Le Bisphénol-A (BPA) et les phtalates sont des perturbateurs endocriniens, utilisés dans les plastiques, qui peuvent induire des effets sur le développement de l’enfant et sur la reproduction. Le dernier Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) de l’InVS rapporte mardi  les résultats d’une étude qui pointe le matériel médical comme source potentielle de contamination  pour les femmes accouchant par césarienne ou à l’aide de forceps.

En effet, l’étude souligne que chez ces femmes, les concentrations de bisphénol A (BPA) et de phtalates sont en moyenne plus élevées celles qui accouchent naturellement. «Les concentrations élevées et les différences mises en évidence selon le type d’accouchement suggèrent une exposition particulière en maternité», soulignent les auteurs de l’étude.

Afin d’expliquer ces valeurs élevées, des analyses complémentaires ont été réalisées par type d’accouchement. « En effet, une césarienne nécessite une rachi-anesthésie et donc la pose d’une poche urinaire (ce qui n’est pas forcément le cas dans les accouchements par voie naturelle). Or, les poches urinaires sont des dispositifs médicaux qui peuvent contenir du BPA. Il est apparu par la suite que certaines femmes ont été prélevées à partir de leurs poches urinaires, ce qui corrobore l’hypothèse d’une contamination récente par le matériel médical (perfusion, poches urinaires) bien que l’effet « maternité » paraisse inévitable dans la mesure où les pratiques diffèrent d’une maternité à l’autre », expliquent les auteurs.

Réalisée en octobre 2007, sur plus de 500 naissances de quatre départements (Seine-Saint-Denis et région Rhône-Alpes), l’enquête a permis de recueillir et d’analyser 279 échantillons d’urine avec le consentement des familles. Il s’agit d’une étude-pilote qui livre une première estimation de l’imprégnation maternelle à ces substances en maternité. Elle servira de modèle à la grande étude Elfe sur 20.000 enfants nés en 2011 qui seront suivis jusqu’à l’âge adulte. Elfe est destinée à analyser les effets sur leur santé d’expositions à divers polluants et facteurs nutritionnels ou infectieux.

«Les problèmes de contamination par des dispositifs médicaux que nous avons mis en évidence de façon
fortuite, spécifiques de ces deux types de biomarqueurs, devront être pris en compte lors des études
de biosurveillance dans cette population, et en particulier dans l’étude nationale Elfe », indiquent les auteurs.

Selon le schercheurs, ces résultats soulèvent par ailleurs des interrogations sur les conséquences de l’exposition via les dispositifs médicaux, dans les pays où leur utilisation n’est pas bannie, des femmes enceintes et de leurs
nouveau-nés à ces substances, notamment lors de longs séjours hospitaliers (grossesses pathologiques,soins intensifs dans les unités de néonatalogie). Une question, déjà soulevée dans d’autres publications, qui « nécessite des approfondissements », estiment-t-ils. En effet, outre les risques déjà évoqués sur les fonctions reproductrices, les phtalates et le BPA sont suspectés d’être également des perturbateurs thyroïdiens, avec un possible retentissement sur le développement cérébral. Par exemple, une exposition foetale aux phtalates durant le dernier trimestre de la grossesse a été récemment associée à des modifications comportementales mesurées chez des enfants de 7 à 9 ans.

Source : http://www.invs.sante.fr/content/download/11102/70733/version/2/file/beh_25_2011.pdf et Le Parisien

A Lire également

Bisphénol A: des gestes simples de prévention Par mesure de prévention, le Ministère de la santé et la Direction générale de la santé (DGS) recommandent des gestes simples à adopter par les femmes...
Nouveaux biberons en verre : incassables et froids... Les biberons en verre ont de nouveau le vent en poupe. Une nouvelle génération de biberons est née : incassables, froids au toucher et même plus écolo...
L’application SOS Urgences disponible sur la... Malakoff Médéric vient de lancer son application SOS urgences sur l’Apple Watch. SOS Urgences permet à l’utilisateur en situation d’urgence d’accéder ...
Biberons : Bisphénol A, des conséquences nocives s... Le Bisphénol A (BPA) est de nouveau pointé du doigt. Selon une étude réalisée par des chercheurs français de l’INRA sur des rats, ce composant chimiqu...
Bisphénol A : l’interdiction totale repoussé... La Commission des affaires sociales du Sénat a adopté mercredi 3 octobre le rapport de Patricia Schillinger sur la proposition de loi visant à suspend...
Maternités : un temps d’accès très inégal se... Une enquête de la Direction des études (Drees) du ministère de la Santé, qui porte sur les temps d’accès aux soins en France, souligne de fortes inéga...
Phtalates et parabènes: les députés veulent interd... Vote surprise à l'Assemblée nationale qui a adopté mardi en première lecture (236 voix contre 222) et contre l'avis du gouvernement, une proposition d...
Bisphénol A : une influence sur les troubles compo... Une étude menée par l'Ecole de santé publique de l'Université Harvard et publiée dans le journal Pediatrics montre, qu’à l’âge de trois ans, les petit...
Le bisphénol A n’est pas dangereux pour la santé s... L'agence européenne pour la sécurité des aliments a estimé ce jeudi que le bisphénol A, ce composé chimique utilisé dans la fabrication de plastiques ...
Bisphénol A : les biberons toujours interdits en F... Dans une interview au Figaro samedi, la secrétaire d'Etat à l'Ecologie Chantal Jouanno a annoncé le maintien en France de l’interdiction des biberons ...
Bisphénol A : des risques potentiels pour la femme... L’Anses publie aujourd’hui les résultats de l’évaluation des risques sanitaires associés au bisphénol A. Cet avis confirme les effets sanitaires point...
L’Union européenne dit non au bisphénol A da... L'Union européenne a décidé jeudi d’interdire la fabrication de biberons contenant du bisphénol A à partir de mars 2011, leur importation et leur comm...
Bisphénol A: vers des substituts sans effets hormo... Dans une étude publiée dans PNAS, des chercheurs de l'Inserm et du CNRS à Montpellier décrivent pour la première fois le mode d'action de ce composé à...
Bisphénol A : des experts recommandent de diviser ...  Les experts de l’Autorité européenne pour la sécurité des aliments (Efsa) ont recommandé vendredi de diviser par dix les seuils d’exposition actuels....
Bisphénol A : vers un étiquetage systématique des ... Dans son Avis du 29 janvier 2010, l'Afssa avait recommandé de collecter des données pour évaluer l'exposition des consommateurs au Bisphénol A (BPA) e...
Bisphénol A: une démarche de substitution “i... Alors que le rapport de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) publié mardi vient de con...