24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Hypertension : l’auto-mesure à domicile se développe en France

Selon les résultats de son étude FLAHS 2015 menée par Kantar Health, près d’1 hypertendu traité sur 2 de plus de 55 ans dispose d’un appareil d’auto-mesure et 44% des hypertendus traités l’utilisent correctement.

 Les résultats de l’étude, présentés par le Comité Français de Lutte contre l’Hypertension Artérielle (CFLHTA) à l’occasion de la Journée Nationale de Lutte contre l’Hypertension Artérielle (HTA), révèlent notamment que 55% des hypertendus traités de plus de 55 ans sont contrôlés. « Cette année, nous nous sommes focalisés sur les plus de 55 ans car la moyenne d’âge des hypertendus en France est de 67 ans. Pour le contrôle de la tension artérielle, nous n’avons pas atteint les 70% souhaités pour l’objectif 2015 mais nous avons tout de même progressé depuis 10 ans », indique le Docteur Bernard Vaïsse, président du CFLHTA et cardiologue à l’hôpital de la Timone, à Marseille.

1 hypertendu traité sur 2 de plus de 55 ans dispose d’un appareil d’auto-mesure
Les résultats montrent que près d’1 hypertendu traité sur 2 de plus de 55 ans dispose d’un appareil d’auto-mesure et respecte la « règle des 3 » : dans la semaine qui précède une visite médicale pour le suivi de l’HTA, il est conseillé d’effectuer au calme, après un repos de quelques minutes, en position assise : 3 mesures autour du petit-déjeuner, 3 mesures le soir avant le coucher, 3 jours de suite) pour prendre sa pression artérielle. En 2010, le nombre d’hypertendus possédant un tel appareil était de 36%.

Selon le Dr Bernard Vaïsse, cette progression s’explique notamment par la mise en place des recommandations française et européenne mais aussi par l’action de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CNAM). Cette dernière distribue, depuis 2013, un appareil d’auto-mesure à tous les médecins généralistes afin qu’ils le prêtent à leurs nouveaux patients hypertendus pour prendre leur tension artérielle avant de venir en consultation. « Ce dispositif, promu par les médecins généralistes, permet ainsi d’éliminer l’effet « blouse blanche » et d’éviter la prescription inutile de médicaments », ajoute-t-il.

« Depuis 2002, nous observons une amélioration du contrôle tensionnel avec cette méthodologie. Elle est le meilleur moyen d’évaluer la pression artérielle d’un patient hypertendu. Nous sommes ainsi passés de 35% de patients hypertendus contrôlés en 2002 à 55% en 2015 », annonce le Professeur Xavier Girerd, cardiologue au CHU de la Pitié-Salpêtrière et trésorier du CFLHTA.

Néanmoins, l’étude montre que seulement 62% des Français hypertendus traités suivent leur traitement jusqu’à la fin, respectent la posologie et n’oublient jamais de le prendre.

Source : FLAHS 2015 : baromètre de l’hypertension en France réalisé par Kantar Health à la demande du CFLHTA – échantillon de 6379 sujets âgées de 55 ans et plus dont 1724 individus traités disposant d’appareil d’auto-mesure – enquête réalisée en juin – juillet 2015,  en France métropolitaine.

Rendez-vous sur Hellocoton !

17 décembre 2015