Le Wi-Fi de nos ordinateurs aurait de lourdes conséquences sur la qualité du sperme des utilisateurs selon une étude de scientifiques argentins publiée par le journal Fertility and Sterility.

Ainsi, selon cette étude, un ordinateur connecté au Wi-Fi, et placé près des parties génitales, rendrait les spermatozoïdes inertes et endommagerait leur ADN. Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont étudié les semences de 29 hommes en bonne santé dont des échantillons ont été placés sous des ordinateurs connectés au wi-fi. Après quatre heures d’exposition, les scientifiques ont observé qu’en moyenne un quart des spermatozoïdes avaient cessé de nager et que 9% d’entres eux présentaient un ADN endommagé.

Placés loin de l’ordinateur, seuls 14% des spermatozoïdes des échantillons ne nageaient plus et 3% avaient un ADN endommagé. Selon les chercheurs, les radiations électromagnétiques émises lors de communications via wifi seraient responsables de ce phénomène.

Si ces résultats restent à être confirmés, plusieurs études ont déjà montré que l’utilisation d’un ordinateur sur les genoux induisait une augmentation de la température au niveau des testicules. « Or toute situation d’hyperthermie scrotale est nuisible à la bonne santé des spermatozoïdes », rappelle Le Figaro.

Source : Le Figaro

Rendez-vous sur Hellocoton !

A Lire également

Jeux vidéo : un usage problématique pour près d’un... Ordinateur, smartphone, console, tablette… 14 % des jeunes joueurs hebdomadaires seraient en situation d’usage problématique de jeu selon une enquête ...
Une tablette 100% bambou pour mieux ventiler votre... A porter trop longtemps son ordinateur sur les genoux, on risquerait presque le "syndrome des genoux grillés »… ! Aussi, pour éviter d'appeler les pom...
Le portail internet « radiofréquences, santé, envi... La ministre de la santé, Roselyne Bachelot, la secrétaire d’État chargée de l’écologie, Chantal Jouanno et la secrétaire d’État en charge de la prospe...
Le cola, une des causes de l’infertilité masculine... Selon des chercheurs danois, une consommation importante de cola d'au moins d’un litre par jour contribuerait à altérer la qualité du sperme. Une ...
Infertilité masculine: découverte d’un gène ... L'équipe du laboratoire AGeing, Imagery and Modeling (AGIM, CNRS/Université Joseph Fourier/Ecole pratique des hautes études Paris), dirigée par Pierre...