La ministre des Affaires sociales et de la Santé a lancé jeudi 29 septembre un Plan national de lutte contre la maladie de Lyme et les maladies transmises par les tiques. Objectifs : renforcer l’information pour prévenir l’apparition de nouveaux cas et améliorer le diagnostic et la prise en charge des malades pour mettre fin à l’errance médicale.

Le Plan national de lutte contre la maladie de Lyme vise notamment à renforcer l’information de la population et des professionnels de santé pour prévenir l’apparition de nouveaux cas. CE dernier prévoit l’installation par l’Office national des forêts (ONF) et Santé publique France de panneaux d’information pour les promeneurs et les randonneurs à l’entrée des forêts.  Une  application sur « smartphone » permettant de signaler la présence de tiques, à l’instar du dispositif existant pour les moustiques, va également être mise en place.  Enfin, des actions d’information à destination de la population, et de formation des professionnels de santé, sur les maladies transmises par les tiques (affiches, dépliants, etc.) vont être amplifiées.
 
« Mettre fin à l’errance médicale »
Le Plan prévoit également d’améliorer le diagnostic et la prise en charge des malades. Un bilan standardisé décrivant la liste des examens permettant un diagnostic complet chez toute personne présentant des symptômes évocateurs sera mis à disposition des médecins. Par ailleurs, un protocole national de diagnostic et de soins (PNDS), élaboré en lien avec les associations, sera mis en place pour assurer une prise en charge standardisée et remboursée des malades sur l’ensemble du territoire. Le plan prévoit enfin l’ouverture en 2017 de centres de prise en charge spécialisés, regroupant toutes les spécialités impliquées. Ces centres seront également un lieu de formation des professionnels.
 
Du côté de la recherche sur la maladie de Lyme et les autres maladies transmises par les tiques, le plan vise à encourager la mise en place d’une cohorte, constituée des patients suivis dans les centres de prise en charge spécialisés, pour améliorer les connaissances scientifiques sur la maladie. Des recherches seront conduites autour du diagnostic par l’Institut Pasteur ainsi que dans le cadre d’« OH ! TICKS », programme visant à mieux connaître l’ensemble des maladies transmises à l’homme par les tiques, à identifier les symptômes cliniques et à fournir des outils pour une meilleure prise en charge des malades.

Qu’est-ce que la maladie de Lyme ?
La maladie de Lyme, ou borréliose de Lyme, est transmise lors d’une piqûre de tique infectée par une bactérie de la famille des spirochètes. Toutes les tiques ne sont pas infectées et l’infection est souvent sans symptôme. Cependant elle peut provoquer une maladie parfois invalidante (douleurs articulaires durables, paralysie partielle des membres…). La maladie de Lyme n’est pas contagieuse. On estime que 27 000 personnes sont touchées chaque année par cette maladie en France.

Pour plus d’informations sur la prévention, le dépistage et la prise en charge de cette maladie, vous pouvez consulter le dossier dédié disponible sur le site Internet du ministère.

Rendez-vous sur Hellocoton !

A Lire également

Puces, tiques et moustiques : une application qui ... Zika, dengue, Chikungunya, maladie de Lyme pour l'Homme, piroplasmose, ehrlichiose, anaplasmoses, dirofilariose, leishmaniose pour nos compagnons... F...
Maladie de Lyme : un plan d’action national présen... Un plan d’action national contre la maladie de Lyme va être présenté aux associations de lutte contre la maladie de Lyme en septembre 2016 pour renfor...
Virus Zika, maladie de Lyme : les Français craigne... Selon une enquête Odoxa pour la MNH, le Figaro et France Inter, ces affections, toutes deux transmises par des insectes (moustiques pour le virus Zika...
Maladie de Lyme : une appli smartphone pour lutter... Signalement-Tique est une application disponible dès maintenant par téléchargement gratuit pour les smartphones iOS et Android. L’Inra et l’Anses, ave...