Selon une étude Ipsos* dévoilée à l’occasion du Forum Vitagora 2015, les Français s’approprient de plus en plus largement les pratiques de consommation « sur le pouce », malgré un fort attachement à la tradition des repas. Car, si les Français n’aiment pas le snacking, ils le pratiquent de plus en plus souvent !

 Aujourd’hui, 4 Français sur 10 affirment déjeuner « sur le pouce » au moins une fois par semaine. Une pratique en phase avec le sentiment partagé par un nombre croissant de Français de manquer de temps : 53% d’entre eux affirment manger sur le pouce à la place d’un vrai repas « s’ils sont pressés ».

Néanmoins, ils sont 90% à estimer que « le repas doit se prendre autour d’une table autant que possible », quand plus de 50% de Russes, 47% de Brésiliens, et 34% d’Américains avouent « rarement s’assoir à table pour manger ».

C’est à domicile que les Français consomment le plus sur le pouce !

En tête des lieux privilégiés pour l’achat de produits à manger sur le pouce, on trouve les boulangeries et les supermarchés, avec 52% et 48% des répondants affirment y acheter ce type de produits. Et plus surprenant encore, c’est à domicile que les Français consomment le plus sur le pouce ! C’est le cas pour 52% d’entre eux (surtout devant la télé ou l’ordinateur). Deuxième lieu privilégié : le travail, avec 41% des répondants (bureau ou poste de travail).

Une consommation de produits sains, peu transformés

Fruits, fromage, et yaourts/fromage blanc constituent le « top 3 » des produits les plus souvent consommés sur le pouce en France, très fortement devant les biscuits salés, les plats préparés, ou les sandwichs : les produits qui séduisent les Français sont donc des produits assez peu transformés, et traditionnellement présents lors des repas classiques.

En revanche, l’offre de produits à manger sur le pouce est considérée comme plutôt insatisfaisante en matière de produits bons pour la santé (peu sucrés, peu gras), naturels, bio, ou végétariens. 4 opportunités de développement se détachent particulièrement pour le futur : les produits sains, faits maison, ressemblant à un vrai repas, et peu chers – à condition de maintenir le goût et la praticité, critères jugés importants mais déjà atteints dans l’offre actuelle.

* Enquête Ipsos réalisée en mars 2015 sur un échantillon représentatif de 1007 Français âgés de 16 à 70 ans

Rendez-vous sur Hellocoton !

A Lire également

Diabète : une appli pour calculer les glucides de ... Gluci-Chek est une application smartphone gratuite qui permet de calculer les glucides contenus dans un aliment ou un repas et de consulter les donnée...
Un enfant sur deux a faim en dehors des repas D’après un sondage BVA/ANPP (Association Nationale Pommes Poires) : « les enfants et le goûter », 1 enfant sur 2 a faim en dehors des repas. Selon le...
29% des enfants de 0 à 3 ans mangent devant un écr... Selon une étude TNS Sofres pour le Syndicat français des aliments de l'enfance (SFAE), 15% des bébés de quinze jours à trois mois mangent déjà devant ...
Le goûter : un repas qui n’est pas réservé q... Si près de 80% des enfants de 3 à 14 ans prennent régulièrement un goûter*, 43% des femmes et 30% des hommes ont cette habitude au quotidien**. Commen...
La Fabrique à menus : un site qui génère vos menus... La Fabrique à menus, un générateur gratuit de menus mis en place sur le site mangerbouger.fr, propose des idées de menus de saison variés pour manger ...
La Fabrique à menus : un site pour en finir avec l... La Fabrique à menus, un générateur gratuit de menus mis en place sur le site mangerbouger.fr, propose des idées de menus de saison variés pour manger ...
Bien manger en remplaçant le grignotage par le sna... Malgré les nombreuses campagnes de prévention, les mauvaises habitudes alimentaires ont la dent dure chez les étudiants. Une étude européenne Herbalif...