24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Alcoolisme : une autorisation du Baclofène en mars ?

Selon le Figaro, l’Agence du médicament (ANSM) pourrait autoriser la prescription du Baclofène, un décontractant musculaire, à partir du mois de mars prochain pour traiter l’alcoolisme.

Ce médicament, utilisé dans le traitement de la sclérose en plaque, a été médiatisé par le Dr Olivier Ameisen. Ancien alcoolique, il racontait dans un livre en 2008, Le Dernier Verre, comment il avait surmonté son addiction grâce au Baclofène.

En juin 2013, le directeur de l’ANSM, Dominique Maraninchi, avait indiqué que ce médicament serait autorisé pour traiter l’alcoolisme d’ici la fin de l’été de la même année. Ce n’est que huit mois plus tard que l’Agence du médicament indique au Figaro que le baclofène sera «vraisemblablement autorisé en mars».

Selon l’ANSM, les procédures administratives rendaient l’autorisation difficile à délivrer. Parmi les problèmes rencontrés, la question du dosage de ce médicament. « En effet, la dose efficace est différente pour chaque malade. La prise peut aller d’un comprimé de 10 mg à dix par jour », souligne le quotidien rappelant qu’en 2012, « le nombre d’effets secondaires a beaucoup augmenté: 263 cas ont été déclarés dont 93 graves soit 163 cas de plus qu’en 2011 ».

Le Figaro rappelle enfin que deux essais cliniques, Alpadir et Bacloville, sont menés en France pour évaluer l’efficacité et la tolérance du Baclofène.

Rendez-vous sur Hellocoton !

26 février 2014