L’augmentation de l’espacement des lettres d’un mot et des mots d’un texte améliore la vitesse et la qualité de la lecture chez les enfants dyslexiques, et ce sans aucun entrainement préalable. Ils lisent en moyenne 20 % plus vite et font deux fois moins d’erreurs. C’est ce que vient de constater une équipe de recherche franco-italienne co-dirigée par Johannes Ziegler du Laboratoire de psychologie cognitive (CNRS/Aix-Marseille Université).

Ces résultats sont publiés la semaine du 4 juin 2012 par la revue Proceedings of the National Academy of Science (PNAS). Parallèlement à ces résultats, une application iPad/iPhone a été élaborée par l’équipe et est disponible sous le nom de « DYS ». Elle permet aux parents et aux enfants de modifier l’espacement des lettres et de tester les bénéfices de cette manipulation sur la lecture. Les chercheurs pourront ainsi recueillir à grande échelle et en temps réel des données qu’ils pourront ensuite analyser et étudier.

La dyslexie touche environ un enfant par classe

La dyslexie est un trouble de l’apprentissage de la lecture lié à une difficulté à identifier les lettres, les syllabes ou les mots, qui se manifeste en l’absence de déficits intellectuels ou sensoriels et généralement malgré une scolarisation adéquate. La dyslexie touche environ un enfant par classe et 5 % de la population en moyenne et entraîne souvent des difficultés dans l’écriture.

Dans cette étude, les chercheurs ont testé les effets de l’espacement des lettres sur la lecture chez 54 enfants dyslexiques italiens et 40 enfants dyslexiques français, âgés entre 8 et 14 ans. Les enfants devaient lire un texte composé de 24 phrases dans lesquelles l’espacement était soit normal, soit plus grand. Résultat : l’augmentation de l’espacement a permis aux enfants dyslexiques d’améliorer leur lecture en vitesse et en précision. Ils lisent en moyenne 20 % plus vite et font deux fois moins d’erreurs. Cette amélioration de la lecture pourrait être due au fait que les enfants dyslexiques sont particulièrement sensibles à « l’encombrement perceptif », c’est-à-dire au masquage visuel de chaque lettre par celles qui l’entourent. Les résultats de cette étude montrent que ce phénomène d’encombrement délétère peut être réduit par un simple écartement des lettres.

Une application iPad/iPhone nommée « DYS »

Ce constat ouvre une piste intéressante dans le domaine des méthodes de rééducation de la dyslexie. En effet, pour lire mieux, il faut lire plus, or un enfant dyslexique lit en une année ce qu’un « normo-lecteur » lit en 2 jours. Car pour un enfant dyslexique qui n’arrive pas à décoder convenablement et lit de façon lente et laborieuse, lire devient un « supplice » qui ne l’encourage pas à le faire régulièrement. Les chercheurs ont trouvé une astuce simple et efficace qui permet aux enfants dyslexiques de rompre ce cercle vicieux en lisant correctement plus de mots et en moins de temps.

Une application iPad/iPhone nommée « DYS » a été élaborée parallèlement à ces résultats de recherche par Stéphane Dufau, ingénieur de recherche au CNRS, au Laboratoire de psychologie cognitive. Disponible dans un premier temps en français et en anglais et téléchargeable gratuitement sur l’Apple Store, elle permet aux parents et aux enfants de manipuler l’espacement des lettres et de tester les bénéfices de cette manipulation sur la lecture. Les chercheurs pourront quant à eux recueillir à grande échelle des données qui leur permettront de quantifier puis d’analyser s’il existe un espacement optimal en fonction de l’âge de la personne et du niveau de lecture.

Des films de l’application DYS sont disponibles en français et en anglais.

Voir : http://youtu.be/4LQOiXPyeXQ et http://youtu.be/8aiWE–Zg80

Pour télécharger gratuitement l’application :

http://itunes.apple.com/fr/app/dys-application-pour-la-dyslexie/id529867852?mt=8

Références : Article www.pnas.org/cgi/doi/10.1073/pnas.1205566109 PNAS: “Extra-Large Letter Spacing Improves Reading in Dyslexia,” by Marco Zorzi et al.

Source : CNRS

A Lire également

Les cas d’obésité chez l’enfant et l’adolesc... Une nouvelle étude menée par l’Imperial College London et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) montre que le nombre des enfants et des adolescent...
Soleil et protection des yeux des enfants : “... Les résultats du baromètre* 2018 de la santé visuelle ont de nouveau fait apparaître quelques interrogations quant à la connaissance et / ou la néglig...
Livre : “Ça sert à quoi des parents ?”... Dis-moi comment tu te lies aux autres, je te dirai qui tu es… Cet ouvrage développe le système d’attachement, véritable « système immunitaire émotionn...
Enfants hospitalisés : un concours pour favoriser ... Rester en lien avec sa famille et ses proches est essentiel pour mieux vivre une hospitalisation. C'est pourquoi l'association SPARADRAP a décidé de l...
Téléthon 2013 : une web-série qui donne la parole ... A quelques semaines du lancement du Téléthon 2013, l'AFM-Téléthon diffuse sur internet une web-série qui donne la parole aux 5 familles ambassadrices ...
Comment se portent les enfants en grande section d... Le ministère de la Santé vient de publier les résultats d’un cycle d’enquêtes mené en 2005- 2006 sur plus de 23 000 enfants de grande section de mater...
Cancers pédiatriques : un essai qui vise à doubler... Financé par l’Institut national du cancer, l’association Imagine for Margo et promu par Gustave Roussy, l’essai européen AcSé-ESMART a été officiellem...
La santé des dents des enfants reste un marqueur d... Selon une étude de la DREES, la santé bucco-dentaire reste un marqueur d'inégalités sociales dès le plus jeune âge à l’instar du surpoids et de l'obés...
Sécurité en voiture : 2 enfants sur 3 sont mal att... Alors que plus de 340 enfants passagers de voiture sont impliqués chaque semaine dans des accidents de la route en France, une enquête menée par l’ass...
Journée Nationale des DYS : dysléxie, dysphasie, d... La Journée Nationale des DYS du 12 octobre met en lumière les différentes formes de dysfonctionnement liés aux apprentissages (dyslexies, dyscalculies...
Enfants : comment les protéger des coups de soleil... Après un hiver long et rigoureux, le plaisir de retrouver le soleil ne doit pas nous faire oublier ses dangers et les précautions à prendre en cas d’e...
Vêtements pour enfants : alerte aux capuches étran... Bruxelles met en garde les consommateurs contre l'achat de vêtements pour enfants fermés par des cordons ou des lacets, à cause de nombreux accidents,...
J’ai testé pour vous : Lentipoux… et ils sont part... La vie de famille et ses aléas ont parfois du bon dans la vie professionnelle. J’ai eu la joie de pouvoir tester sur mon fils une solution anti-poux. ...
L’asthme fait aussi sa rentrée Selon l’Institut de veille sanitaire, au cours de la semaine du 7 au 13 septembre 2015, le nombre de visites à SOS Médecins pour asthme chez les enfan...
50% des enfants de moins de 6 ans ne se seraient j... En France, 50% des enfants de moins de 6 ans ne se seraient jamais brossé les dents. Pourtant, se brosser les dents matin et soir aide à réduire le ri...
Les films et les jeux 3D déconseillés chez les enf... Attention aux technologies 3D et à leurs effets sur la vision humaine. L’Anses recommande notamment que les enfants de moins de 6 ans, dont le système...