Alors que le nombre de cas de gastro est recrudescence en France, voici 10 conseils approuvés par les médecins pour détecter, et surtout éviter d’attraper la gastro-entérite, maladie fâcheuse surtout lorsqu’on est en voyage !

La gastro-entérite, dont le nom commun est également « gastro » est une infection digestive courante. “La contamination se fait essentiellement par les mains, la consommation d’eau « impure », des bactéries ou toxines, des virus, et plus rarement des parasites (surtout dans l’eau, les fruits et les légumes)”, rappelle Mondial Assistance. Dans des cas extrêmement rares, (qui touche environ 0.1 % des voyageurs), la gastro peut être due à des poisons ou métaux lourds comme le plomb et le mercure.

 Les symptômes

Les principaux symptômes sont : nausée, douleur abdominale, vomissement, diarrhée, fièvre, maux de tête et fatigue physique. Dans le cas d’une gastro-entérite aigüe (GEA), le résultat pour le patient est un risque de déshydratation qui, lorsqu’elle est mal soignée, surtout dans un pays chaud, à un âge avancé ou chez les petits enfants, aboutit souvent à une déshydratation potentiellement redoutable voire mortelle.

 Les 10 conseils de Mondial Assistance

1. Ne pas oublier de se laver les mains avant et après manger, après être allé aux toilettes et en règle générale après chaque passage dans un lieu public.

2. Utiliser une solution hydro-alcoolique quand il est impossible de se laver les mains.

3. Respecter les consignes d’hygiène en cuisinant : laver les aliments, les préparer sur un plan de travail propre, et bien les cuire.

4. Faire attention aux règles d’hygiène quel que soit le lieu où vous vous trouvez, à votre domicile ou dans un restaurant : même dans un lieu d’aspect propre, de la simple glace pilée dans un cocktail peut entrainer une gastro carabinée.

5. Seuls les essuie-mains en papier jetable sont sûrs. Les sèche-mains à air pulsé entrainent la multiplication des bactéries sur les mains après le séchage. Gare aussi aux serviettes dans les lieux publics !

6. Ne pas boire l’eau du robinet dans les pays exotiques. Prendre toujours des bouteilles d’eau fermées.

7. En cas de buffet dans un hôtel, vérifier que la nourriture est bien conservée dans des bacs adéquats (pas des assiettes) et non exposée à température ambiante. Privilégiez toujours les aliments cuits ou des fruits et légumes qui puissent être pelés.

8. Penser d’ailleurs à bien conserver les aliments lors des déplacements (randonnée, trekking etc.). Les aliments froids doivent être conservés à 4°, entretenir sa glacière est essentiel et faire attention à ne pas stocker les viandes crues avec les aliments cuits

9. Pour résumer, penser à prendre une trousse à outil d’urgence qui permettra véritablement de prévenir le risque GEA avec à l’intérieur : une solution hydro-alcoolique, des essuie-mains en papier, des aliments d’urgence (fruits secs, sachets de soupe, céréales) au cas où il n’y ait pas d’endroit correct pour manger à proximité, et quelques paires de gants en latex.

10. Bon à savoir : le téléphone portable fait partie des objets les plus sales de notre quotidien. Sans aller jusqu’à se laver les mains après chaque utilisation, mieux vaut éviter de le prêter et penser à le nettoyer de temps à autre !

 Si malgré toutes ces recommandations une gastro-entérite n’a pu être évitée et en attendant la consultation d’un médecin, voici les conseils de Catherine Porte-Arondelle, Directeur Médical de Mondial Assistance pour la soigner :

« Nous recommandons au patient de se réhydrater avec de l’eau minérale, du bouillon ou des boissons légèrement sucrées. Il est également important de mettre son système digestif au repos pendant 24h, avec uniquement des aliments liquides, et de réintroduire progressivement, dans un second temps, les féculents, les viandes, les poissons bien cuits, et les biscuits », qui ajoute une dernière recommandation : « Les médicaments anti diarrhéiques, anti vomitifs et antispasmodiques peuvent s’avérer très utiles en voyage, mais les mécanismes comme les diarrhées et vomissements aident aussi à évacuer les bactéries de l’organisme, il est donc très important pour le patient de se poser dans un endroit fixe pendant au moins 48h, le temps que « l’orage » passe. Si jamais les symptômes s’aggravent ou qu’il n’y a pas d’amélioration au bout de 48h, il est important de consulter un médecin car même à l’étranger, il y a toujours une possibilité de trouver un médecin sur place.»

Source : Mondial Assistance

A Lire également

Allergies : l’éducation thérapeutique de l’enfant... Etape incontournable du traitement de l’enfant allergique, l’éducation thérapeutique consiste à l’aider ainsi que ses parents à appréhender sa maladie...
Epidémie de gastro en décrue : près de 2,5 million... Selon le réseau Sentinelles-Inserm, l'épidémie de gastro-entérite est en décrue. En 9 semaines, 2.482.000 personnes ont consulté leur médecin générali...
Champignons : le nombre d’intoxications en h... Dans un communiqué publié samedi, la Direction générale de la Santé (DGS) et l'Institut de veille sanitaire (InVS) avertissent les amateurs de cueille...
Comment éviter la déshydratation des bébés et jeun... Pour éviter la déshydratation chez bébé ou l'enfant de moins de 6 ans en cas de diarrhée ou gastro-entérite, 3 conseils pratiques et astuces pour réus...
Stop aux infections à l’école primaire Les "Héros du Lavage des Mains" entrent en action pour inciter les enfants à bien se laver les mains à l'école afin de diminuer la prolifération des m...
Vaccins contre la gastro : vigilance après le décè... L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) vient de mettre à disposition  une actualisation des données de pharmacov...
Chassés-croisés sur les routes: attention aux fort... Du fait des fortes chaleurs prévues par Météo France dans plusieurs départements et du chassé-croisé national sur les routes en cette fin de semaine, ...
Faut-il soigner par antibiotiques une angine, une ... Les angines, otites ou rhinopharyngite ne sont pas toujours traitées par antibiotique. Tout dépend si l'angine est d'origine virale ou bactérienne (il...
Fièvre de l’enfant : les parents peuvent mie... Selon un étude menée par des chercheurs de l'Inserm, les parents français connaissent souvent mal les recommandations contribuant à faire baisser la t...
L’allaitement maternel en pratique En France, 75 % des femmes déclarent vouloir allaiter et pourtant elles sont moins nombreuses à démarrer un allaitement. De plus, la durée de l’allait...
Hyperactivité : la HAS préconise un repérage préco... Trouble complexe, difficile à repérer et qui associe différents symptômes, le trouble déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) est sou...
Gastro, grippe : 5 réflexes pour se protéger Alors que les épidémies de gastro-entérite et de grippe sévissent fortement en France depuis le début du mois de janvier, l’Inpes rappelle les 5 réfle...
Gastro-entérite : cinq régions au-dessus du seuil ... Selon le dernier bulletin du réseau Sentinelles publié hier, cinq régions françaises ont été fortement touchées par des cas de gastro-entérite la sema...
Gastro: l’épidémie recule Selon le réseau de surveillance Sentinelles-Inserm, la décrue de l'épidémie de gastro-entérite se confirme en France métropolitaine. Néanmoins,  1.045...
Epidémie de gastro-entérite en vue : pensez à vous... Selon le réseau de surveillance Sentinelles, le nombre de cas de gastro-entérite devrait continuer d’augmenter la semaine prochaine et dépasser le seu...
Grippe, gastro : les épidémies se confirment Selon le réseau de surveillance Sentinelles, l’activité épidémique de la grippe se confirme avec 433 000 consultations en médecine générale ces deux d...