On dénombre 3 000 nouveaux cas de cancer du col de l’utérus chaque année en France et plus de 1 000 décès. En amont de la semaine européenne de prévention et dépistage du cancer du col de l’utérus, l’Institut national du cancer (INCa) et le ministère des Affaires sociales et de la Santé diffusent du 11 au 28 janvier une campagne radio et des documents d’information.

Objectif : rappeler aux femmes de 25 à 65 ans l’importance du frottis tous les 3 ans et quels sont les professionnels de santé vers lesquels se tourner pour le réaliser. En France, 40% des femmes  ne font pas de frottis régulièrement.

Aujourd’hui,  le frottis peut être réalisé ou prescrit par le médecin traitant ou le gynécologue, mais aussi être effectué par une sage-femme ou dans différents lieux de soins.

De nombreuses femmes n’ont cependant pas de suivi gynécologique régulier, notamment les femmes de 50 à 65 ans et les femmes des catégories socioéconomiques les moins favorisées ou habitant certains départements à faible densité de médecins, notamment gynécologues.

Un frottis peut être réalisé par le médecin traitant, le gynécologue ou une sage-femme, en milieu libéral, à l’hôpital, dans un centre de santé, dans un centre de planification ou d’éducation familiale, ou, sur prescription, dans certains laboratoires d’analyse de biologie médicale. Cette information est trop peu connue des femmes et justifie de continuer à les sensibiliser.

“Pour se protéger contre le cancer du col de l’utérus, il existe deux leviers efficaces et complémentaires : la vaccination, recommandée dès 11 ans et le dépistage par frottis pour les femmes à partir de 25 ans, qu’elles soient vaccinées ou non”, rappelle l’INCa.

 Réaliser un frottis régulièrement est essentiel : la plupart du temps, les anomalies ne se manifestent par aucun symptôme. Quand les symptômes apparaissent, le cancer est déjà souvent à un stade avancé, et donc plus difficile à guérir. Le frottis permet de détecter des lésions précancéreuses et cancéreuses du col et ainsi de soigner plus précocement ce cancer, voire d’éviter son apparition.

Le frottis est recommandé, tous les 3 ans et jusqu’à 65 ans. Il est en effet important de rappeler que le suivi par frottis ne s’arrête pas à la ménopause : les anomalies liées aux virus HPV évoluant lentement, les frottis sont recommandés jusqu’à 65 ans et ce, même en l’absence de rapports sexuels.

Pour en savoir plus sur le dépistage du cancer du col de l’utérus

A Lire également

Cancer : la santé est dans le pré ? Selon l’étude Agrican sur la santé en milieu agricole menée par la Mutuelle Sociale Agricole (MSA), les agriculteurs auraient moins de risques de décé...
Cancer: la femme de Patrick Swayze créé un fonds d... Lisa Niemi, la femme de l’acteur Patrick Swayze (« Dirty dancing »), créé un fonds de recherche contre le cancer en mémoire de son mari décédé en sept...
Cancer info: deux nouveaux guides pour les patien... L’INCa, en partenariat avec la Ligue nationale contre le cancer, publie deux nouveaux guides Cancer info sur les traitements du cancer du pancréas et ...
Bisphénol A : quels sont les risques ? L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) vient de publier les résultats de l’évaluation de...
Obésité: Coca-Cola part en campagne Pour la première fois en France, Coca-Cola s’adresse directement à ses consommateurs pour les sensibiliser à l’importance d’un mode de vie équilibré. ...
“SEP en Scène” : une campagne de sensi... Le 29 mai 2012, à Paris, à l’occasion de la journée mondiale contre la sclérose en plaques du 30 mai, une campagne nationale de sensibilisation organi...
Plan cancer: des avancées concrètes selon l’... Le Président de la République a reçu vendredi de Xavier Bertrand, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Santé et de Nora Berra, secrétaire d'Etat ...
Octobre rose 2013 : mobilisation en faveur du dépi... Octobre rose est le mois de mobilisation nationale contre le cancer du sein avec des actions organisées en région et une mobilisation de toutes les as...
Lutte contre le cancer de l’utérus : l’... Il semblerait que l'appel mondial lancé en faveur de la généralisation de la prévention du cancer du col de l'utérus commence à faire écho. L'Afrique ...
Cancer : de faibles doses d’aspirine réduirait la ... Selon une étude de l'équipe britannique du Pr Peter Rothwell de l'université d'Oxford, publiée mardi dans la revue The Lancet, 75 mg d’acide acétylsal...
Cancer: ça commence dans l’assiette Examinez bien votre assiette. C’est là que ça se passe. 320 000 nouveaux cas de cancer recensés chaque année en France: 30 % environ pourraient être é...
Semaine nationale de lutte contre le cancer du 8 a... Cette année, pour la Semaine nationale de lutte contre le cancer qui aura lieu du 8 au 14 mars 2010, la Ligue contre la Cancer a constitué sa propre é...
Star Wars : maître Yoda se lève contre la cancer a... Toutes les deux secondes, un article Star Wars est vendu sur eBay ! Pour célébrer la future sortie de l'intégrale de la Saga Star Wars en Blu-ray, les...
Cancer : quand la dermo-cosmétique s’engage pour f... Après avoir mené une étude clinique en 2016 au sein de plusieurs Centres de lutte contre le cancer (CLCC) afin de tester cliniquement leurs produits, ...
Leucémies aiguës: un nouveau guide ALD pour les pa... L'INCa et la HAS ont élaboré des guides ALD pour les patients. Le nouveau guide sur la prise en charge des leucémies aiguës de l'adulte vient s'ajoute...
« Le lait : vrais et faux dangers ? » du Docteur J... Ce livre « vérité » sur le lait et la santé, publié aux Editions Odile Jacob, propose de reprendre un à un, avec la rigueur scientifique qui s’impose,...