En novembre 2011, l’Agence de la biomédecine lance une campagne nationale d’information et de recrutement sur le don d’ovocytes et le don de spermatozoïdes, pour mieux faire connaître ce geste de solidarité. Au coeur de cette campagne, un message clé « Vous pouvez donner le bonheur d’être parents ».

Selon l’agence de la biomédecine, au 31 décembre 2009, 1673 couples étaient en attente d’un don d’ovocytes. Seules 328 femmes ont fait don de leurs ovocytes. Il en aurait fallu 800 supplémentaires pour répondre au besoin.

Le don de spermatozoïdes et le don d’ovocytes permettent chaque année à des couples d’être parents. En sensibilisant la population sur ce don méconnu, l’Agence de la biomédecine souhaite renforcer la pédagogie sur les modalités de ces dons et permettre le recrutement de nouveaux donneurs d’ovocytes et de spermatozoïdes.

Des principes éthiques inscrits dans la loi
Le don de gamètes, c’est-à-dire le don de spermatozoïdes et le don d’ovocytes, s’adresse à des couples en âge de procréer qui, pour leur projet parental, doivent recourir à une assistance médicale à la procréation (AMP) avec un tiers donneur, soit pour remédier à une infertilité médicalement diagnostiquée de l’un des membres du couple, soit pour éviter la transmission à l’enfant ou à un membre du couple d’une maladie d’une particulière gravité.

Le don de gamètes est réalisé dans des centres autorisés et soumis aux trois principes suivants : consentement, anonymat et gratuité. Dans le cadre de la révision de la de la loi bioéthique en juillet 2011, plusieurs évolutions sont notables et certaines peuvent être appliquées immédiatement[1] : affirmation de la finalité médicale de l’AMP, suppression de toute référence au statut juridique du couple et de la mention d’une durée de vie commune minimale pour bénéficier d’une AMP.

Le don d’ovocytes

En France, les délais d’attente d’un couple ayant besoin d’un don peuvent aller jusqu’à plusieurs années. Au 31 décembre 2009, 1673 couples étaient en attente d’un don d’ovocytes. Seules 328 femmes ont fait don de leurs ovocytes. Il en aurait fallu 800 supplémentaires pour répondre au besoin.

Pour être donneuse d’ovocytes, il faut être majeure, en bonne santé et âgée de moins de 37 ans. Pour les donneuses n’ayant pas eu d’enfant, la possibilité du don est mentionnée dans la loi votée en juillet 2011 en attente du décret d’application. Actuellement, les centres pratiquant l’activité de don ne peuvent accueillir que les femmes ayant déjà procréé.

Le don de spermatozoïdes
Si, en France, le nombre de dons de spermatozoïdes permet le plus souvent de répondre à la demande des couples concernés, certains d’entre eux attendent encore jusqu’à deux ans. Ce délai peut varier en fonction du nombre de donneurs disponibles et selon le morphotype du couple receveur (appariement avec le groupe sanguin et les caractéristiques physiques du donneur). Il est donc essentiel de maintenir un niveau important de dons et d’accroître la diversité des profils des donneurs. En 2009, 400 hommes ont donné leurs spermatozoïdes et 2 314 couples ont fait une demande d’AMP avec sperme de donneurs.

Pour donner ses spermatozoïdes, il faut être majeur, en bonne santé et âgé de moins de 45 ans. Pour les donneurs n’ayant pas eu d’enfant, la possibilité du don est mentionnée dans la loi votée en juillet 2011 et en attente du décret d’application. Actuellement, les centres pratiquant l’activité de don ne peuvent donc accueillir que les hommes ayant déjà procréé.

En savoir plus sur : www.dondespermatozoides.fr
En savoir plus sur : www.dondovocytes.fr

 
[1] Pour être appliquées, certaines dispositions nouvelles de la loi de bioéthique de juillet 2011 doivent encore faire l’objet d’un décret

Source : Agence de Biomédecine

A Lire également

Pour ou contre le don d’organes ? N’oubliez ... A l’occasion de la Journée nationale de réflexion sur le don d’organes et la greffe qui se déroule dimanche 22 juin, l’Agence de la biomédecine lance ...
Homéopathie et aromathérapie : vos meilleurs allié... Même si les vacances sont une période épanouissante pour toute la famille, elles riment aussi avec piqûres de moustique, mal de mer, diarrhées, coups ...
“Soigner son enfant avec l’homéopathie... Ce petit livre de «pédiatrie pratique» du Dr Pierre Popowski, pédiatre homéopathe en région parisienne depuis 30 ans, a pour objectif d'apporter les r...
Mieux choisir son médecin ou son hôpital grâce à a... Ameli-direct.fr, le site Internet de l'Assurance maladie lancé en 2007, propose désormais  un service de  recherche de professionnels ou d'établisseme...
Produits de santé naturels : plus de contrôles au ... Nous évoquons régulièrement des produits de santé naturels. Mais qu’entend-on par « naturel » ? Quelles sont les garanties pour les consommateurs ? Q...
53 % des Français utilisent des médicaments homéop... Une récente étude Ipsos, commandée par les Laboratoires Boiron, montre une forte progression du nombre d’utilisateurs de médicaments homéopathiques et...
Le cap des 5.000 greffes d’organes franchit en Fra... Selon le bilan de l'Agence de la biomédecine, pour la première fois le cap symbolique des 5.000 greffes d'organes a été franchi en France en 2012. ...
Une campagne radio pour les dons d’ovocytes et de ... L’Agence de la biomédecine lancera le 1er juin 2015 la première campagne radio sur les dons d’ovocytes et de spermatozoïdes. Objectif de l'opération :...
Comment soigner ses enfants avec l’homéopathie De plus en plus de parents souhaitent en savoir plus sur l’homéopathie dans le but de soigner de façon efficace leurs enfants et d’éviter dans bien de...
Médicaments à base de plantes : l’UE veut de... Depuis le 1er mai 2011, les médicaments traditionnels à base de plantes achetés dans l’Union sont « sûrs et efficaces », annonce la Commission Europée...
Sondage : 74% des utilisateurs jugent les médicame... Dans un contexte médiatique actif concernant l’homéopathie, les laboratoires homéopathiques ont souhaité faire un état des lieux à date du rapport des...
Don d’organes : une Journée nationale de réflexion... A l’occasion de la journée du 22 juin 2016, l’Agence de la biomédecine, en collaboration avec les associations et les professionnels de santé, souhait...
Comprendre les 8 médecines alternatives “déc... 2 nouveaux livres numériques édités par UPPR : "Les médecines alternatives" et "La bio". 40 pages de lectures, soit 1 heure pour découvrir 8 médecines...
Troubles du sommeil : les solutions homéopathiques... Pour mieux dormir, lutter contre l'insomnie et éviter les réveils nocturnes,  des solutions naturelles existent. Aperçu des différents traitements hom...
8 foyers français sur 10 utilisent des médicaments... Selon une étude Ipsos*, 53 % des Français utilisent les médicaments homéopathiques. Ainsi, ils seraient  de plus en plus nombreux à avoir recours aux ...
Anti-ronflement : des micro-biogranules pour dormi... Votre conjoint ronfle ? Vous avez déjà essayé différents remèdes mais rien n'y fait... Voici une nouveauté à tenter : des micro-biogranules anti-ronfl...