24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Les oreillettes auditives vendues en libre-service en pharmacie comme les lunettes loupes

Alain Afflelou a annoncé qu’il souhaitait ouvrir 80 magasins dédiés à l’audition d’ici la fin de l’année. Ce qui relance le débat « presbyacousie, presbytie : même combat ? ». Souvenez-vous : en 1991, les lunettes loupes faisaient leur apparition en vente libre en pharmacie pour les personnes atteintes de presbytie. Aujourd’hui, les assistants d’écoute joueront-ils le même rôle pour les personnes souffrant d’une gêne légère d’audition liée à l’âge ?

« L’arrivée d’Afflelou sur le marché de l’audition est une bonne nouvelle dans la mesure où il met sa notoriété et son savoir-faire au service de l’équipement des personnes ressentant des gênes auditives » expliquent Louis Blohorn et Maxence Petit, co-fondateurs de Sonalto qui commercialise le premier assistant d’écoute prêt à l’emploi « Octave ». Cependant, le Docteur Patrick Petit, médecin ORL et concepteur d’ « Octave », estime qu’en proposant une offre d’audioprothésiste conventionnelle de plus sur le marché, Alain Afflelou ne pourra pas s’attaquer directement aux raisons essentielles du sous-équipement ; à savoir le prix et la complexité des démarches.

Globalement, les Français attendent trop longtemps avant de s’équiper d’une aide auditive (73 ans en moyenne). De même qu’il y a 20 ans, les lunettes loupes vendues en libre service en pharmacie ont permis d’abaisser sensiblement l’âge du premier équipement des presbytes, aujourd’hui l’assistant d’écoute devrait démocratiser l’accès aux aides auditives grâce à ses atouts : son prix et sa simplicité. Une solution non médicalisée, prête à l’emploi, et vendue à un prix abordable, semble aujourd’hui essentielle, pour pouvoir les inciter à s’équiper plus tôt. Lancée mi janvier 2011, « Octave » est une oreillette auditive numérique qui amplifie intelligemment les sons et est vendue en libre service en pharmacie à un prix abordable. L’assistant d’écoute distribué en pharmacie deviendrait ainsi une première étape pour dédramatiser l’appareillage auditif en le rendant plus accessible. Le passage vers un appareillage prothétique plus sophistiqué, lorsque le besoin s’en fait sentir, serait ainsi largement facilité.

Plus d’infos sur Octave sur www.sonalto.fr
Morgane Boileau – Source : Sonalto

Rendez-vous sur Hellocoton !

18 mars 2011