Une étude conduite chez seize patients indique que la stimulation cérébrale profonde, utilisée pour traiter les symptômes moteurs de la maladie de Parkinson, pourrait également soulager les douleurs neuropathiques fréquemment associées à la maladie.

Depuis près de 20 ans, la « stimulation cérébrale profonde » est utilisée dans le traitement de la maladie de Parkinson. Consistant en l’implantation de petites électrodes dans certaines zones du cerveau, cette approche permet d’obtenir une amélioration significative des fonctions motrices des patients dont la maladie est avancée et résistante aux traitements médicamenteux. Aujourd’hui, une étude conduite par des médecins et des chercheurs toulousains indique que la méthode pourrait en outre soulager les douleurs qui accompagnent la maladie et altèrent grandement la qualité de vie des patients.

Fourmillements, picotements, sensations de brûlure ou de décharge électrique

Environ 70 à 80 % des patients atteints par la maladie de Parkinson ressentent des douleurs pénibles que l’on peut classer en deux catégories : les douleurs dites « nociceptives » qui sont associées aux symptômes moteurs de la maladie et les douleurs dites « neuropathiques » qui sont associées à des lésions ou à des dysfonctionnements du système nerveux. Les douleurs neuropathiques sont décrites par les patients comme des fourmillements, des picotements, des sensations de brûlure ou de décharge électrique… Elles sont généralement résistantes aux traitements antalgiques classiques.

Certains des circuits nerveux sur lesquels agit la stimulation cérébrale profonde étant également impliqués dans la genèse de la sensation de douleur, Estelle Dellapina (1) et ses collègues ont imaginé que cette approche thérapeutique pouvait soulager les douleurs neuropathiques. Les chercheurs ont testé cette hypothèse sur une cohorte de seize patients atteints par la maladie de Parkinson, huit d’entre eux souffrant de douleurs neuropathiques.

Une augmentation du seuil de la douleur

Leur étude indique que la stimulation cérébrale profonde permet effectivement de soulager les douleurs neuropathiques. Elle agit en augmentant de manière significative le seuil de douleur. Cet effet s’accompagne d’une diminution de l’activité cérébrale associée à la sensation de douleur. En revanche, chez les patients ne souffrant pas de douleurs neuropathiques, la stimulation cérébrale profonde ne modifie ni le seuil de douleur, ni l’activité cérébrale associée à cette sensation.

Si les résultats de ces travaux doivent évidemment être confirmés par d’autres études, ils suggèrent l’existence d’un double intérêt de la stimulation cérébrale profonde dans la prise en charge des patients souffrant de la maladie de Parkinson : l’approche pourrait permettre de soulager non seulement les symptômes moteurs très invalidants de la maladie, mais aussi les douleurs rebelles qui les accompagnent.

Source : Inserm

Rendez-vous sur Hellocoton !

A Lire également

ALD : les guides pratiques pour les patients Afin de mieux informer les patients et leurs familles sur les maladies classées ALD (affection de longue durée) , la Haute Autorité de Santé met à leu...
Ostéoporose : un site web pour gérer la maladie au... Le site « Tout sur l’Ostéoporose », conçu par le laboratoire Amgen, propose de nombreux services pour aider les patients et leurs proches à mieux vivr...
Maladie de Parkinson : l’examen du tube digestif p... Des équipes de l’Inserm à Nantes ont réussi à déduire par de simples biopsies du côlon, la présence et l’importance des lésions dans le cerveau de pat...
Cancer : Bernard Giraudeau se confie chez Mireille... Ce vendredi 30 avril 2010, Mireille Dumas reçoit Bernard Giraudeau et David Servan Schreiber, dans son émission Vie privée Vie publique, l’hebdo. Tou...
L’ibuprofène contre la maladie de Parkinson ? Selon une étude de l'Ecole de santé publique de l'Université Harvard, une prise régulière d'ibuprofène, un anti-inflammatoire qu'on retrouve notamment...
Diabète: 500 familles recrutées pour mieux compren... Le Centre d'études et de recherches pour l'intensification du traitement du diabète (CERITD) lance le programme Descendance. Objectif : analyser les p...
Le Neurodon repart en campagne pour la recherche A l'occasion de la semaine du cerveau, le Neurodon, collecte nationale de fonds organisée chaque année par la fédération pour la Recherche sur le cerv...
Comment expliquer l’hôpital aux enfants et les ras... Quand un enfant est hospitalisé, c’est toute la fratrie qui est concernée. Pour rassurer et expliquer le séjour à l’hôpital aux plus jeunes, avec des ...
Troubles musculo-squelettiques : une campagne de m... Le gouvernement entend mobiliser les entreprises et les salariés contre les troubles musculo-squelettiques (TMS), première cause de maladie profession...
Journée Mondiale Parkinson : mercredi 11 avril Mercredi 11 avril 2012 se tiendra la Journée Mondiale Parkinson. L’association France Parkinson organise à cette occasion une journée de bilan sur le ...
Santé et dérives sectaires : un guide pour repérer... La Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) vient de publier un nouveau guide destiné à repérer le...
Journée mondiale Parkinson: 14 000 nouveaux cas pa... Alors que la Journée mondiale Parkinson se déroule le 11 avril 2013, l'association de patients France Parkinson dénonce la lenteur de la mise en place...
Journées Nationales de dépistage de la DMLA du 23 ... Les 8èmes journées nationales d’information et de dépistage de la DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l'Age), organisées par l’Association DMLA, se ...
Epidémie de grippe : les règles d’hygiène La France devrait connaître, dans les prochains jours, son pic épidémique de grippe saisonnière. Le ministère de la santé rappelle qu’il existe des me...
Parkinson : un cure pour soulager les malades La station thermale de Lamalou-les-Bains, spécialisée en neurologie, propose une cure spécialement conçue pour les malades de Parkinson. Objectif :  s...
Parkinson : un nouveau document de l’ANSM sur les ... A l’occasion de l’édition 2013 de la Journée mondiale de la maladie de Parkinson, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de sant...