24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Bientôt un test pour dépister l’arrivée de la ménopause ?

Selon des chercheurs de l’université d’Exeter et de l’Institut de recherche sur le cancer, la présence de quatre variants génétiques  augmenteraient le risque pour une femme d’être atteinte d’une ménopause précoce. Des travaux qui pourraient déboucher sur un test pour prédire la durée de la fécondité chez  la femme.

Les scientifiques rappellent qu’une femme sur 20 est touchée par la ménopause avant 45 ans. «On estime que la capacité d’une femme à concevoir diminue dix ans en moyenne avant que la ménopause ne commence. Par conséquent, celles qui sont destinées à avoir une ménopause précoce et qui retardent leur maternité jusqu’à leurs 30 ans, sont plus susceptibles d’avoir des difficultés à concevoir », expliquent-ils.

Selon eux, «ces résultats sont la première étape de l’élaboration d’un test génétique simple et relativement peu coûteux. Test qui pourrait prédire ainsi la durée de la fécondité chez  les femmes et les aider à planifier leur vie familiale. A savoir, les femmes qui connaissent  une ménopause précoce sont plus exposées à certains problèmes de santé comme la diminution de la fertilité, l’ostéoporose, les maladies cardiovasculaires et

Source : Genetic test for early menopause

Rendez-vous sur Hellocoton !

19 octobre 2010