Grippe A : 14 nouveaux décès en 48 heuresL’Institut de veille sanitaire a signalé vendredi 14 nouveaux décès depuis son dernier bulletin épidémiologique du 16 décembre. Ce qui porte à 164 le nombre de décès depuis le début de l’épidémie en France métropolitaine.

L’InVS dénombre 86 nouveaux cas graves, ce qui porte à 890 le nombre de cas graves hospitalisés depuis le début de l’épidémie en France. 211 personnes sont toujours en réanimation ou en unités de soins intensifs.

 Le cap des 4 millions de Français vaccinés a été franchi le 17 décembre. Gérard Gachet, porte-parole du ministére de l’Intérieur et Didier Houssin, Directeur général de la santé ont tenu un point presse vendredi au ministére de l’Intérieur.  La mobilisation se maintient à un niveau élevé. Le dispositif d’ouverture des centres pour le week-end des 19 et 20 décembre se fera selon les mêmes modalités que celles mises en œuvre les deux week-ends précédents.

Entre le lundi 21 décembre et le dimanche 3 janvier, le dispositif sera adapté à la période des fêtes de fin d’année ; il sera possible de se faire vacciner sur son lieu de vacances.

A partir du 4 janvier, le régime normal de fonctionnement des centres reprendra et dès le 5 janvier une relance de la campagne de vaccination en milieu scolaire aura lieu : les enseignants et l’ensemble de la communauté éducative pourront bénéficier de la vaccination.

En effet, même si à la date du 17 décembre 352 651 collégiens et lycées se sont fait vacciner, cette première campagne, qui a débuté le 25 novembre, n’est que moyennement satisfaisante : ce chiffre de 352 651 ne représente que 10% des collégiens et lycées appelés à se faire vacciner jusqu’à présent (c’est moins que pour les populations prioritaires dont la proportion qui s’est fait vacciner s’élève à 15%).

Etat des stocks des vaccins
Sur les 94 millions de doses commandées par la France aux laboratoires pharamceutiques, 26,7 millions ont déjà été livrés. Cette quantité est comparable au nombre de bons envoyés jusqu’à maintenant.

Le nombre de vaccins encore disponibles (répartis entre les répartiteurs grossistes, et les centres de vaccinations) est tout à fait suffisant pour assurer la vaccination.

Des dons de vaccins sont envisagés à l’Organisation mondiale de la Santé et des contacts ont été pris avec quelques pays pour la vente des vaccins.

Source : INVS

Rendez-vous sur Hellocoton !