L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et l’Assurance Maladie viennent de publier les résultats d’une étude menée sur 2,2 millions de jeunes filles, qui montrent que la vaccination contre les infections à papillomavirus humains (HPV) par Gardasil ou Cervarix n’entraîne pas d’augmentation du risque global de survenue de maladies auto-immunes.

La vaccination contre les infections à papillomavirus humains (HPV) a pour objectif de protéger contre les maladies provoquées par ces virus. Ces derniers peuvent être à l’origine de lésions précancéreuses de l’appareil génital féminin (col de l’utérus, vulve et vagin), de lésions précancéreuses de l’anus, de verrues génitales, de cancer du col de l’utérus et de cancer de l’anus.

Deux vaccins contre les papillomavirus humains sont commercialisés en France : Gardasil qui protège contre les HPV de types 6, 11, 16 et 18 et Cervarix qui protège contre les HPV de types 16 et 18.Ces vaccins sont recommandés par le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) chez les jeunes filles entre les âges de 11 et 14 ans avec un rattrapage limité jusqu’à 19 ans révolus.

L’étude a porté sur les jeunes filles affiliées au Régime Général de la Sécurité Sociale âgées de 13 à 16 ans révolus entre janvier L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé2008 et décembre 2012, soit plus de 2,2 millions parmi lesquelles environ 840 000 avaient été vaccinées contre les infections à HPV (par Gardasil ou Cervarix) et 1,4 million n’avaient pas été vaccinées.

Les analyses ont comparé la fréquence de survenue de maladies auto-immunes entre les jeunes filles vaccinées et celles qui ne l’avaient pas été , en s’intéressant à 14 types de pathologies.

“Les résultats de l’étude sont rassurants et en cohérence avec ceux de la littérature internationale : l’exposition à la vaccination contre les infections à HPV n’est pas associée à la survenue des 14 pathologies d’intérêt prises dans leur ensemble, ni à celle de 12 de ces maladies auto-immunes étudiées séparément.”, indiquent l’ANSM et la Cnamts dans un point d’information.

“Une association statistiquement significative entre l’exposition aux vaccins contre les infections à HPV et deux des pathologies étudiées, les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin et le syndrome de Guillain-Barré , a néanmoins été retrouvée.”, poursuit l’agence.

“Compte tenu de la faiblesse du risque de maladies inflammatoires chroniques de l’intestin, les responsables de l’étude et le Comité scientifique estiment que la très faible association statistique mise en évidence ne permet pas de conclure à un sur-risque pour cette pathologie. De plus, la littérature ne suggère pas que la vaccination (de manière générale) soit un facteur de risque maladies inflammatoires chroniques de l’intestin.”, indique l’ANSM.

“Une augmentation du risque de syndrome de Guillain-Barré après vaccination contre les infections à HPV apparaît toutefois probable.”, note-t-elle. Ce syndrome est déjà identifié dans l’autorisation de mise sur le marché (AMM) du produit. De surcroît, ses conséquences sont limitées (1 à 2 cas pour 100 000 filles vaccinées) compte tenu de la rareté de la maladie, les deux institutions estiment que les résultats de cette étude ne remettent pas en cause la balance bénéfice-risque pour les vaccins concernés.

Au total, les résultats de l’étude menée conjointement par la Cnamts et l’ANSM auprès d’une cohorte populationnelle de grande ampleur se révèlent rassurants quant au risque de survenue de maladies auto-immunes associé à la vaccination anti-HPV. “Les bénéfices attendus de cette vaccination en termes de santé publique restent bien plus importants que les risques auxquels elle peut exposer les jeunes filles”, estiment ainsi l’ANSM et la Cnamts .

Source : ANSM

A Lire également

Le cancer du col de l’utérus peut être évité dans ... Le site de l'INCa L’Institut national du cancer lance une nouvelle campagne d’information sur le dépistage du cancer du col de l’utérus. L’objecti...
Maladies auto-immunes: de nouvelles perspectives d... Dans le cadre de l’essai Anrs HC21 VASCU-IL2, une équipe française a traité des patients présentant une complication auto-immune de l’hépatite C chron...
Gardasil : indications, effets indésirables…... Alors qu'est lancée la polémique sur le vaccin Gardasil, l’Agence française du médicament (ANSM) a fait le point mardi sur  la vaccination contre les ...
Cancer du col: le Haut Conseil de la santé publiqu... Le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) vient de publier en ligne un avis relatif au vaccin Gardasil® et à la stratégie de prévention globale des ...
Cancer du col de l’utérus : un site web pour vous ... Le Centre national de référence a lancé info-hpv.fr, son tout nouveau site d’information sur les papillomavirus et le cancer du col de l’utérus. Comme...
Asthme, rhinite, eczéma… : l’excès d&#... Rhinite (rhume des foins), eczéma, urticaire, asthme... Au cours des 30 dernières années, le nombre de patients traités pour des allergies a doublé da...
Cancer du col de l’utérus : mois de mobilisation p... L’INCa lance le 15 juin une campagne radio et met à disposition du public des documents d'information sur le frottis et la vaccination préventive. Obj...
Cancer du col de l’utérus : 400 médecins lan... Le Journal du Dimanche rapporte que plus de 400 médecins viennent de lancer une pétition qui réclame la mise en place d' "une mission parlementaire su...
Cancer du col de l’utérus : une campagne pour sens... Pour sensibiliser les femmes à l’importance de la prévention et du dépistage du cancer du col de l’utérus, l’INCa lancera une campagne d’information a...
Cancer du col de l’utérus: une campagne de m... Le ministère de la Santé et l'Institut national du cancer (INCa) ont lancé aujourd’hui "la première campagne de mobilisation contre le cancer du col d...
Maladies auto-immunes: le sel pourrait jouer un rô... Selon plusieurs études publiées dans la revue britannique Nature, une alimentation trop riche en sel pourrait jouer un rôle dans le développement des ...
Cancer du col de l’utérus : une campagne pour savo... On dénombre 3 000 nouveaux cas de cancer du col de l’utérus chaque année en France et plus de 1 000 décès. En amont de la semaine européenne de préven...
Cancer du col de l’utérus : 40% des femmes ne réal... A l'occasion de la semaine européenne de prévention et de dépistage du cancer du col de l'utérus du 24 au 30 janvier 2015, l'Institut national du canc...
Lutte contre le cancer de l’utérus : l’... Il semblerait que l'appel mondial lancé en faveur de la généralisation de la prévention du cancer du col de l'utérus commence à faire écho. L'Afrique ...
Une plainte déposée contre le vaccin Gardasil Une jeune femme de 18 ans vient de déposer plainte auprès du parquet du tribunal de Bobigny en Seine-Saint-Denis contre le laboratoire Sanofi Pasteur,...
Cancer du col de l’utérus : la vaccination recomma... L'Institut National Du Cancer (INCa) lance une campagne d’information au mois de juin sur la prévention du cancer du col de l’utérus. Une campagne qui...