Dans le cadre du dispositif de nutrivigilance, l’Anses surveille les effets indésirables suspectés d’être liés à la consommation de ces produits. Récemment plusieurs cas lui ont ainsi été rapportés, notamment lors de consommation de ces boissons en association avec de l’alcool. L’Agence invite les particuliers qui, suite à la consommation de ces boissons, auraient ressenti des effets indésirables à se rapprocher de professionnels de santé pour que ceux-ci transmettent à l’Anses – via le dispositif de nutrivigilance – les cas qui seraient portés à leur connaissance.

Le terme « boissons énergisantes » n’est pas encadré réglementairement. Il regroupe des boissons censées « mobiliser l’énergie » en stimulant le système nerveux et contenant généralement des ingrédients supposés « stimulants » tels que taurine, caféine, guarana, ginseng, vitamines…

Saisie à plusieurs reprises dans le passé pour évaluer l’innocuité et l’intérêt nutritionnel de l’une de ces boissons, l’Agence a attiré l’attention sur le fait que certains modes de consommation courants de ces boissons (activité sportive, consommation en mélange avec de l’alcool) pourraient être associés à des risques cardio-vasculaires lors d’exercices physiques intenses et de perception amoindrie des effets liés à l’alcool.

Des travaux actuellement menés par l’Agence et à publier à l’automne prochain, montrent à la fois que la consommation de ces produits en lien avec une activité sportive est en augmentation et que 27 % des consommateurs de moins de 35 ans associent, au moins de temps en temps, ces produits à de l’alcool.

Par ailleurs, dans le cadre de son dispositif de nutrivigilance, l’Agence a récemment reçu plusieurs signalements d’effets indésirables suspectés d’être liés à la consommation de boissons énergisantes, dont deux cas mortels.

Pour explorer plus précisément les éventuels risques liés à la consommation de boissons énergisantes (notamment en lien avec la consommation d’alcool ou la pratique d’une activité sportive), l’Agence invite les consommateurs à faire part à un professionnel de santé de tout effet indésirable suspecté d’être lié à la consommation de boissons énergisantes. L’Agence appelle les professionnels de santé à lui communiquer les cas qui seraient portés à leur connaissance via le formulaire de nutrivigilance disponible à l’adresse https://pro.anses.fr/nutrivigilance/.

Plus généralement, l’Anses rappelle que ces boissons sont réservées à l’adulte et déconseillées aux femmes enceintes, et qu’elles doivent être consommées avec modération et que contrairement aux boissons énergétiques, la consommation de boissons énergisantes n’est pas adaptée à la pratique d’une activité physique intense.

Source : Anses

Rendez-vous sur Hellocoton !

A Lire également

Tabac, alcool, drogues : une campagne d’affichage ... A la demande de la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (MILDT), en partenariat avec la Direction générale de la san...
Alcool, grignotage, sel : les Français font des pr... Ils grignotent moins et boivent moins d’alcool. Vertueux, les Français ? A voir. Selon le « Baromètre santé nutrition »* 2008 réalisé par l’Inpes, ils...
Boissons énergisantes : 18 % des enfants en ont dé... Alors que l’Anses s’apprête à publier un avis sur les risques associés aux boissons énergisantes, la CLCV (Consommation Logement et Cadre de Vie) ...
Ondes électromagnétiques : l’Anses émet ses ... Face au développement rapide des technologies, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) a ...
Alcoolisation foetale : 1ère cause non génétique d... En France, 3000 à 7000 nouveaux nés sont concernés par les conséquences d’une exposition prénatale à l’alcool. Le syndrome d’alcoolisation foetale (SA...
1 ado sur 5 serait concerné par l’alcool et les ad... Selon une enquête Fondation Pfizer/Ipsos Santé, 1 ado sur 5 serait concerné par l’alcool, les addictions et les rapports non protégés. Néanmoins, 89% ...
Alcool : une nouvelle campagne qui encourage à dir... Repas en famille, apéritif, fête... Refuser un verre n’est pas toujours facile. L'Inpes vient de lancer une  nouvelle campagne qui valorise les moyens...
Alcool : 12 % des Français envisagent de ne pas bo... Selon un sondage des associations Prévention routière et Assureurs prévention, 12 % des Français seulement envisagent de ne pas boire d'alcool le soir...
Le baclofène sur le point d’être remboursé ?... Le Figaro a rapporté jeudi l’annonce faite hier par le Pr Philippe Jaury, coordinateur national de l’essai Bacloville, devant l’Académie nationale de ...
Un européen consomme trois boissons alcoolisées pa... Les Européens sont les plus grands consommateurs d’alcool au monde : ils ingèrent 12,5 litres d’équivalent d’alcool pur en moyenne par an.  Un nouveau...
Alcool pendant la grossesse : des Français de plus... Alors la Journée mondiale de sensibilisation au syndrome d’alcoolisation foetale (SAF) se tiendra le 9 septembre prochain, une enquête de Santé publiq...
Troubles Causés par l’Alcoolisation Foetale : prem... A l’occasion du 9 septembre, journée mondiale de lutte contre les Troubles Causés par l’Alcoolisation Foetale (TCAF), est organisée la première éditio...
Tabac, alcool, cannabis : des étudiants « polycons... Une enquête EmeVia / Institut CSA sur la santé des étudiants en France. Cette 8e édition met en évidence les liens qui existent entre les consommation...
Alcool: les Français consomment de moins en moins ... Selon le Baromètre 2013 de la consommation des boissons alcoolisées en France, présenté jeudi par Entreprise & Prévention, les achats de boissons ...
Alcool : la consommation en baisse dans les cafés,... Selon l’édition 2012 du Baromètre de la consommation des boissons alcoolisées en France publiée par l'association professionnelle Entreprise & Pré...
Vaccins H1N1 : des effets indésirables sous survei... L’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a présenté son dispositif de pharmacovigilance des effets indésirables qui se...