Entre 11 et 15 ans, les adolescents perdent en moyenne 20 à 30 minutes de sommeil quotidien, les veilles de journées de classe. De ce fait, les jeunes de 15 ans dorment en moyenne 1h31 de moins que ceux de 11 ans. C’est ce que révèlent les premiers résultats sur le sommeil de l’enquête HBSC1 menée par l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes), le Service médical du rectorat de Toulouse et l’Institut national du sommeil et de la vigilance (Insv) auprès de 9 251 collégiens âgés de 11 à 15 ans.

Cette baisse du temps de sommeil des adolescents les veilles de jours de classe est associée à une compensation par des nuits plus longues lorsqu’il n’y a pas classe le lendemain. Ce phénomène de compensation concerne 16 % des jeunes de 11 ans et plus de 40 % à 15 ans. L’écart entre le temps moyen de sommeil avec ou sans classe le lendemain tend à augmenter avec l’âge des adolescents. Il passe de 51 minutes à 11 ans à 1h49 à 15 ans. À 15 ans, cet écart est de 2h02 en moyenne pour les filles et de 1h35 pour les garçons.

Si un manque ponctuel de sommeil se rattrape aisément, un manque chronique est susceptible de favoriser, entre autres des troubles de l’humeur ou du comportement, l’hypertension artérielle, ainsi que l’obésité et peut constituer un risque supérieur de morbidité.

Les jeunes de 11 à 15 ans ont besoin d’un temps de sommeil plus long que les adultes. Ainsi, chez les adolescents, le seuil de privation chronique de sommeil est considéré, comme sévère à partir de 7 heures. Si une telle privation est très rare avant 13 ans, elle concerne un quart des jeunes de 15 ans, qui peuvent dès lors être considérés, comme à risque supérieur de morbidité.

1 Health Behaviour in School-aged Children (HBSC) 2010, Beck François1,2, Richard Jean-Baptiste1, Godeau Emmanuelle3,4, Léger Damien5,6 (1) INPES. Direction des Affaires Scientifiques. (2) Cermes3 – Equipe Cesames (Centre de recherche Médecine, Sciences, Santé, Santé mentale, Société, Université Paris Descartes/CNRS UMR 8211/Inserm U988/EHESS). (3) Service médical du rectorat de Toulouse. (4) Inserm U1027 (5) Université Paris Descartes, APHP, Hôtel Dieu, Institut National du Sommeil et de la vigilance. (6) Hôpital La Milétrie, Poitiers et Institut National du Sommeil et de la vigilance

Source : Inpes

Rendez-vous sur Hellocoton !

A Lire également

Bébé mouche, gare à la grippe ! Une étude de l'Inserm, publiée dans le dernier Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH), montre que l'augmentation du nombre d'enfants enrhumés pou...
Les Français en perte de sommeil Selon une série d'études publiées mardi par l'Institut de veille sanitaire (InVS) et l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (I...
Près d’1 étudiant sur 5 dort moins de 6 heures par... Selon l’enquête Santé (1) menée par la SMEREP, 91% des étudiants déclarent dormir moins de 8 heures par nuit, ils sont 18% à y consacrer moins de 6 he...
Formamide et tapis puzzle : limiter l’exposi... La présence de formamide - une substance reprotoxique - dans des tapis puzzle en mousse a conduit les pouvoirs publics à suspendre temporairement leur...
Et si la compétitivité passait par le sommeil ? Entre crise, morosité, productivité, stress ou burn out, le monde du travail est souvent désigné coupable du mal-être des Français. Les chiffres avanc...
Certains insecticides auraient des effets néfastes... Selon une étude menée par des chercheurs de l’Inserm et publiée dans la revue Environnement International, de nouveaux éléments suggèrent la neurotoxi...
Déficience auditive : 32 millions d’enfants ... Selon un rapport de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), près de 32 millions d’enfants dans le monde seraient atteints d’une déficience auditive...
Soleil : les parents protègent mieux leurs enfants... Selon les données de l'enquête EDIFICE MELANOME, présentées au congrès Eurocancer, les parents adoptent des mesures de protection solaire plus efficac...
Grippe H1N1 : quelles précautions pour les femmes ... Enceinte, j’ai plus de risque de développer une forme grave de la grippe A(H1N1). Je prends donc toutes les précautions pour me protéger. Pour évit...
Produits chimiques: les assiettes de nos enfants d... L’étude dévoilée ce matin par un collectif d’associations écologistes, publiée par Le Parisien fait froid dans le dos. Générations Futures a découvert...
Lignes haute tension : les parlementaires s’oppose... L'Opecst (Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques) s’est prononcé jeudi contre l'avis de l'Agence française de séc...
Sécurité en voiture : 2 enfants sur 3 sont mal att... Alors que plus de 340 enfants passagers de voiture sont impliqués chaque semaine dans des accidents de la route en France, une enquête menée par l’ass...
Allergies : un site web pour sensibiliser les enfa... Le Comité Français d’Observation des Allergies (CFOA) lance un site web www.parlemoidetonallergie.com, destiné à transmettre des connaissances de faço...
29% des enfants de 0 à 3 ans mangent devant un écr... Selon une étude TNS Sofres pour le Syndicat français des aliments de l'enfance (SFAE), 15% des bébés de quinze jours à trois mois mangent déjà devant ...
Alcool : une consommation de plus en plus précoce ... Selon une étude publié par l’Institut de veille sanitaire (InVS) dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH), l’alcool est la substance psycho...
Brûlures des enfants : méfiez-vous des boissons ch... Des chercheurs britanniques appellent les parents à plus de vigilance. En effet, une étude britannique publiée dans Archives of Diseases in Childhood ...