La Haute Autorité de Santé (HAS) vient de publier un guide de 101 bonnes pratiques pour favoriser “le développement d’applications et objets connectés sûrs, fiables et de qualité”. Près de 50 000 applications santé sont actuellement disponibles et de nouvelles apparaissent chaque jour. 

Piluliers connectés, bracelets qui comptent les pas ou les battements cardiaques, applications de suivi des régimes alimentaires, d’analyse de la qualité du sommeil… Les « applis santé » sont de natures très diverses. “Certaines proposent des conseils individualisés, recueillent des données personnelles (poids, tension, fréquence cardiaque,…), ou délivrent des informations médicales. Leur développement se fait toutefois sans cadre prédéfini, ce qui soulève de nombreuses questions concernant leur fiabilité, la réutilisation des données collectées ou le respect de la confidentialité notamment”, souligne la HAS.

Applis, objets connectés...  Les Français croient au potentiel de l'e-santéDéjà 43% des Français déclarent en utiliser dans leur vie quotidienne et la santé est aujourd’hui l’un des terrains privilégiés de développement du numérique. Ces applications peuvent porter des messages de santé publique, améliorer la prévention ou encore venir en appui d’une prise en charge médicale, en facilitant l’observance ou en contrôlant les résultats d’un traitement par exemple. “Pourtant à ce jour, elles suscitent des inquiétudes et des interrogations : risques d’informations inexactes, partisanes ou sponsorisées, risque de récupération d’informations personnelles permettant à des tiers non autorisés de connaître l’état de santé d’une personne, non-fiabilité des données recueillies avec mise en danger de la santé de l’utilisateur… “, constate l’agence sanitaire.

La HAS vient ainsi de publier un référentiel de bonnes pratiques, élaboré avec l’appui de la CNIL et de l’ANSSI et destiné aux développeurs mais aussi aux évaluateurs d’applications. Son objectif est de proposer un cadre de développement assurant la qualité et la fiabilité des applications afin que les utilisateurs, particuliers comme professionnels, puissent utiliser ces technologies en toute confiance.
 
Au moyen de 101 bonnes pratiques, la HAS préconise notamment qu’une application ou un objet connecté délivre des informations de santé fiables et de qualité, soit techniquement performant, garantisse la confidentialité et la sécurité des données personnelles et soit ergonomique et d’utilisation simple.

Pour en savoir plus : le site de la HAS

Source : HAS

A Lire également

Cancer du col de l’utérus: un guide pour mieux com... Il s’agit du 14ème guide publié dans la collection des guides patients Cancer info développée par l’INCa en partenariat avec la Ligue nationale contre...
VIH: Un guide d’AIDES accompagne les malades dans ... Avec le soutien de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie, AIDES vient de publier un guide pour accompagner les personnes touchées par le ...
Une version actualisée du guide « Mon enfant a un ... L’Institut national du cancer et la Société de lutte contre les cancers et les leucémies de l’enfant et de l’adolescent (SFCE) viennent d'actualiser l...
Arrêter de fumer : les substituts nicotiniques plu... La Haute Autorité de Santé (HAS) a fait le point mardi sur les méthodes d’arrêt du tabac efficaces ainsi que sur la cigarette électronique. Le HAS rec...
Maladie Alzheimer : veiller sur la santé des proch... Dans ses dernières recommandations, la Haute Autorité de Santé (HAS) préconise un suivi régulier et personnalisé des proches de patients atteints d'Al...
Diététique, activités physiques, traitements psych... " Sortir d'une prise en charge essentiellement centrée sur le médicament et de l'influence symbolique qu'il exerce constitue un enjeu de santé publiqu...
Le Top 3 des applis “Santé connectée” les plus att... Quelles sont les attentes du public en termes de services et d'applications liées à la santé et aux objets connectés ? Le « Top 3 » des applications d...
Une contraception mieux adaptée au profil de chacu... A l'occasion du lancement le 18 mai de la campagne « La contraception qui vous convient existe» de l'INPES, la Haute Autorité de Santé met à la dispos...
Sommeil : un livre pour démêler le vrai du faux !... Rédigé par des spécialistes, praticiens et chercheurs, ce livre publié par la Fondation April a pour objectif de vous donner les clés pour faire les b...
Maladie d’Alzheimer: des médicaments à lR... La Haute Autorité de Santé vient de révéler les résultats de sa réévaluation et conclut à un intérêt thérapeutique faible des médicaments de la maladi...
Diabète : un nouveau guide pour les patients Roche Diabetes Care vient de publier L’essentiel sur le diabète, un guide pratique de 64 pages à destination des personnes diabétiques et de leur ento...
Addictions : un guide pratique à destination des é... La Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (Mildt) a diffusé "aux 36.000 maires de France" un guide apportant "des élém...
Dyslexies, dysphasies, dyspraxies, dysorthographie... Dyslexies, dysphasies, dyspraxies, dysorthographies… Ces troubles cognitifs de l'enfant affectent les apprentissages scolaires tels que la lecture, l’...
Un guide sur les traitements du cancer du foie L’INCa publie un guide destiné aux patients qui présente la prise en charge de la forme la plus fréquente de cancer primitif du foie, le carcinome hép...
Hôpitaux, cliniques : ouverture du site public d’i... Scope Santé, le site d’information publique sur la qualité et la sécurité des soins dans les hôpitaux et cliniques, a été lancé jeudi 28 novembre par ...
“Guide du routard” : repérez-vous dans... La célèbre collection du Guide du routard se devait de réfléchir à un nouveau type de tourisme, le fameux "tourisme durable". Et c'est chose faite ! ...