contactez l’Arsag 30 :

Siège social : c/o Dr Jacques Estorc  – 18, rue Sully 30000 NIMES
Bureaux de l’association : Parc Georges Besse – 116, allée Norbert Wiener 30000 Nîmes
04 66 02 78 64 et 06 30 65 01 43 / arsag30@orange.fr

Source : CHU Nîmes

A Lire également

EHPAD Le Prieuré de Cordemais : plus de confort po... Suite à son déménagement dans un nouveau bâtiment de 4700 m2 en fin d'année 2015, l'EHPAD Le Prieuré, situé à Cordemais (Loire-Atlantique), dispose de...
Insuffisance cardiaque : un suivi à distance (SCAD... L'insuffisance cardiaque est une maladie chronique grave avec des réhospitalisations fréquentes. Certaines peuvent être évitées à condition « d’éduque...
Vague de chaleur : les précautions à prendre pour ... Alors que les dernières prévisions de Météo-France confirment une forte hausse des températures sur une grande partie du territoire, une situation app...
Dépendance : une mission pour prévenir et traiter ... A la veille du lancement de l’Année européenne du « Vieillissement actif et de la solidarité entre les générations », Nora Berra a missionné le Profes...
Personnes âgées : « Initiatives de la Bientraitanc... Depuis 2003, les « Initiatives de la Bientraitance » récompensent et valorisent des projets qui contribuent au bien être des seniors parisiens, dans d...
Hôpitaux : la HAS dénonce la maltraitance “o... La Haute Autorité de Santé (HAS) publie un rapport sur « la maltraitance ordinaire » ressentie au sein des établissements de santé à la fois par les u...
Grippe : le plan ORSAN déclenché pour faire face à... Alors que plus de 2 millions de personnes auraient consulté un médecin la semaine dernière et que l’épidémie de grippe approche de son pic, Marisol To...
Maladie d’Alzheimer: un nouveau centre de tr... Un nouveau centre de traitement et de recherche hospitalo-universitaire sur la maladie d’Alzheimer va être crée à Bordeaux. Pour permettre à ce projet...
Grippe : une nouvelle campagne pour inciter à la v... L’Assurance Maladie déploie une nouvelle campagne intitulée « Grippe : pour éviter l’hospitalisation, passez à la vaccination ». Objectif : démontrer ...
Les procédures d’admission en EHPAD sont simplifié... Le gouvernement a lancé dans le cadre de l’instance de simplifications administratives installée le 3 février dernier une démarche visant à simplifier...
Personnes âgées à domicile : les 4 points essenti... Les personnes âgées vivent majoritairement à leur domicile et environ un tiers des personnes de plus de 60 ans (plus de 3 millions de personnes) bénéf...
La France est-elle prête à accueillir 7 millions d... D’ici vingt-cinq ans environ, la France devrait compter environ 7 millions de personnes âgées de plus de 80 ans. Soit une augmentation de 94% par rapp...
CMU : une assurance pour tous ?   Si vous disposez de faibles ressources ou êtes en situation de précarité, des dispositifs spécifiques d’accès aux soins existent. Vous n’êtes bén...
Médicaments : 10 conseils pour mieux vivre avec Les personnes âgées sont particulièrement exposées aux risques liés à un mauvais usage des médicaments. C'est pourquoi le Leem vient de lancer un prog...
Personnes âgées: attention au mésusage de certains... Un nombre important de personnes âgées prennent trop de traitements ou des médicaments inappropriés, avec des risques d'effets indésirables graves pou...
Plan national canicule : le rôle essentiel du rece... A l’occasion du déclenchement, du 1er juin et jusqu’au 31 août 2010, du niveau de veille saisonnière du plan national canicule, le secrétariat d’Etat ...