Dans son dernier bulletin, le RNSA (Réseau National de Surveillance Aérobiologique) indique que les pollens de bouleau seront concentrés essentiellement au Nord de la Seine avec un risque allergique élevé.  ils seront encore présents sur le reste du territoire avec un risque pouvant atteindre un niveau moyen.

« Le retour de températures plus normales devra les mettre sur leur garde, les traitements sont encore indispensables », prévient le Réseau.

Les pollens de frêne seront encore très présents avec un risque allergique moyen sur Briançon .ils seront responsables encore sur le territoire d’un risque très faible à faible.

Les pollens de peuplier, saule et charme s’essoufflent, ils pourront provoquer un risque localement faible.

Les pollens de platane et de chêne seront responsables d’un risque allergique moyen sur une large partie centrale de la France pour le Platane et sur le Sud, Sud Ouest en remontant la vallée du Rhône pour les pollens de chêne. Le risque lié à ces pollens peut atteindre un niveau localement élevé.

Les herbacées sont en pleine expansion, oseille et plantain, encore peu présents, seront en augmentation, mais les allergiques doivent se prémunir déjà contre les pollens de graminées. Présents sur la façade Ouest avec un risque allergique moyen, ils seront présents sur l’ensemble du territoire pour la fin du weekend de l’Ascension.

Les pollens de pariétaire seront de plus en plus présents sur la côte méditerranéenne. A noter quelques pollens de tilleul sur les capteurs, les allergiques à ce pollens doivent se méfier de cette arbre plus responsable d’allergie de proximité.

Rendez-vous sur Hellocoton !