30% des diabétiques ne conserveraient pas leur insuline à bonne température

L’insuline mal conservée devient moins efficace. Pour autant, elle ne change pas d’allure. Près de 30% des diabétiques s’injecteraient sans le savoir de l’insuline moins performante car mal conservée, déséquilibrant ainsi leur traitement.
L’insuline doit être conservée à une température entre 2 à 8 °C quand elle est non entamée. Entamée, elle peut se conserver jusqu’à trois semaines à une température en dessous de 25°C. Le froid est le pire ennemi de l’insuline : avec la congélation, la destruction est immédiate; tandis qu’avec la chaleur, l’insuline perd graduellement son efficacité. Il est donc essentiel de bien protéger l’insuline de la chaleur, mais aussi du froid ! Par exemple, les diabétiques qui laissent un stylo d’insuline de rechange dans leur voiture se réveillent avec un médicament qui a été partiellement congelé pendant la nuit.
Une récente étude en Inde démontre que l’insuline stockée à 32 et 37 °C pendant 28 jours perd respectivement 14 et 18 % de son efficacité. Les patients utilisant cette insuline « périmée » ne montrent pas de diminution significative du niveau de sucre dans le sang par rapport à ceux recevant de l’insuline stockée à 5°C. L’insuline qui a été chauffée n’a donc plus l’effet attendu dans le traitement du diabète. « Très souvent, je vois des diabétiques qui sortent dîner et qui, pour des raisons pratiques, mettent tout simplement leur insuline dans la poche de leur blouson. Ceci est la pire chose pour l’insuline, qui se trouve soudainement surchauffée par la chaleur du corps et qui monte donc aux alentours de 35°C. A cette température l’insuline se dégrade très rapidement et affecte donc son contrôle glycémique » expliqueUwe DIEGEL, directeur général de MedActiv spécialisée dans le transport des médicaments sensibles
Des solutions pour les diabétiques
Lauréats de la Médaille d’Or du Ministère des Sports et de la Jeunesse au Concours Lépine, les sacs EasyBag et iCool (MedActiv) sont disponibles en pharmacie entre 30 à 50 euros l’unité (prix conseillé).
> Les sacs iCool utilisent une nouvelle génération de plaques eutectiques qui ne transpirent pas et qui ont un point de décongélation plus long que les plaques traditionnelles. Disponibles en deux versions différentes (Weekender et Prestige), les sacs iCool gardent l’insuline entre 2 à 8 °C pendant 12 et 24 heures. Ils servent aussi de rangement pour tous les accessoires diabète, tels que les glucomètres et les bandelettes.
> Les sacs EasyBag utilisent un polymère qui garde l’insuline fraîche pendant 7 jours sans électricité et la protège aussi contre le gel accidentel. Pour activer les sacs EasyBag, il suffit de les immerger dans de l’eau pendant 90 secondes. Les cristaux dans le EasyBag se transforment en gel qui reste frais pendant cinq à sept jours en s’appuyant sur un processus d’évaporation. Les sacs EasyBag garderont l’insuline à une température entre 16 et 25°C. A cette température, l’insuline se conserve pendant presque un mois sans effets contraires. Les sacs EasyBag sont devenus le standard global pour le transport quotidien de l’insuline.
Pour mémoire, le diabète est une maladie chronique très répandue caractérisée par l’absence de production où une utilisation insuffisante d’insuline, hormone nécessaire pour transformer le glucose (sucre) en énergie. Plus de 230 millions de personnes souffrent de diabète dans le monde, un chiffre qui devrait franchir le seuil des 350 millions d’ici à 20 ans. D’après les estimations, plus de 500 000 diabétiques sont traités avec de l’insuline en France.
Morgane Boileau – Source : MedActiv