24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Grand froid : attention aux bébés et aux personnes âgées

Durant les périodes de grand froid, des problèmes physiques comme les engelures ou l’hypothermie peuvent survenir : il est nécessaire de s’en prémunir. A savoir, mes personnes âgées et les bébés sont parmi les populations les plus vulnérables.

Exposés aux basses températures et à l’humidité, le visage, les mains, les pieds, les oreilles et le nez peuvent réagir légèrement au froid : ce sont les engelures, qui nécessitent tout de même de consulter son médecin. Plus grave, la gelure est une brûlure par le froid. En cas de gelure grave (peau insensible, pouvant devenir bleu-noirâtre et cloquée), il faut appeler rapidement les services médicaux ou se rendre à l’hôpital.

Autre problème que peut provoquer le froid : l’hypothermie, qui nécessite de faire appel immédiatement aux secours médicaux (15 ou 112). L’hypothermie se caractérise par une température interne du corps inférieur à 35°C. A cette température, les fonctions vitales ne sont plus assurées et entraînent : « prononciation ralentie des phrases, perte de jugement puis confusion mentale, perte de coordination des membres, sentiment de fatigue et d’intense frilosité, sensation d’engourdissement progressif et de tension musculaire et, éventuellement, perte de conscience puis coma « , précise le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Santé.
 L’hypothermie peut entraîner des risques graves sur la santé et nécessite une hospitalisation. Les personnes sans abri ou les personnes dont le logement est mal chauffé ou mal isolé sont particulièrement vulnérables au froid. Si vous remarquez une personne sans abri ou en difficulté dans la rue, appelez le 115.

Les personnes âgées et les bébés sont plus vulnérables
Les personnes âgées et les nouveau-nés se défendent moins bien contre le froid que le reste de la population. Les personnes âgées ont du mal à s’adapter aux changements de température et la diminution de leur masse musculaire, isolant thermique naturel, entraîne chez celles-ci une plus grande sensibilité au froid. Les nourrissons, quant à eux, ne peuvent ni se réchauffer en pratiquant une activité physique, ni signaler qu’ils ont froid. C’est pourquoi, il est nécessaire d’être vigilant. Autre population à risques : les personnes souffrant de maladies chroniques, respiratoires et endocriniennes. Le froid a des effets rapides sur le système cardiovasculaire et de manière indirecte sur le système respiratoire.

Afin de prévenir toutes les conséquences néfastes que peut entraîner le grand froid et adopter les bons gestes en intérieur, comme en extérieur, consultez les pages et conseils entièrement dédiés à la question sur le site du ministère de la Santé.

Source : Gouvernement.fr

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 décembre 2010