Chez les personnes âgées, les journées vécues dans un environnement étranger augmentent les risques de pertes de repères. Dans le Gard, l’association Arsag 30 propose donc d’écouter les séjours à l’hôpital avec l’aide d’accueillants familiaux de courte durée.

Double objectif : assurer une meilleure récupération des personnes âgées en situation de dépendance ponctuelle et surtout privilégier le retour à domicile plutôt qu’un placement en maison de retraite.

Soucieux de préserver l’autonomie des personnes âgées, le CHU de Nîmes et l’ARSAG 30, association organisant l’accueil en famille des plus de 65 ans, ont signé une convention de partenariat afin d’éviter

Gériatrie : des accueillants familiaux de courte durée dans le Gard

de prolonger indûment le séjour des patients âgés dans les services hospitaliers de court séjour.

L’ARSAG 30, une alternative à l’hospitalisation prolongée des personnes âgées

Association à but non lucratif créée en 2004, l’ARSAG 30 concrétise l’idée du Dr Estorc, alors médecin urgentiste du Centre Hospitalier Universitaire de Nîmes. Confronté dans son service à une surpopulation chronique de patients souvent âgés, il a imaginé une alternative à l’hospitalisation prolongée : les séjours chez des accueillants familiaux ou en EHPAD (dans des structures d’accueil temporaire).

Ce dispositif, aujourd’hui d’actualité, s’adresse à des aînés géographiquement éloignés de leurs proches ou sans famille, souffrant de pathologies légères (chute, fracture du poignet, contusion, problème pulmonaire…) dont les soins aigus sont terminés mais qui entraînent une situation de dépendance ponctuelle. Le séjour est contractuellement limité à 21 jours.

Qui est l’accueillant familial ?

Métier d’accompagnement à la « re-autonomie » à domicile, être accueillant familial demande une grande disponibilité et des facultés d’adaptation : des qualités peu communes. Salariés de l’association ARSAG 30, les accueillants familiaux doivent être agréés par le Conseil Général du Gard. Les accueillants sont formés à l’accueil et l’hébergement temporaire de personnes âgées afin de professionnaliser cette nouvelle activité.

Le développement de l’Arsag 30 pour l’année 2009 dans tout le Sud-Est et la généralisation de ce concept sur le long terme offrent de nouvelles perspectives aux personnes âgées : une prise en charge globale améliorée.

Pour en savoir plus : Arsag 30
Visionnez l’interview du Dr Jacques Estorc sur Dailymotion
Contactez l’Arsag 30 :

Siège social : c/o Dr Jacques Estorc  – 18, rue Sully 30000 NIMES
Bureaux de l’association : Parc Georges Besse – 116, allée Norbert Wiener 30000 Nîmes
04 66 02 78 64 et 06 30 65 01 43 / arsag30@orange.fr

Source : CHU Nîmes

A Lire également

Vie pratique : des taxis adaptés aux Seniors sur P... Les Taxis Bleus créent un service exclusif et personnalisé adaptés aux seniors et grands seniors sur Paris et sa grande couronne. Avec la Carte Senior...
Hôpitaux : la HAS dénonce la maltraitance “o... La Haute Autorité de Santé (HAS) publie un rapport sur « la maltraitance ordinaire » ressentie au sein des établissements de santé à la fois par les u...
CMU : une assurance pour tous ?   Si vous disposez de faibles ressources ou êtes en situation de précarité, des dispositifs spécifiques d’accès aux soins existent. Vous n’êtes bén...
Les dépenses de prise en charge des personnes âgée... Les dépenses de prise en charge de la dépendance dans les pays de l’OCDE devraient, sous l’effet du vieillissement de leurs populations, doubler – voi...
Dépendance : une mission pour prévenir et traiter ... A la veille du lancement de l’Année européenne du « Vieillissement actif et de la solidarité entre les générations », Nora Berra a missionné le Profes...
Complémentaire santé : zoom sur les services dR... Avec la compétitivité et la forte concurrence du secteur, les complémentaires santé offrent de plus en plus de services annexes . C'est le cas des ser...
Psychiatrie : vers une réforme des soins sans cons... Roselyne Bachelot, la ministre de la santé, a présenté mercredi 5 mai en conseil des ministres, un projet de loi relatif aux droits et à la protection...
Monoxyde de carbone : 5000 intoxications chaque an... En France, chaque année, environ 5 000 personnes sont victimes d’une intoxication au monoxyde de carbone : 1000 d’entre elles doivent être hospitalisé...
Erreurs médicales : une légère baisse en 2008  Assureur de 302 615 professionnels de santé, le Sou Médical, mutuelle du Groupe MACSF, vient de publier son rapport 2008. Observatoire de la sinistra...
Grippe saisonnière: le pic épidémique atteint cett... L’Institut de Veille Sanitaire (InVS) publie aujourd’hui son bulletin hebdomadaire sur la grippe. Les dernières données montrent un taux d’incidence q...
Hospitalisation, soins médicaux : comment préparer... Pour mieux préparer les enfants à un soin médical, à un examen de santé, ou à une hospitalisation, le site Internet de l’association Sparadrap aide pa...
Canicule, chaleurs : pensez à adapter votre alimen... L'alimentation joue un rôle important lors des périodes de fortes chaleurs. En effet, ces dernières  augmentent les risques de déshydratation. Ainsi, ...
Comment expliquer l’hôpital aux enfants et les ras... Quand un enfant est hospitalisé, c’est toute la fratrie qui est concernée. Pour rassurer et expliquer le séjour à l’hôpital aux plus jeunes, avec des ...
Douleurs, trous de mémoire : les jeunes adultes pr... Ressentir des difficultés à accomplir certains actes de la vie quotidienne n’est pas réservé aux personnes âgées ou  handicapées. Une récente étude d...
Canicule et fortes chaleurs : le dispositif de sur... Alors que les phénomènes météorologiques de fortes chaleurs s’avèrent chaque année de plus en plus fréquents et intenses en France métropolitaine, Agn...
Quel hébergement choisir quand vient la dépendance... Maison de retraite, EHPAD, établissement de santé pour personnes dépendantes.... Quand vient le moment de trouver un hébergement pour une personne âgé...