La Haute Autorité de Santé (HAS) vient de publier un guide de 101 bonnes pratiques pour favoriser “le développement d’applications et objets connectés sûrs, fiables et de qualité”. Près de 50 000 applications santé sont actuellement disponibles et de nouvelles apparaissent chaque jour. 

Piluliers connectés, bracelets qui comptent les pas ou les battements cardiaques, applications de suivi des régimes alimentaires, d’analyse de la qualité du sommeil… Les « applis santé » sont de natures très diverses. “Certaines proposent des conseils individualisés, recueillent des données personnelles (poids, tension, fréquence cardiaque,…), ou délivrent des informations médicales. Leur développement se fait toutefois sans cadre prédéfini, ce qui soulève de nombreuses questions concernant leur fiabilité, la réutilisation des données collectées ou le respect de la confidentialité notamment”, souligne la HAS.

Applis, objets connectés...  Les Français croient au potentiel de l'e-santéDéjà 43% des Français déclarent en utiliser dans leur vie quotidienne et la santé est aujourd’hui l’un des terrains privilégiés de développement du numérique. Ces applications peuvent porter des messages de santé publique, améliorer la prévention ou encore venir en appui d’une prise en charge médicale, en facilitant l’observance ou en contrôlant les résultats d’un traitement par exemple. “Pourtant à ce jour, elles suscitent des inquiétudes et des interrogations : risques d’informations inexactes, partisanes ou sponsorisées, risque de récupération d’informations personnelles permettant à des tiers non autorisés de connaître l’état de santé d’une personne, non-fiabilité des données recueillies avec mise en danger de la santé de l’utilisateur… “, constate l’agence sanitaire.

La HAS vient ainsi de publier un référentiel de bonnes pratiques, élaboré avec l’appui de la CNIL et de l’ANSSI et destiné aux développeurs mais aussi aux évaluateurs d’applications. Son objectif est de proposer un cadre de développement assurant la qualité et la fiabilité des applications afin que les utilisateurs, particuliers comme professionnels, puissent utiliser ces technologies en toute confiance.
 
Au moyen de 101 bonnes pratiques, la HAS préconise notamment qu’une application ou un objet connecté délivre des informations de santé fiables et de qualité, soit techniquement performant, garantisse la confidentialité et la sécurité des données personnelles et soit ergonomique et d’utilisation simple.

Pour en savoir plus : le site de la HAS

Source : HAS

A Lire également

Le Top 3 des applis “Santé connectée” les plus att... Quelles sont les attentes du public en termes de services et d'applications liées à la santé et aux objets connectés ? Le « Top 3 » des applications d...
Guide – Calendrier vaccinal des adolescents ... A l'occasion de la Semaine de la vaccination 2012, l'Inpes propose  le "Guide-Calendrier vaccinal" qui permet à chacun de faire le point sur ses conna...
Maladie d’Alzheimer: des médicaments à lR... La Haute Autorité de Santé vient de révéler les résultats de sa réévaluation et conclut à un intérêt thérapeutique faible des médicaments de la maladi...
Le « guide du locavore » pour mieux consommer loca... Locavore... Cela ne vous dit rien ? L'idée consiste à ne s'alimenter qu'avec des aliments produits dans un périmètre local de 200 km maximum. Pourquoi...
Hôpitaux : la HAS dénonce la maltraitance “o... La Haute Autorité de Santé (HAS) publie un rapport sur « la maltraitance ordinaire » ressentie au sein des établissements de santé à la fois par les u...
Santé et dérives sectaires : un guide pour repérer... La Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) vient de publier un nouveau guide destiné à repérer le...
Mamans d’enfants allergiques alimentaires : un gui... Le casse-tête des parents d’enfants allergiques ou intolérants alimentaires recommence avec la rentrée des classes. Ils doivent organiser leurs déjeun...
Un guide pour mieux comprendre le lymphome hodgkin... L'Institut national du cancer (INCa) et l'association France Lymphome Espoir (FLE) viennent d'actualiser le guide « Comprendre le lymphome hodgkinien»...
Arrêter de fumer : les substituts nicotiniques plu... La Haute Autorité de Santé (HAS) a fait le point mardi sur les méthodes d’arrêt du tabac efficaces ainsi que sur la cigarette électronique. Le HAS rec...
« Les Plantes du Plaisir » : un guide petit format... Stimuler forme, plaisir et sexualité au naturel chaque jour. C’est tout le programme de ce petit livre, ou plutôt "guide", à offrir ou se faire offrir...
Dyslexies, dysphasies, dyspraxies, dysorthographie... Dyslexies, dysphasies, dyspraxies, dysorthographies… Ces troubles cognitifs de l'enfant affectent les apprentissages scolaires tels que la lecture, l’...
Les médicaments anti-Alzheimer toujours remboursés... Selon La Croix, les quatre médicaments anti-Alzheimer sur le marché devraient rester pris en charge à 100 %. En effet, la Haute Autorité de santé (HAS...
Maladie Alzheimer : veiller sur la santé des proch... Dans ses dernières recommandations, la Haute Autorité de Santé (HAS) préconise un suivi régulier et personnalisé des proches de patients atteints d'Al...
Cancer de la vessie : un nouveau guide sur les tra... L’Institut national du cancer (INCa) vient de publier un guide sur les traitements des cancers de la vessie. Disponible en ligne, ce document, destiné...
ALD : les guides pratiques pour les patients Afin de mieux informer les patients et leurs familles sur les maladies classées ALD (affection de longue durée) , la Haute Autorité de Santé met à leu...
Cancer du col de l’utérus: un guide pour mieux com... Il s’agit du 14ème guide publié dans la collection des guides patients Cancer info développée par l’INCa en partenariat avec la Ligue nationale contre...