Le sujet de l’accompagnement à domicile revient sur le devant de la scène politique avec la question du 4ème âge. Sans attendre l’apparition d’une 5ème branche de la Sécurité sociale ou tout autre aide de financement à la dépendance, de nombreuses auxiliaires de vie et aides à la personne interviennent au quotidien auprès des personnes en perte d’autonomie. Quels services sont réellement proposés ? Jusqu’où va l’étendue de leurs compétences ?

Des besoins très divers

Les difficultés rencontrées par les personnes âgées vivant à leur domicile sont diverses. Tout dépend du taux de dépendance de chacun. Les aides à domicile mises en place peuvent commencer de la livraison de repas à domicile ou de l’aide à la toilette jusqu’à des missions de ménage ou d’accompagnement pour les trajets en extérieur.

Les attentes des familles et des aidants sont aussi différentes en fonction des cas. Si pour certains il s’agit d’identifier des professionnels en mesure d’aider au quotidien leur proche parce qu’une trop grande distance kilométrique les sépare, pour d’autres il s’agit aussi de s’assurer que la personne n’est pas isolée. Car l’aide à domicile a aussi pour grande partie une vocation sociale.

Mais l’objectif est bien le même pour tous : faire en sorte que la personne âgée puisse rester vivre chez à elle dans les meilleures conditions. C’est pourquoi les auxiliaires de vie sont formées aux besoins spécifiques des séniors. Les aides financières existent. Outre l’APA (allocation personnalisée à l’autonomie), renseignez-vous auprès de votre mairie et du service social de votre commune, de votre département ainsi que de votre région, qui peuvent vous aider à financer toutes sortes d’aides, des bons de transport en taxi à la livraison de repas à domicile.

Rompre avec l’isolement et vivre en sécurité chez soi

Même pour les personnes âgées qui vivent dans les grandes villes, les risques d’isolement sont réellement présents dès lors que la perte d’autonomie débute. La demande d’aide à domicile à Paris pour accompagner les personnes dépendantes au quotidien en est le parfait exemple. Des intervenants qualifiés viennent alors accompagner ces publics fragiles dans les gestes de la vie quotidienne.

Des aides à domicile en fonction des besoins

Les difficultés rencontrées par les personnes âgées dépendent de leur situation géographique mais aussi de leur taux de dépendance :
– toilette du matin, aide à l’habillage
– prise de médicaments
– livraison de repas
– ménage
– entretien du linge et repassage
– arrosage des plantes, entretien du jardin
– conduite aux rendez-vous médicaux
– accompagnement pour les courses
– accompagnement pour promenades et les sorties culturelles
– garde de nuit
– …

A côté des experts en service d’aide à domicile pour personnes âgées comme https://www.ouihelp.fr sur Paris par exemple, un système complémentaire de télésurveillance est parfois également une solution. Il peut s’agir d’un bracelet d’assistance avec un bip d’appel ou d’un système de détection des mouvements relié à une société d’assistance qui intervient à domicile dès que le patient est au sol.

Des aménagements intérieurs et extérieur pour sécuriser le domicile

Le risque de chute est omniprésent chez les personnes en perte d’autonomie physique. Il est essentiel d’adapter le logement. L’objectif est de sécuriser l’habitation et la rendre plus facile. Ainsi, les pièces à vivre et la salle de bain sont à regarder de près.

A l’intérieur du logement, toute surface glissante ou pouvant entraîner une chute doit être revue. Le premier réflexe simple est de retirer les tapis des surfaces au sol. Ensuite, pensez à déplacer des meubles pour que les couloirs et les pièces principales soient désencombrées et que tout déambulateur puisse être manié facilement. Des barres d’appui peuvent être placées aux toilettes et dans la douche. Une baignoire avec une porte permettra d’y rentrer sans risques. Des tapis antidérapants assurent également la sécurité des personnes. Sans compter un siège de douche pour une toilette sans danger. Lorsque la chambre est à l’étage et que vous ne pouvez pas la transférer au rez-de-chaussée, un monte escalier reste la meilleure solution.

A l’extérieur de l’habitation, veillez à la même simplification et à sécuriser aussi l’accès pour éviter tout risque de chute. Une barre d’escalier sera intéressante à positionner le long du mur. De même, un monte escalier d’extérieur peut aussi être installé à l’entrée des maisons sur-élevées. Vérifiez que le revêtement du seuil de la porte ne soit pas glissant en hiver en optant pour un matériau adéquat.

A Lire également

Somnifère : la Mepronizine déconseillée chez les p... L'agence des produits de santé (Afssaps) a décidé de restreindre l’usage de la Mépronizine®, un somnifère indiqué dans l'insomnie occasionnelle chez l...
Lancement de l’opération + de Vie, le 1er octobre ... La Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France lance, le 1er octobre 2013, la 17ème édition de l’opération + de Vie. Madame Bernadette Chirac, Prés...
Personnes âgées : « Initiatives de la Bientraitanc... Depuis 2003, les « Initiatives de la Bientraitance » récompensent et valorisent des projets qui contribuent au bien être des seniors parisiens, dans d...
Trop de médicaments prescrits aux personnes âgées ... L’UFC-Que Choisir publie dans son numéro de février les résultats d'une analyse de près de 350 ordonnances de personnes âgées. L’association dénonce l...
Maisons de retraite : 9 Français sur 10 disent non... Selon un sondage Opinionway publié vendredi pour l'Observatoire de l'intérêt général, 90% des Français déclarent vouloir vieillir chez eux contre 9% d...
Dépendance des personnes âgées: 87% des Français y... Selon les résultats du sondage Groupe Pasteur Mutualité / ViaVoice concernant « L’opinion des Français sur l’importance de la dépendance des personnes...
Améliorer son habitat avec un monte-escalier L’amélioration de l’habitat est un des enjeux majeurs de notre société moderne. Outre les économies d’énergie, elle vise aussi au confort et au mainti...
Plus de sport pour les séniors Développer la pratique physique des séniors en France. C'est l'une des conclusion du rapport du groupe de travail « Dispositif des activités physiques...
Fauteuils roulants : vers plus de confort et d’erg... Se déplacer plus facilement, des fauteuils roulants et des déambulateurs plus ergonomiques… La Fondation Garches et Korian lancent un projet de recher...
Un nouveau cas de cancer sur 3 touche les personne... Selon le 6ème rapport de l'Observatoire sociétal des cancers*, publié par Ligue contre le cancer, plus d'1 nouveau cas de cancer sur 3 touche les pers...
Vieillissement : la ministre de la Santé présente ... En France, 1,5 million de personnes ont plus de 85 ans en 2017, elles seront 4,8 millions en 2050. Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Sant...
Personnes âgées: Michèle Delaunay lance une réflex... Michèle Delaunay, la ministre déléguée chargée des personnes âgées et de l’autonomie, a annoncé lundi le lancement d'une réflexion avec tous les acteu...
Dépendance : une mission pour prévenir et traiter ... A la veille du lancement de l’Année européenne du « Vieillissement actif et de la solidarité entre les générations », Nora Berra a missionné le Profes...
Vieillesse, handicap: un nouveau Comité national p... Michèle DELAUNAY, ministre déléguée chargée des Personnes âgées et de l’Autonomie, et Marie-Arlette CARLOTTI, ministre déléguée chargée des personnes ...
Personnes âgées à domicile : les 4 points essenti... Les personnes âgées vivent majoritairement à leur domicile et environ un tiers des personnes de plus de 60 ans (plus de 3 millions de personnes) bénéf...
Dépendance : Orange lance le « Tiers Payant Social... Avec le service « Tiers Payant Social », Orange accompagne les Conseils généraux dans la gestion de l’aide sociale (allocation personnalisée d’autonom...