Selon les derniers résultats de l’étude NutriNet-Santé sur les comportements alimentaires, 35,4% des hommes et 65,9% des femmes ont des apports en féculents inférieurs aux recommandations nutritionnelles. Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) recommande de consommer des féculents « à chaque repas selon l’appétit » (soit 3 à 6 portions de féculents par jour). En cause, notamment l’image « négative » ancienne des « féculents qui font grossir ».

“Toutes les études nutritionnelles réalisées en Europe mettent en évidence un apport insuffisant en glucides complexes. Les féculents sont considérés comme une source importante de glucides complexes. Augmenter la consommation de féculents est donc un moyen d’augmenter l’apport en glucides complexes, de réduire la contribution des lipides et sucres simples à la balance énergétique, et de contribuer à l’apport de différents nutriments (fibres, vitamines)”, indiquent le auteurs de l’étude.

Grâce au système de recueil des apports alimentaires via Internet, il a été possible d’estimer les apports en féculents dans l’alimentation. Au total les analyses ont porté sur 80 209 participants correspondant à 264 564 enquêtes alimentaires.

 Féculents: les Français n'en mangent pas assez !La consommation des féculents

Les apports en féculents observés dans NutriNet-Santé sont de 257 g/j (300 g/j chez les hommes et 217 g/j chez les femmes).

Parmi les différents féculents, le pain est le principal contributeur (environ 45%), devant les pommes de terre (20%), les pâtes (17%) et le riz (8,5%).

La consommation de pain augmente avec l’âge, alors que celle de pâtes et de riz diminue. La consommation de pommes de terre est stable avec l’âge sauf chez les plus de 65 ans ou elle est légèrement plus élevée.

35,4% des hommes et 65,9% des femmes ont des apports en féculents inférieurs aux recommandations nutritionnelles; 9,5% des hommes et 1,3% des femmes ont des apports en féculents supérieurs aux recommandations et seulement 55% des hommes et 33% des femmes suivent les recommandations nutritionnelles. Cela explique que les apports en glucides ne représentent que 43 % des apports énergétiques, par rapport à la recommandation d’au moins 50 %.

Cette insuffisance d’apport peut s’expliquer par le fait que seuls 22 % des Nutrinautes connaissent la recommandation du PNNS concernant la consommation des féculents. C’est le repère de consommation le moins bien connu des repères alimentaires du PNNS (par ex, ils sont 86 % à connaitre « au moins 5 fruits et légumes par jour », 85 % « du poisson au moins 2 fois par semaine » ; 74 % « viandes/poissons/œufs, 1 à 2 fois par jour » ; 39 % « 3 produits laitiers par jour »).

Les consommations de féculents inférieures aux recommandations sont plus fréquentes chez les sujets ayant suivi un ou plusieurs régimes amaigrissants dans le passé.

Les féculents contribuent à hauteur de 21 % des apports énergétiques chez les femmes et 23 % chez les hommes, à 75 % des apports en glucides complexes dans les deux sexes et à 34 % des apports de fibres chez les femmes et 39 % pour les hommes. Ils apportent 21,5 % des apports totaux en vitamine B1, 20 % des apports en vitamine B6 et 16,5 % des apports en vitamine B9 (folates).

Ces résultats justifient de promouvoir les recommandations du PNNS sur la consommation de glucides afin qu’ils contribuent à plus de 50 % des apports énergétiques journaliers, en favorisant la consommation des féculents (aliments sources d’amidon) et notamment les féculents complets (riches en fibres), tout en réduisant de 25 % la consommation actuelle de sucres simples, et en augmentant de 50 % la consommation de fibres.

La méconnaissance du repère de consommation du PNNS, l’image « négative » ancienne des « féculents qui font grossir » nécessitent de mettre en place des campagnes d’information auprès du public pour stimuler la consommation des féculents (et notamment chez les sujets souhaitant maigrir qui ont tendance à limiter de manière injustifiée leur consommation). Il est nécessaire d’insister sur l’intérêt des féculents pour assurer la sensation de rassasiement, signal essentiel de la régulation de la prise alimentaire.

Source : nutrinet-sante

A Lire également

Euthanasie : 94% des Français favorables à une loi... Un sondage CSA, publié ans Sud Ouest, révèle qu’une très large majorité des Français se déclare pour une législation qui autoriserait l'euthanasie. ...
71% des Français de plus de 50 ans pratiquent une ... Selon les résultats de l’enquête Ifop/VoltarenActigo® rendue publique à l'occasion de la 1ère journée nationale de la Marche Nordique organisée par la...
Médicaments : chaque français a consommé en moyenn... Selon le rapport 2012 des ventes de médicaments en France, publié mercredi par l’Agence du médicament, le marché pharmaceutique recule en valeur (- 1,...
Activité physique, sport… : 51% des Français... Selon une enquête (*) réalisée par BVA et l’IRMES pour Assureurs Prévention, les Français ne bougent pas assez. Ainsi, 75% d'entre eux  n’atteignent p...
68% des Français ressentent une détérioration de l... Selon un baromètre Deloitte/Harris Interactive (*), 71% des Français estiment que l’accès aux soins médicaux est facile et que les remboursements de l...
Anxiolytiques et hypnotiques : la consommation des... Anxiolytiques, hypnotiques... 11,5 millions de français ont consommé au moins une fois une benzodiazépine en France en 2012. Un rapport de l’Agence na...
Six Français sur dix ne souhaitent pas vivre en ma... Selon le dernier baromètre de la Drees publié mercredi, 62 % des Français ne considèrent pas comme envisageable de vivre dans une maison de retraite. ...
Alcool : 12 % des Français envisagent de ne pas bo... Selon un sondage des associations Prévention routière et Assureurs prévention, 12 % des Français seulement envisagent de ne pas boire d'alcool le soir...
34% des Français s’estiment allergiques A l’occasion de la 11ème édition de la Journée Française de l’Allergie, l’association Asthme & Allergies et IFOP ont réalisé un sondage* afin de m...
Guide nutrition : toutes les familles d’aliments d... Concilier plaisir et santé, c’est tout à fait possible ! Il n'y a pas vraiment de bons ou de mauvais aliments, et aucun n’est interdit. Certains sont ...
Professionnels de santé: les Français ont toujours... Selon les résultats du baromètre Groupe Pasteur Mutualité (*), les Français gardent une forte confiance envers les professionnels de santé et cela mal...
Santé : le pharmacien, le 1ers recours au quotidie... Selon une enquête Ifop/Giropharm, les 3/4 des Français estiment que le rôle du pharmacien dans le système de soin devrait être renforcé via la prise e...
Près des 3/4 des Français ne consomment pas assez ... La septième vague de l'enquête CCAF (Comportements et Consommations Alimentaires des Français), réalisée par le Crédoc entre octobre 2009 et juillet s...
Résultats de l’enquête « Les Français, le dé... OpinionWay vient de publier les résultats de son étude « : « Les Français, le développement durable et les médias – saison 2 ». En effet, l’institut d...
Médecins, dentistes : 8 Français sur 10 satisfaits... Près de huit Français sur dix déclarent être satisfaits de la qualité des soins des médecins et dentistes en 2013, selon les résultats du dernier baro...
Environnement et développement durable : où en son... Quel est le niveau de sensibilité environnementale des Français ? Elle est réelle et toujours en augmentation. En Août 2007, juste avant la tenue du G...