24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Le travail de plus en plus mauvais pour la santé ?

Si les accidents du travail ont vu leur fréquence diminuer ces dernières années, le nombre des maladies professionnelles est reparti à la hausse. Eric Woerth, Ministre du Travail, de la Solidarité et de la Fonction publique, a présenté mardi les grands axes du second Plan Santé au travail 2010-2014.

Pour le ministre, « certains chiffres ne sont pas acceptables ». En effet  les maladies professionnelles ne cessent d’augmenter, on en a compté plus de 45 000 en 2008. De plus, le nombre des accidents du travail stagne à un niveau trop élevé d’environ 700 000 par an (dont plus de 44 000 accidents graves). A savoir, plus d’une personne par jour meurt d’un accident du travail (569 décès en 2008) ou suite à une maladie professionnelle (425 décès en 2008).

 Autres chiffres préoccupants, plus de 13 % de la population active sont aujourd’hui exposés à au moins un agent cancérogène et environ 55 % des accidents mortels du travail des salariés du régime général sont des accidents de la route.

Les grands axes du second Plan Santé au travail 2010-2014
Eric Woerth a donc expliqué les enjeux du deuxième Plan de santé au travail. Son objectif diminuer de 25 % les accidents du travail et de mettre fin à la croissance ininterrompue depuis 10 ans du nombre de cas de maladies professionnelles. Quatre axes majeurs seront mis en œuvre :

– Développer la production de la recherche et de la connaissance ;
– Développer les actions de prévention des risques professionnels, en particulier des risques psycho-sociaux, du risque chimique, notamment cancérigènes, mutagènes ou reprotoxiques et neurotoxiques, et des troubles musculo-squelettiques ;
– Renforcer l’accompagnement des entreprises dans leurs actions de prévention, en s’attachant tout particulièrement aux entreprises de moins de 50 salariés ;
– Renforcer la coordination et la mobilisation des différents partenaires, tant au niveau national que dans les régions.

Par ailleurs, le Ministre a confirmé sa volonté de mener à son terme la réforme des services de santé au travail, afin d’en faire de véritables services de prévention de proximité pour les entreprises avec de véritables équipes pluridisciplinaires de santé au travail faisant appel à des compétences techniques complémentaires à celles des médecins du travail.

Source : ministère du Travail

Rendez-vous sur Hellocoton !

12 mai 2010