24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Stress des transports: un inventaire catastrophique

Deux heures d’enfer dans des RER bondés avant d’être sanctionnés au moindre retard… Quelles sont les conséquences sur la santé des salariés? Quels solutions apporter pour lutter contre le “stress des transports”?  Une étude réalisée par le cabinet “Technologia”, spécialisé dans la prévention des risques professionnels,  publiée aujourd’hui par “Le Parisien” dresse un inventaire pour le moins catastrophique de la situation.

 Des millions de salariés passent de plus en plus de temps dans des transports en commun saturés ou bringuebalants, mais la plupart des chefs d’entreprises continuent de considèrer  que ce stress-là relève de la vie privée de leurs salariés et non de leurs conditions de travail. « Or c’est bien pour arriver au travail que les gens s’imposent ce parcours du combattant », souligne le sociologue Gérard

Rimbert, qui a dirigé cette enquête. Les élus locaux ou régionaux, eux, inaugurent souvent telle ou telle zone d’activités en fanfare, sans se poser la question de : « comment arriver jusqu’ici ? ».

Dans un manifeste mis en ligne aujourd’hui, “Technologia” recommande donc aux entreprises d’intégrer les transports dans la catégorie “stress au travail” et conseille aux pouvoirs publics d’aménager, enfin, leurs territoires : comment éviter l’engorgement, source de violences, de certaines lignes ? Comment rendre viable l’extension de La Défense ? Quelles sommes faut-il mettre sur la table pour rénover, d’urgence, les tronçons délabrés ? Un immense chantier qui vise, aussi, à redonner espoir à des salariés découragés par des années de galère. « Le sentiment qui émerge de nos entretiens, c’est le fatalisme », conclut Gérard Rimbert.

www.leparisien.fr
www.technologia.fr

Rendez-vous sur Hellocoton !

8 février 2010