24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Journée Mondiale du Lavage des Mains : les Français, mauvais élèves ?

Près d’un employé français sur deux ne se lave pas systématiquement les mains après être allé aux toilettes ! C’est un des résultats de deux études internationales, commanditées par Initial, auprès des instituts Opinion Matters et Added Value, sur les habitudes d’hygiène sur le lieu de travail à l’occasion de la journée Mondiale du Lavage des Mains le 15 octobre.

A l’heure où les épidémies de gastro-entérite et de grippes vont commencer à faire leur apparition, 48,7% des employés français admettent ne pas se laver les mains après chaque passage aux toilettes. Une révélation qui fait d’eux les plus laxistes, avec les Italiens (54,5%), en ce qui concerne l’hygiène des mains au travail. Ils sont suivis de près par les Allemands (35%), les Australiens (35%), les Britanniques (26,9%) et les Bénéluxois (25%).

Pire encore, près d’un Français sur 5 avoue utiliser son téléphone aux toilettes alors qu’un sur 10 en profite pour surfer sur internet et plus d’un sur 20 irait même jusqu’à lire un document de travail aux toilettes ! Autant de facteurs qui tendent à augmenter dangereusement les risques de transmission des bactéries au sein de l’espace de travail. Visiblement peu conscients des risques encourus, ils ne sont que 21,1% à faire le lien entre maladie et manque d’hygiène au travail.

Des chiffres d’autant plus marquants compte tenu du temps que les Français passent aux toilettes sur leur lieu de travail : 38,2 heures par an (3 min 05 par visite, 3 fois par jours), soit l’équivalent de plus d’une semaine de travail par an. Ils sont devancés par les Britanniques (41,3 h/an) et les Allemands (45,8 h/an), et suivis des Australiens (37,6 h/an), des Italiens (37,2 h/an) et des Bénéluxois (30,3 h/an).

Paradoxalement, le lien entre hygiène et bien-être au travail est sans appel chez les employés français : 59% d’entre eux estiment que leur satisfaction au travail serait meilleure si des efforts étaient réalisés sur le plan de l’hygiène au bureau.

… sont également les plus mécontents de l’état de leurs sanitaires

En dépit de leurs mauvaises habitudes d’hygiène, les Français se révèlent être les plus insatisfaits de l’état des sanitaires au bureau : 33% d’entre eux n’étaient pas satisfaits de leur dernière visite aux toilettes, contre 24% des Singapouriens, 24% des Britanniques, 23% des Allemands et 19% des Australiens.

Parmi les Français insatisfaits 45% affirment que les toilettes étaient sales, 41%, qu’elles sentaient mauvais, 28% se plaignaient du manque d’équipement pour s’essuyer les mains.

Un ressenti non négligeable car pouvant avoir un impact sur la productivité et l’image de l’entreprise : 62% des Français insatisfaits de l’état des sanitaires sur leur lieu de travail se révèlent être également malheureux dans leur entreprise et 48% des travailleurs français iraient jusqu’à se plaindre auprès d’une personne extérieure à l’entreprise si les sanitaires n’étaient pas dans un état satisfaisant.

« Avec la saison de la grippe qui arrive, nous devons tous prendre nos responsabilités et améliorer notre hygiène des mains. Mais pour cela, les employés doivent avoir à disposition des équipements adéquats et régulièrement réapprovisionnés : savons, gels désinfectant, essuie-mains… Ces études montrent clairement que l’hygiène au bureau a un impact direct sur la satisfaction des employés et le succès des entreprises », souligne Virginie Mallet, chef de groupe hygiène chez Initial.

Source  : Enquête Initial « les habitudes d’hygiène au travail à travers le monde »

Enquête Opinion Matters pour Initial réalisée en septembre 2013 auprès de 6000 employers de bureau habitants au Benelux, en Allemagne, en Australie, en France, en Italie et au Royaume-Uni (1000 personnes par pays)

Enquête Added Value pour Initial réalisée en janvier 2013 auprès de 5000 individus habitant en Allemagne, en Australie, en France, au Royaume-Uni et à Singapour (1000 personnes par pays)

Rendez-vous sur Hellocoton !

14 octobre 2013