Même si on parle plus souvent d’incontinence chez la femme, les hommes ne sont pas épargnés, loin de là. L’incontinence urinaire chez l’homme est un phénomène parfois passager, parfois chronique auquel de nombreuses solutions existent.

A quoi ressemble l’incontinence masculine ?

Pour les hommes, l’incontinence ne se résume pas à des fuites urinaires. Le sujet est un peu plus complexe dans la mesure où le phénomène entraîne d’autres symptômes de miction :
– le jet au moment d’uriner est souvent plus faible,
– vider sa vessie ne vient plus sur commande,
– les quelques gouttes après le soulagement peuvent être en plus grand nombre,
– une envie d’aller aux toilettes la nuit réveille fréquemment.

A ce propos, le besoin d’uriner la nuit est très fréquent chez l’homme ; il augmente classiquement avec l’âge. Des études ont montré qu’il pourrait y avoir un lien entre ce phénomène et une hypertrophie de la prostate. L’hypertension et le tabagisme sont aussi pointés du doigt.

Les différentes formes d’incontinence urinaire chez l’homme

L’incontinence urinaire d’effort : comme son nom l’indique, il s’agit d’un jet d’urine incontrôlable qui survient lorsque le corps est soumis à un effort, même faible : éclat de rire, éternuement, toux, marche… La raison est donc purement mécanique liée aux muscles du sphincter urinaire et du périnée. Ces derniers ne sont plus assez efficaces pour bloquer la vessie et empêcher une urine pressante de sortir. La difficulté est que le sujet ne ressent aucun besoin d’uriner avant la fuite ; il est donc quasi impossible de l’éviter sauf en allant aux toilettes par anticipation.

L’hyperactivité vésicale (ou l’incontinence par impériosité) est quant à elle généralement liée à une pathologie, allant de la simple infection urinaire aux affections neurologiques en passant par des polypes ou un calcul dans la vessie. Ce type d’incontinence urinaire est totalement différent : là, le sujet souffre régulièrement d’envie d’uriner mais si urgentes qu’elles sont impossibles à contenir, de jour comme de nuit.

Avec l’incontinence par regorgement, la vessie ne fonctionne plus correctement et engendre comme un trop plein. Résultat, le muscle vésical s’affaiblit, déclenchant des fuites urinaires régulières. Ici, il s’agit plutôt de gouttes d’urine qui s’échappent de la vessie de façon incontrôlée et fréquente. Même aux toilettes, le sujet éprouve des difficultés à vider entièrement sa vessie et ne fait souvent que quelques gouttes.

On parle aussi d’incontinence urinaire mixte qui associe les symptômes de l’incontinence par regorgement à ceux de l’incontinence d’effort.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à visiter cet article écrit par MDM.

Les différentes solutions au quotidien

Pour limiter au maximum les désagréments que cette situation déclenche, il existe de nombreuses solutions à l’incontinence urinaire qui ont fait leurs preuves.

Pour les « petites » fuites urinaires d’effort, rien de tel que des protections discrètes et confortables à glisser dans son slip ou son boxer. Comme pour les femmes, elles existent sous différentes formes de façon à s’adapter à chaque type de sous-vêtement. Leur absorption est maximale malgré leur fine épaisseur. Elles sont aussi conçues pour capter les mauvaises odeurs.

Pour les « moyennes » fuites urinaires, la coquine pour hommes constitue une protection efficace et discrète, parfaitement adaptée en journée. Elle reste totalement invisible sous des habits et absorbe une quantité d’urine importante, permettant de sortir sans crainte.

Pour les « importantes » fuites urinaires, les changes complets pour adultes sont les mieux adaptés. Faciles à enfiler, agréables à porter et ultra absorbants, les couches pour adultes ont fait des progrès de géant ces dernières années.

Rendez-vous sur Hellocoton !

A Lire également

Neurostimulation sacrée contre l’incontinenc... Depuis 2003, 100 dispositifs de neurostimulation sacrée ont été implantés à l'institut des maladies de l'appareil digestif du CHU de Nantes : une nouv...
L’incontinence urinaire, qu’est-ce que c’est ?... L’incontinence urinaire n’est pas une maladie mais plutôt un symptôme lié à divers troubles physiques ou mentaux. L’incontinence urinaire provoque des...
Nouveau traitement de l’incontinence urinair... Le CHU-Hôpitaux de Rouen a développé une technique innovante dans le traitement de l’incontinence urinaire masculine : les bandelettes sous-uréthérale...
Perdre du poids pour réduire l’incontinence La semaine de la continence 2016 se déroule du 21 au 27 mars 2016. A cette occasion, l’Association Française d’Urologie met l’accent sur les liens ent...
La maladie de Parkinson : deuxième maladie neurodé... L’Association France Parkinson va remettre ce lundi 12 avril à Roselyne Bachelot, la ministre de la Santé, un livre blanc, aboutissement de deux année...
Incontinence urinaire : la bandelette, une nouvell... Le CHU-Hôpitaux de Rouen a développé une technique innovante dans le traitement de l'incontinence urinaire masculine : les bandelettes sous-uréthérale...
Attention à ne pas boire dans trop d’eau san... 6 millions de françaises de tous les âges sont incontinentes, avec un pic chez la femme très jeune et un autre chez la femme en péri-ménopause ! Devan...
Les bons réflexes pour « faire pipi » Apprentissage de la propreté : faire pipi (et au bon moment) n'est pas toujours facile pour les enfants. Le point sur les bons réflexes à acquérir dès...