24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Allergies : gare aux pollens !

Allergiques, restez chez vous ! Le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA), observe que le radoucissement des températures, va « provoquer une explosion des pollens d’arbres, en particulier les aulnes, les cyprès, les peupliers et les frênes ».

 Les pollens tout petits et transportés par le vent sont les plus allergisants. Les plus à craindre : bouleau, noisetier, aulne, charme, frêne,  saule, if (voir tableau)…

En outre, selon le RNSA, le réchauffement climatique entraîne un allongement de la période pollinique, et donc une exposition plus longue des sujets allergiques. 10 à 30% de la population (18 millions de personnes en France) souffrent d’allergies respiratoires qui se traduisent par des rhinites, avec irritation du nez et crises répétées d’éternuements, toux, maux de tête… 45% souffrent d’un asthme associé.

Que faire ? Bien identifier les arbres plantés ou à planter dans les jardins, éviter de tondre la pelouse et donc de vaporiser herbes et pollens. La plupart des allergiques prennent des antihistaminiques ou des corticoïdes, qui peuvent rendre la vie moins pénible mais ils ne se soignent pas pour autant. Certains allergiques se font désensibiliser : mais le traitement est long et contraignant.

 Tous les pollens ne sont pas allergisants. Pour provoquer des symptômes d´allergie, il faut que les grains des pollens arrivent sur les muqueuses respiratoires. Les plantes anémophiles (qui libèrent dans l’atmosphère leurs grains de pollen qui seront ensuite transportés jusqu’aux stigmates  par le vent) sont réellement allergisantes. Les plantes entomophiles nécessitent l´intervention d´un insecte pour assurer leur fécondation en transférant le pollen de la fleur mâle d´origine à la fleur femelle réceptrice.

Tableau comparatif


 

http://www.pollens.fr/

Rendez-vous sur Hellocoton !

18 mars 2010