Autisme : les pouvoirs publics reculent

L’association Vaincre l’Autisme continue son combat pour défendre les droits des autistes à intégrer pleinement notre société. Le 3eme Plan autisme proposé par le gouvernement paraît bien maigre par rapport aux actions restant encore à mener. Les parents d’enfants autistes ont manifesté leur découragement de ne pas être pris en compte. Selon eux, « le Ministère de l’Education Nationale ne prend toujours pas ses responsabilités ».
En effet, en dehors de la mise en place d’unités d’enseignement spécialisées, avec de bonnes intentions mais menant toujours à l’exclusion des enfants autistes, aucune action concrète n’est prévue pour la scolarisation des enfants autistes en milieu ordinaire. De son côté, Vaincre l’Autisme a fondé 2 structures innovantes : les « FuturoSchool » de Toulouse et Paris. Mais elles souffrent d’un manque à gagner de 470 000 euros. Cette somme, correspondant à une partie du budget de fonctionnement, devait être allouée par les Agences Régionales de Santé, qui essayent actuellement de s’en désengager.
M’Hammed Sajidi Vaincre l'AutismeC’est dans une optique de recherche de financement et de sensibilisation à la cause de l’autisme, que l’association a lancé le Grand Don. Première collecte de fonds dédiée à l’autisme et campagne médiatique d’envergure, elle a pour but de partir à la rencontre de la générosité des français. Même si les sommes récoltées jusqu’à présent sont loin d’être suffisantes, « ce type d’actions doit d’abord sensibiliser le grand public avant de porter réellement ses fruits et cela prend du temps, nous en sommes conscients. En attendant, nous nous débattons pour développer les structures FuturoSchool, qui à ce jour prennent en charge 24 enfants et génèrent de l’emploi pour une trentaine de personnes » explique M’Hammed Sajidi, Président fondateur de VAINCRE L’AUTISME.
> Pour soutenir Vaincre l’Autisme, rendez-vous sur leur site
Morgane Boileau