A l’approche de la Journée Mondiale de Lutte contre le Sida 2014 qui se tiendra le 1er décembre prochain, une étude menée auprès de 671 femmes séropositives par l’institut A+A pour Abbvie* révèle que plus de la moitié des femmes interrogées affirment avoir subi un rejet de la part de leurs proches (famille, conjoint, enfant ou collègue de travail). Autre chiffre inquiétant mis en lumière, 53% des femmes déclarent toucher moins de 1.000€ par mois soulignant la précarité des femmes séropositives.

En 30 ans, la relation entre le médecin et sa patiente a beaucoup évolué. La patiente est moins passive, et les échanges plus nombreux. Cette relation est l’une des clés de la guérison car le dialogue est un exutoire. C’est dans ce cadre que se tiendront, avant la Journée Mondiale de Lutte contre le Sida, dans 10 villes, des sessions de formations et d’informations animées par des experts médicaux engagés au quotidien auprès de ces femmes.

Objectif des sessions d’informations : mieux faire connaître le quotidien des femmes séropositives

VIH Sida Mieux comprendre le quotidien des femmes séropositivesCes experts seront là pour parler des pathologies associées qui touchent les patientes, à savoir le suivi gynécologique, le vieillissement prématuré, la ménopause et la lipodystrophie. Les médecins qui interviendront ont pu observer l’évolution du virus tout au long de leur carrière. Ils ont vu des personnes mourir, des mères obligées de renoncer à leurs grossesses par simple mesure de précaution. Ils ont également contribué à rendre la souffrance psychologique moins difficile à gérer grâce à leur accompagnement.
Ces réunions de sensibilisation se dérouleront notamment à Paris le 13 novembre, à Marseille le 18 novembre, à Lyon le 21 novembre, à Strasbourg le 4 décembre, à Lille le 11 décembre mais aussi à Toulouse, Clermont-Ferrand, Nice et Bordeaux.

Les problématiques associées à la maladie ou spécifiques à la femme

Suivi gynécologique : Plus qu’aucune autre, la femme séropositive doit veiller à se rendre régulièrement chez le gynécologue afin de vérifier son état de santé. Il est nécessaire et vital de s’astreindre à un suivi régulier, sans quoi les pathologies associées risquent de compliquer encore son quotidien.
Vieillissement prématuré : Les personnes séropositives doivent faire face à un vieillissement général prématuré. La peau se tire, le teint devient cireux, le corps fatigue et ce environ 10 ans avant le vieillissement dit naturel.
Ménopause : Les femmes atteintes du VIH doivent faire face à une ménopause prématurée, c’est une conséquence directe de leur maladie. De ce fait, celles désireuses de donner la vie doivent prendre en compte cet avancement.
Lipodystrophie : Cette pathologie associée provoque un amaigrissement général et qui plus est, l’apparition de boules graisseuses à certains endroits du corps. Un handicap physique qui fragilise davantage la personne séropositive en portant atteinte à sa féminité.

Source : étude Abbvie/AA+ menée auprès de 671 femmes françaises séropositives entre janvier et février 2013 (608 femmes interrogées par questionnaire auto-administré, 63 femmes interrogées en face à face)

Rendez-vous sur Hellocoton !