Maison bio: pour qui, comment, quelles démarches?En règle générale, lorsque l’on parle de maison bio, les gens pensent aux maisons construites à partir de matériaux sains où la qualité de l’air intérieur est supérieure aux autres maisons. Mais une maison bio peut également être une maison bioclimatique, chauffée grâce au rayonnement solaire.

 Il existe alors deux concepts : la maison passive ou la maison bioclimatique « à l’ancienne », encore très pratiquée en France. La première fonctionne selon un concept très efficace : le bâtiment est très bien isolé et nécessite une quantité de chaleur extrêmement faible (10 W/m²) générée « passivement », c’est-à-dire sans chaudière ni radiateur. La seconde, très mal isolée, consomme dix fois plus (100 W/m²). Lorsqu’il y a un déficit d’ensoleillement, elle refroidit donc très rapidement contrairement à la maison passive qui reste chaude plusieurs jours d’affilée.

 En résumé, une maison passive n’a pas besoin d’équipements de chauffage alors qu’une maison bioclimatique mal isolée ne peut pas s’en passer. Attention ! Une maison bioclimatique n’est pas forcément saine si elle est construite avec des matériaux générant des polluants gazeux et une maison saine n’est pas forcément bioclimatique.

Quelles sont les démarches pour faire construire une maison bio ?

La construction d’une maison bio passe impérativement par une analyse des cycles de vie des matériaux. Certains matériaux de construction mettent à mal les ressources naturelles. Il faut donc sélectionner des matériaux respectueux qui obtiendront un bilan très performant à l’issue de l’analyse.

Deuxième étape, l’analyse des cycles de vie de la maison en elle-même. Il faut définir sa future consommation d’énergie, savoir quel sera son impact sur l’environnement. Lors de sa démolition, elle devra permettre la valorisation et le recyclage des matériaux utilisés, qui repasseront automatiquement dans le cycle naturel sans pollution. Pour finir, il faut faire appel à un professionnel sérieux pour la construction même de la maison.

Peut-on en faire construire partout ?
Oui, absolument. Il est  possible de construire une maison bio quel que soit l’endroit choisi.

Faut-il la construire de A à Z ou est-ce possible d’intégrer certains éléments bio dans de l’ancien?
Pour des maisons construites à la fin du XIXe siècle, à l’ère où le PVC n’existait pas, la rénovation sera possible puisqu’à la base la maison était saine, en bois naturel. Il suffira alors de choisir et d’intégrer des matériaux respectueux de l’environnement.

En revanche, rénover une maison du XXe siècle, construite au début de l’ère du béton, de la chimie, de la plasturgie… est beaucoup plus difficile. Surtout depuis l’arrivée des panneaux en particules de bois (contreplaqué, aggloméré…). Au départ, les colles qui les composent, présentaient des caractéristiques entières relativement supportables, mais on s’est aperçu qu’en vieillissant, elles dégageaient des substances toxiques. Il faudrait donc quasiment arracher tous les revêtements. Il sera donc très difficile de les rénover en bio.

Quels sont les avantages d’une maison bio ?
Une maison bio permet une économie des ressources naturelles ainsi qu’une économie d’énergie tant au moment de la phase de fabrication des matériaux, de construction ou encore d’habitation. D’un point de vue sanitaire, une maison bio fournit également une très bonne qualité de l’air intérieur et par conséquent, des conditions de vie très confortables.

Combien coûte une maison bio ?
Le prix de construction d’une maison bio est l’inconvénient majeur. Pour une maison bio et certifiée en tant que telle, vous avez deux possibilités : payer vous-même les analyses de cycle de vie qui coûtent cher. Dans le cas contraire, les fabricants répercuteront ce coût dans le prix des matériaux.

En France, il faut compter en moyenne un surcoût de 50 % par rapport au coût d’une maison « traditionnelle ». Il est d’ailleurs tout à fait anormal qu’on ne sache pas, en France, construire des maisons bio avec des surcoûts de seulement 10 % comme dans d’autres pays tels que le Canada ou la Suède par exemple. Maintenant, une alternative existe. Il est possible de réaliser une maison bio en autoconstruction à des prix très abordables, en utilisant des matériaux sains depuis longtemps comme le bois non-traité, la paille… et de faire poser le tout par un entrepreneur compétent.

Rendez-vous sur Hellocoton !

A Lire également

Chaussures : étirez naturellement vos orteils avec... Conçues pour étirer les os du tarse, les Beech Sandals étirent naturellement les orteils. Marcher à nouveau sans douleur - 10 minutes par jour seuleme...
« Ma Maison : de la conception à la construction »... Qu’est ce qu’un contrat de construction, une notice descriptive ? Quelle différence y -a-t-il entre une norme et un DTU ? Puis-je réaliser moi-même le...
Décorer son jardin avec un tableau ?! Décorer les murs de votre jardin avec des tableaux éco conçus. Cette drôle d'idée nous est proposée par Anne Luneau. Visitez son site internet et déc...
Foirexpo à Niort : « Destination bois » du 1er au ... A l'heure du développement durable, le bois est au coeur de toutes les attentions. Il est apprécié pour ses qualités écologiques, énergétiques, sans o...
Ampoules à incandescence : les Français font des s... Après la disparition des ampoules à incandescence de 100 watts, le site CanalEnergie et le producteur d’ampoules basse consommation Lucibel ont pris l...
Qualité de l’air dans les écoles et crèches ... Priorité inscrite au Grenelle 2 de l'Environnement, la vigilance sur la qualité de l'air intérieur dans les écoles et les crèches fait l'objet d'une r...
Accidents de la vie courante: ne pas sous-estimer ... Un accident domestique grave se produit toutes les 3 minutes en France. Selon une enquête GEMA Prévention en association avec l’institut de sondage Op...
Maison : utiliser l’eau de pluie, c’est possible... Vous ne pouvez pas -vous n’en avez pas vraiment le droit- utiliser l’eau de pluie pour laver votre linge ou votre vaisselle. La réglementation fran...
Maison & jardin : un récupérateur d’eau de pl... L’eau douce ne représente que 3% de l’ensemble des réserves d’eau sur terre. Pour ne pas la gaspiller inutilement à l’entretien de nos jardins ou aux ...
Maison passive : sans chauffage et sans grelotter,... Vivre dans une maison sans chauffage et sans grelotter ? C’est possible dans une maison dite « passive ». Mais qu’est-ce qu’une maison passive ? Tout ...
Améliorer la qualité de l’air chez soi ! Saviez-vous que nous passons près de 80 % de notre temps dans des lieux fermés, en particulier chez soi ? D’où l’importance de la qualité de l’air que...
Le boom des salons sur l’habitat vert en France Dans votre liste des bonnes résolutions 2010, vous souhaitez rendre votre maison plus écolo. Economies d’énergies, matériaux issus du commerce équitab...
PUMA : leurs nouveaux emballages économisent 60% d... La célèbre marque PUMA lance la prochaine grande étape de son Programme de développement durable à long terme avec la mise en place d'un système d'emb...
Bâtiment Basse Consommation : tout savoir et tout ... Le bâtiment basse consommation (BBC) est un concept qui privilégie l’utilisation de matériaux et équipements économes en énergie. Le bâtiment basse co...
Déco : un canapé écologique dans votre salon La tendance actuelle en matière d’habitation est à l’éco-construction et au design écologique. Un canapé écologique est un produit qui, du début de sa...
La pollution chimique est plus importante à l&rsqu... D'après l'Observatoire de la qualité de l'air intérieur, un logement sur dix présente des niveaux de pollution chimique très élevés. Selon le polluant...