Depuis le 27 juin dernier, une opération de contrôle renforcée est menée auprès des établissements de restauration rapide et de vente à emporter. Bruno Le Maire, le ministre de l’agriculture, et Frédéric Lefebvre, le secrétaire d’État à la Consommation, ont livré les premières observations issues de ces contrôles sanitaires qui visent à protéger les populations, surexposées en cette période touristique.

Le 27 juin dernier, Bruno Le Maire et Frédéric Lefebvre ont lancé une vaste opération de contrôle, visant les établissements de la restauration rapide et de la vente à emporter. Cette initiative s’inscrit dans le cadre de l' »Opération Alimentation Vacances », dont l’objectif est d’assurer la sécurité des populations sur le plan de l’hygiène alimentaire. Pendant la période des grandes vacances, les touristes – français comme étrangers – s’orientent facilement vers les solutions de restauration rapide. Face à une population surexposée aux risques, il s’agit de s’assurer du respect des règles sanitaires par les établissements concernés.

1 725 établissements contrôlés au 1er juillet
Au 1er juillet, 1 725 établissements avaient déjà été soumis aux vérifications des directions départementales chargées de la protection des populations. Dans leurs rapports, les directions soulignent « une maîtrise insuffisante de la réglementation », selon les termes du communiqué ministériel. Les problèmes rencontrés concernent majoritairement « le non-respect de la chaîne des températures et de la chaîne du froid, les bonnes pratiques d’hygiène et l’insuffisance de formation du personnel ». Selon les observations des groupes de contrôle, ce sont les établissements indépendants, hors enseigne, qui sont les moins au fait des normes d’hygiène.

Les opérations ont conduit à 9 fermetures d’établissements, 43 procès-verbaux et 40 saisies d’aliments non conformes aux conditions de conservation et de consommation. Par ailleurs, 140 établissements ont été mis en demeure et enjoints de procéder à des travaux.

Une vigilance accrue sur les entreprises en contact fort avec les touristes
Le travail de contrôle se poursuivra jusqu’au 31 août, avec une attention particulière portée sur les établissements susceptibles d’être en contact fort avec la population des touristes : restaurants rapides situés en zones très touristiques, entreprises spécialisées dans des produits saisonniers, centres de loisirs…
Bruno Le Maire et Frédéric Lefebvre ont invité les fédérations professionnelles et les entreprises concernées à soutenir les formations à l’hygiène et à informer les personnels sur la sécurité sanitaire des aliments.

Source : Gouvernement.fr

Rendez-vous sur Hellocoton !

A Lire également

Ciné, livre & web : « Solutions locales pour ... Avec« Solutions locales pour un désordre global », Coline Serreau signe bien plus qu'un film documentaire écologiste et engagé mais une véritable invi...
Nouveaux aliments : l’UE ne veut pas d’anima... Les députés de la commission de l'environnement du Parlement européen ont décidé mardi 4 mai d’exclure les produits alimentaires dérivés des animaux c...