Fièvre de l'enfant : les parents peuvent mieux faire !

Selon un étude menée par des chercheurs de l’Inserm, les parents français connaissent souvent mal les recommandations contribuant à faire baisser la température de leur enfant. Résultats : des traitements contre la fièvre mal dispensés, des chambres mal aérées, des enfants trop couverts….
Pour mieux comprendre la situation, les chercheurs ont interrogé les parents de plus de 6 500 enfants âgés de un mois à douze ans et présentant une fièvre depuis moins de 48 heures.
Une grande majorité de parents (89 %) mesurent correctement la température de l’enfant que ce soit par voie rectale, orale, auriculaire ou axillaire (aisselles). Ils sont 61 % à savoir que 38°C est le seuil défini pour indiquer que l’enfant a de la fièvre. En revanche,  seulement 23 % conduisent correctement un traitement antipyrétique et à peine 15 % respectent les mesures physique contribuant au bien-être de l’enfant : bonne hydratation orale, dévêtir l’enfant, baisser la température de la chambre et/ou aérer.
Concernant les médicaments, la grande majorité des parents débute un traitement à tort pour une température inférieure à 38,5°C. « Ils donnent par ailleurs moins de trois doses par jour à l’enfant alors que trois à six doses sont recommandées pour le paracétamol et l’ibuprofène, en respectant le délai entre chaque prise », constatent également les auteurs de l’étude. Enfin, la majorité des parents n’aère pas la chambre de l’enfant.
Les chercheurs notent néanmoins des points d’amélioration au cours des dernières années : « l’abandon progressif du bain, de l’utilisation d’aspirine ou encore de la prise simultanée de plusieurs médicaments ».
Source : Inserm