24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Boissons énergisantes : l’Anses appelle à la vigilance

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses), dans son avis rendu public mardi 1er octobre met en garde contre des « modes de consommation à risques » concernant les boissons énergisantes.

Les boissons dites énergisantes sont des sodas enrichis en substances déjà présentes dans l’alimentation (caféine, taurine, vitamines,…) et qui ont essentiellement en commun leur teneur en caféine (équivalente en moyenne à deux expressos). Cette composition en fait des boissons « excitantes » qui peuvent lorsqu’elles sont associées à certains modes de consommation (alcool, sport,…) générer des accidents cardiaques graves chez les consommateurs porteurs de prédispositions génétiques fréquentes (1 individu sur 1000) et généralement non diagnostiquées.

Plus de 200 cas d’ effets indésirables suspectés d’être liés à la consommation de ces produits ont été signalés à l’Anses. L’imputabilité de la consommation de boissons dites énergisantes dans la survenue de ces évènements indésirables a été jugée, selon les critères de la nutrivigilance, très vraisemblable ou vraisemblable pour 25 cas, soit 12 % des signalements. Les principaux symptômes observés parmi ces derniers sont essentiellement : cardiovasculaires (sensations d’oppression ou de douleurs thoraciques, tachycardie, hypertension, troubles du rythme allant jusqu’à l’arrêt cardiaque…), psycho-comportementaux ou neurologiques (irritabilité, nervosité, anxiété, voire crises de panique, hallucinations, épilepsie).

L’Anses recommande donc d’éviter la consommation de boissons dites énergisantes en association avec de l’alcool ou lors d’un exercice physique. Elle appelle aussi, compte tenu des pratiques de consommation constatées, à la mise en oeuvre de mesures visant à encadrer la promotion de ces boissons envers les publics sensibles (enfants et adolescents) et dans des contextes de consommation à risques (festifs, sportifs, …).

Par ailleurs l’Agence appelle l’ensemble de la population à modérer sa consommation de boissons caféinées, et plus particulièrement les enfants, adolescents, les femmes enceintes et allaitantes.

Source : Anses

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 octobre 2013