Selon le sondage ViaVoice/ Groupe Pasteur Mutualité « Les femmes et la santé », 73% des femmes se disent en effet préoccupées, voire très préoccupées (27%), par leur santé contre 64% des hommes.

Alors que les sources d’information sur la santé se multiplient1, Groupe Pasteur Mutualité a souhaité connaître le niveau de préoccupation des Français en matière de santé ainsi que l’impact des campagnes de prévention ciblant les femmes.

Les femmes plus attentives à leur santé

Selon les résultats du sondage réalisé par le groupe mutualiste d’assurances et l’institut ViaVoice, la santé constitue une préoccupation forte pour une majorité de Français : 7 Français sur 10 y sont attentifs et près d’un quart d’entre eux se disent même très préoccupés par leur santé. Ils sont seulement 12% à ne pas l’être du tout.

Derrière cette tendance globale, l’enquête laisse apparaître un certain clivage entre les femmes et les hommes : 73% des femmes se disent en effet préoccupées, voire très préoccupées (27%), par leur santé contre 64% des hommes.

Le niveau de préoccupation des femmes varie en fonction de leur âge et de leur métier Les différentes générations ne manifestent pas le même niveau de préoccupation en matière de santé. Entrées dans l’âge de la maternité (la moyenne s’établit en France à 30 ans selon l’INED), les femmes de 25‐34 ans se révèlent ainsi les plus impliquées (80%) dans le suivi de leur santé. À l’autre extrémité, les femmes de plus de 65 ans ne sont que 62% à se déclarer préoccupées par leur santé. Un résultat assez paradoxal quand on sait l’importance que prennent progressivement les pathologies liées au vieillissement.

D’un point de vue professionnel, les femmes exerçant une activité non salariée se déclarent plus préoccupées par leur santé que les autres catégories de femmes actives. C’est ainsi le cas de 100% des agricultrices et de 81% des femmes artisans, commerçants ou chefs d’entreprise. Les campagnes de prévention de santé publique sont efficaces pour 89% des femmes

Très préoccupées par leur santé, les femmes sont donc logiquement attentives aux politiques de santé publique : 89% d’entre elles se sentent suffisamment sensibilisées par les campagnes de prévention santé (dépistage du cancer du sein, vaccin papillomavirus, lutte contre le tabagisme, interdiction de la consommation d’alcool par les femmes enceintes…). Les femmes cadres (96%), et celles âgées de 50 à 64 ans (94%) se déclarent les plus sensibilisées.

À l’inverse, les jeunes femmes se jugent encore insuffisamment sensibilisées : 16% des 18‐24 ans et 15% des 25‐34 ans s’estiment ainsi peu réceptives aux campagnes menées. Outre un sentiment « d’invincibilité » à cet âge, ces chiffres peuvent s’expliquer par une plus grande distance de ces générations avec les médias traditionnels (presse, affichage…). Ils démontrent également que les institutions à l’origine de ces campagnes doivent renforcer leurs actions et investir des canaux de communication adaptés au profil des générations les plus jeunes.

Source : Sondage Groupe Pasteur Mutualité

1 Sondage Groupe Pasteur Mutualité / Viavoice « La recherche d’informations médicales sur Internet – Usages et pratiques des Français », février 2012.

2 Échantillon de 1 010 personnes, représentatif de la population française et un échantillon de 1 058 personnes, représentatif de la population féminine interrogées les 5, 6, 12 et 13 avril 2012 par téléphone.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !