L’Institut national du cancer publie un nouveau livret d’information à destination des femmes de 50 ans et plus afin de répondre aux principales questions sur les cancers du sein et leurs examens de dépistage.

Afin d’apporter la meilleure information aux femmes, le livret revient sur plusieurs points que sont :

L’essentiel sur les cancers du sein et les facteurs de risque  :

– L’âge : près de 80% des cancers du sein se développent après 50 ans.

– Le mode de vie : consommation d’alcool et de tabac, surpoids et manque d’activité physique.

Cancers du sein : l’Institut national du cancer publie un nouveau livret d’information
Le nouveau livret de l’INCa

– Les antécédents médicaux personnels ou familiaux : les femmes qui ont déjà contracté un cancer du sein, des ovaires ou de l’endomètre ou qui ont développé certaines affections du sein ont plus de risque de développer ce cancer. De la même manière si un parent a développé un cancer.

Le dépistage du cancer du sein

– Un dépistage recommandé tous les 2 ans : l’intervalle de deux ans est mis en avant par les différentes études scientifiques comme étant le meilleur compromis entre deux dépistages.

– Garanties de fiabilité du dépistage organisé : le dépistage organisé s’inscrit dans un dispositif national mis en place par les autorités de santé. Son objectif est double, réduire la mortalité liée au cancer du sein et garantir une information et une qualité des soins aux personnes concernées. Les clichés pris lors de la mammographie bénéficient systématiquement d’une seconde lecture faite par un autre radiologue.

– Les risques à ne pas réaliser de dépistage : à partir de 50 ans, le risque de développer un cancer du sein augmente fortement. Le dépistage permet de détecter d’éventuelles lésions avant même l’apparition de symptômes. Plus un cancer du sein est détecté tôt et plus les chances de guérison sont importantes.

– Les risques de surdiagnostics : le diagnostic de certains cancers au moment du dépistage ne permet pas toujours de différencier ceux qui vont évoluer des autres qui n’auront pas de conséquences pour la femme. On parle alors de surdiagnostic pour ces cancers qui n’auraient pas été découverts sans la mammographie.

– Cancer radio-induit : une exposition répétée aux rayons X pendant la mammographie peut dans certains cas entrainer le développement d’un cancer. C’est l’une des raisons pour lesquelles le dépistage se fait tous les deux ans. La composition du sein changeant avec l’âge, les doses de rayons X nécessaires pour l’examen sont moins importantes.

Pour aller plus loin téléchargez le « livret d’information sur le dépistage organisé du cancer du sein »

Source et visuel : Institut national du cancer

A Lire également

Cancer du sein, cancer colorectal, mélanome : où e... Ces trois cancers sont exemplaires de la difficulté et des obstacles que rencontre la recherche. Lorsque le cancer est localement avancé ou que des mé...
Cancer colorectal : le 3ème cancer le plus fréquen... Le cancer colorectal est une tumeur maligne de la muqueuse du côlon ou du rectum. Le côlon et le rectum constituent la dernière partie du tube digesti...
Cancer: le « pourquoi du comment » expliqué en vid... A l’occasion de la journée mondiale du cancer, le 4 février 2012, l’Institut Curie lance « Chez Marie », une (première) série de vidéos pour expliquer...
Cancer : vers une information personnalisée du pat... L’Institut Curie vient de dévoiler, pour la 3e année consécutive, les résultats de son Observatoire cancer Institut Curie - Viavoice 2015. Les Françai...
Cancer du col de l’utérus : une campagne pour savo... On dénombre 3 000 nouveaux cas de cancer du col de l’utérus chaque année en France et plus de 1 000 décès. En amont de la semaine européenne de préven...
Le DDT classé comme probablement cancérogène par l... Le Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC) de l'OMS vient de classer l'insecticide lindane comme cancérogène pour l’homme, le DDT comme...
Cancers professionnels : des consultations dédiées... Environ 4 à 8,5 %, c’est-­à-­dire 11 000 à 23 000 nouveaux cas de cancer, seraient la conséquence d'une exposition à des agents cancérogènes dans le c...
Cancer colorectal : mars, le mois de mobilisation ... Roselyne Bachelot-Narquin a lancé, mardi 2 mars, et pour la troisième année consécutive, le mois de mobilisation nationale contre le cancer colorectal...
Médicaments innovants : la ligue contre le cancer ... Alors que l'efficacité des médicaments innovants permet aujourd'hui de guérir de nombreuses personnes malades et d'augmenter de façon régulière leur d...
Téléphone portable et cancer : l’OMS dit « peut-êt... L’utilisation du portable est-elle cancérogène? « Peut-être », estime pour la première fois, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui plaide pour...
Cancer et téléphone portable : pas de risques selo... Une nouvelle étude publiée en ligne vendredi par le British Medical Journal et menée sur 18 ans au Danemark montre que l’usage sur la durée d’un télép...
Octobre Rose : une vente aux enchères exceptionnel... L'Institut Curie donnera le coup d'envoi d'Octobre Rose en organisant le 1er octobre 2015 à 19h30 la quatrième édition de la vente aux enchères carita...
Cancer du côlon: une journée d’Information (... Le mardi 25 mars prochain, le grand public pourra s'informer (gratuitement) sur le cancer colorectal à l'occasion de la 6ème Journée d'Information qui...
Alcool et cancer : plus de la moitié des Français... Selon un sondage réalisé par Opinion Way pour la Ligue contre le cancer(1), les Français sous-estiment les risques liés à l'alcool : seulement 23% des...
Plan cancer 3 : 20 propositions concrètes La Fédération française des Centres de lutte contre le cancer (Fédération UNICANCER) vient d'adresser pas moins de 20 propositions au groupe d’experts...
Cancer, diabète et douleur : un nouvel « Espace In... Un nouvel « Espace Info Santé » dédié au cancer, au diabète et à la douleur a été inauguré le mardi 19 mai 2015 au Centre Hospitalier Lyon-Sud. Cette ...