Malgré les nombreuses campagnes de prévention, les mauvaises habitudes alimentaires ont la dent dure chez les étudiants. Une étude européenne Herbalife démontre que les étudiants français négligent leurs petits déjeuners, boudent les légumes et se complaisent dans la sédentarité… En revanche, ils réfléchissent à la valeur nutritionnelle de leurs repas ! Un bon point.

Les résultats de cette étude montrent que 30% des étudiants français prennent en considération la valeur nutritionnelle de leur repas avant de le prendre. Ils sont même 66% à respecter les recommandations des nutritionnistes en optant pour deux à trois repas par jour. Peu d’entre eux cèdent donc au petits encas irréguliers. Et c’est bon signe ! 37% des étudiants estiment même qu’avec un budget plus grand, ils mangeraient encore mieux. L’argent reste donc un frein à une alimentation variée et équilibrée.

Au rayon mauvaise habitude alimentaire, on note le chiffre élevé de grignotage. 28% des étudiants en France grignotent régulièrement au cours de la journée (contre seulement 12% des non étudiants). Champions de la catégorie, les étudiants allemands seraient pour 42% d’entre eux des grignoteurs invétérés.

Or les professionnels de santé insistent : le grignotage joue un rôle fondamental dans les risque de surpoids et d’obésité. Comme les pâtisseries, viennoiseries, barres chocolatées et autres biscuits viennent s’ajouter aux repas classiques du midi et du soir, le grignotage se transforme en suralimentation trop riche, trop grasse, trop sucrée, trop salée.

Remplacer le grignotage par le snacking, une recommandation phare du Dr Jacques Manic

En lieu et place du grignotage, mieux vaut privilégier le « snacking ». Contrairement au grignotage, celui-ci peut parfaitement s’intégrer dans le cadre d’une alimentation saine. Il n’est donc pas l’ennemi juré du maintien de la ligne mais un allié
puisqu’il évite de ressentir la sensation de faim trop vite et trop longtemps.

Le snacking désigne ainsi tous les aliments qu’il est possible de consommer sans être à table, ou sans cuisson préalable. Il permet de lisser l’apport calorique recommandé sur une journée, tout en le fractionnant en plusieurs petits repas (3 repas légers et 2 en-cas), le tout pour exactement le même apport calorique. Résultat : une nette baisse de la sensation de faim au cours de la journée, et donc une baisse du grignotage et des envies sucrées en tout genre.

Pas si compliqué : glisser une banane, une pomme ou une barre protéinée dans son sac de cours !

Les types d’aliments à intégrer dans le snacking sain sont : les fruits ainsi que les légumes type carottes crues. Sources de protéines mais également de calcium et de vitamines, les produits laitiers sont également un compromis idéal car ils accélèrent la sensation de satiété et donnent de l’énergie pour tenir toute la matinée. Enfin, les en-cas du type barre aux protéines, soupe, fruits à coque tels que les noix, noisettes ou amandes sont aussi à privilégier.

Morgane Boileau – Source : Herbalife

A Lire également

Le goûter : un repas qui n’est pas réservé q... Si près de 80% des enfants de 3 à 14 ans prennent régulièrement un goûter*, 43% des femmes et 30% des hommes ont cette habitude au quotidien**. Commen...
Pas de télé pour les enfants de moins de 2 ans « Pour des enfants plus intelligents et plus minces, éloignez-les des écrans de télévision lorsqu'ils sont petits ». C’est le constat d’une étude mené...
Grignotage : 90% des étudiants et lycéens concerné... À l’occasion de la Journée Mondiale de l’Alimentation, le 16 octobre prochain, la SMEREP s’est intéressée aux comportements des étudiants et lycéens e...
Alimentation: 61% des Français grignotent entre le... Biscuits, gâteaux, viennoiseries et boissons sucrées… Deux ans après son lancement, l'étude Nutrinet fait la lumière sur une des mauvaises habitudes a...
La Cuisine Etudiante, un guide pour échapper au gr... Comment se concocter des repas équilibrés ou régaler ses amis avec un matériel très limité et un budget encore plus restreint ? Ce guide permet aux go...
Nutrition : la viande fraîche victime de la crise  En 2009, les Français ont boudé la viande fraîche pour au profit des produits moins chers, comme la charcuterie, les plats préparés ou les surgelés. ...
Dr Jean-Michel Cohen : « Régimes ? Rien n’est inte... 24hsante.com: “Dr Cohen, vous venez de publier “100 recettes pour mincir sans effort” (1), cela revient-il à dire qu’aucun aliment n’est interdit et q...
4 Français sur 10 déclarent déjeuner « sur le pouc... Selon une étude Ipsos* dévoilée à l'occasion du Forum Vitagora 2015, les Français s’approprient de plus en plus largement les pratiques de consommatio...
Alcool, grignotage, sel : les Français font des pr... Ils grignotent moins et boivent moins d’alcool. Vertueux, les Français ? A voir. Selon le « Baromètre santé nutrition »* 2008 réalisé par l’Inpes, ils...