Les acteurs de la pêche maritime de loisir s’engagent à des pratiques éco-responsables depuis le 7 juillet dernier. Double objectif : préserver la biodiversité marine en sensibilisant les pratiquants des pêches maritimes de loisir, mai aussi lutter contre le braconnage qui met à mal les ressources en matière de coquillages, crustacés et poissons.

Le grand nombre de signataires réunit le 7 juillet dernier pour signer cette charte démontre à lui-seul son intérêt. A savoir : Jean-Louis Borloo, ministre de l’Écologie, Bruno Le Maire, ministre de la Pêche, Chantal Jouanno, secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie, les élus du littoral, les représentants de toutes les fédérations sportives de plaisanciers, de plongeurs, de pêcheurs, le comité national des pêches, le conservatoire du littoral, l’agence des aires marines protégées et le conseil national supérieur de la plaisance et des sports nautiques.

Ils acceptent ainsi par exemple l’instauration d’un marquage des poissons pêchés par les pêcheurs de loisir. Ce marquage effectué par le pêcheur dès que le poisson sort de l’eau, permettra d’identifier immédiatement un poisson pêché par un pêcheur de loisir.

En outre, la mise en œuvre d’une coopération entre scientifiques et pêcheurs pour le recueil d’informations permettra, à terme, une évolution de la réglementation, notamment sur l’ajout ou le retrait d’espèces à celles déclarées menacées, sur la définition des périodes de repos biologiques…

« Il ne s’agit nullement d’embêter les pêcheurs maritimes amateurs ou de les empêcher de s’adonner à cette activité conviviale et le plus souvent familiale, il s’agit de mieux les informer de l’état de la ressource, de la nécessité de respecter les milieux et de laisser le temps aux coquillages, crustacées et poissons le temps de se renouveler, pour que cette saine pratique de la pêche à pied puisse perdurer au profit des générations futures. Il s’agit également de lutter contre la fraude qui sous couvert de pêche de loisir recouvrent en fait des activités et des filières de pêche commerciale et de travail illicites » a déclaré Jean-Louis Borloo.

Source : Ministère de l’écologie

Rendez-vous sur Hellocoton !

A Lire également

Artisans : petite pêche, grand avenir ! Pour une meilleure gestion des océans et de la biodiversité marine, l’Europe place les artisans pêcheurs au coeur de la politique commune des pêches. ...
Biodiversité : les Européens mal informés Selon une enquête Eurobaromètre publiée par la Commission européenne, seulement 38 % des Européens connaissent la signification du terme biodiversité,...
Biodiversité : les récifs coralliens en danger Le Ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer français vient de publier les premières conclusions de l’Initiative In...
« BIG » plongée dans les abysses de la biodiversit... Samedi 30 mai, une équipe internationale composée d’une trentaine de scientifiques a mis le cap sur le bassin de Guaymas dans le golfe de Californie à...
Biodiversité et terrains militaires : 18 terrains ... Le ministère de la Défense possède plus de 250 000 ha de terrains en France. Les Conservatoires d’espaces naturels sont des ONG engagées dans la prése...
Prix Entreprises et Environnement 2010 : écotechno... Chaque année, des entreprises innovantes en matière de développement durable sont récompensées avec « les Prix Entreprises et Environnement » distribu...
Déforestation du Plateau d’Avron : la mairie de Ne... La mairie et les habitants de Neuilly-Plaisance en Seine-St-Denis sont écœurés. Delphine Batho et Cécile Duflot (pourtant ministres écologistes…) ont ...
Biodiversité 2010 : le grand appel à projets du Mi... Le Ministère de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de la mer lance un nouveau portail Internet www.biodiversite2010.fr ainsi qu'un ...
La première réserve d’actifs naturels suite à la c... Chantal Jouanno, secrétaire d’Etat à l’écologie, en déplacement dans la CRAU, met en place la première réserve d’actifs naturels pour compenser les im...
Guide des Sushis Responsables C’est pour aider les consommateurs à apprécier les sushis et sashimis sans contribuer à la disparition d’espèces aquatiques que Mescoursespourlaplanet...
Le parlement européen veut sauver les abeilles eur... La mortalité des abeilles est en progression alors que le nombre d'apiculteurs en Europe diminue; ces deux phénomènes pourraient avoir une incidence g...
Massif des Bauges : Des plantes exotiques attracti... Renouée du Japon, Balsamine de l'Himalaya, Solidage du Canada, Robinier faux-acacia, Berce du Caucase... Ces plantes exotiques introduites par l'homme...
L’A380 d’Airbus aux couleurs de l&rsqu... L'avionneur Airbus apporte son soutien à l'Année Internationale de la Biodiversité des Nations Unies en présentant le logo officiel sur l'A380, son ap...
L’agriculture biologique: 6 points à savoir Elle s’est développée en France sous l’impulsion de producteurs qui se sont organisés afin de promouvoir un mode alternatif de production agricole qui...
Biodiversité : 2011, l’année internationale de la ... Bien que 1200 espèces de chauves-souris existent à travers le monde, la moitié est en danger d'extinction, notamment par la déforestation mondiale. La...
Journée de la Biodiversité au Jardin le 19 juin 20... Le dimanche 19 juin, l'association de protection de la nature Noé Conservation organise dans les Jardins Passagers du Parc de la Villette (Paris, XIX...