24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Le Mediator breveté comme coupe-faim dès 1967

Les laboratoires Servier ont démenti ce mercredi avoir su depuis plus de 40 ans que le Mediator, présenté comme un antidiabétique, était avant tout un coupe-faim.

Dans sa dernière édition, Le Canard enchaîné affirme que Servier décrivait «l’activité anorexigène» de sa molécule dans un brevet déposé en 1967 pour le marché américain. De son côté , le laboratoire dénonce de «nombreuses approximations».

«Contrairement à ce qu’affirme le Canard enchaîné, les laboratoires Servier n’ont jamais contesté l’existence d’un effet anorexigène chez l’animal», indique un communiqué du laboratoire. «Bien au contraire, puisque de nombreuses études qu’ils ont publiées et financées font état de cette activité, notamment chez le rat et le chien», précise le communiqué.

«En revanche, aucune étude à ce jour, et encore moins antérieure au dossier d’autorisation de mise sur le marché de 1974, n’a démontré que le Mediator avait un effet anorexigène chez l’homme aux doses thérapeutiques indiquées par la notice», déclare le laboratoire, qui dénonce de «nombreuses approximations» dans l’article de l’hebdomadaire satirique et se réserve le droit de solliciter un droit de réponse.

Source : Communiqué Servier et nouvelobs.com

Rendez-vous sur Hellocoton !

12 octobre 2011