24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

1 enfant sur 3 saute le petit-déjeuner

Les modes de consommation alimentaire en France empire. Selon l’enquête approfondie du CREDOC*, de plus en plus d’écoliers et de collégiens ne s’alimentent pas après le repas du soir jusqu’au lendemain midi. Par exemple, 29% des enfants sautent au moins un petit-déjeuner par semaine alors qu’ils n’étaient que 11% en 10 ans…

Les apports d’un petit-déjeuner complet (produit céréalier, produit laitier, fruit et boissons) ont des conséquences sur l’équilibre alimentaire de la journée. Ainsi, pour compenser le besoin en énergie, les portions consommées aux repas suivants sont plus importantes… sans pour autant ajouter de nouvelles catégories d’aliments !

Rappelez-vous

De nombreux travaux scientifiques ont mis en évidence l’importance d’une prise énergétique conséquente sur les capacités intellectuelles en début de journée, notamment celles des enfants.

En 1954, du lait est distribué dans des écoles sous l’impulsion du Président du Conseil, Pierre Mendès France.
Dans les années1990, le petit-déjeuner connaît une très forte médiatisation, notamment avec l’instauration d’une journée du petit-déjeuner, remplacée en 1997 par la « Semaine nationale du petit-déjeuner », qui peu à peu perd de son impact.

Le CREDOC est le Centre de Recherche pour l’Etude et l’Observation des Conditions de Vie : Depuis 25 ans, le CREDOC réalise tous les trois ans une enquête en face à face sur les comportements et attitudes des Français vis-à-vis de leur alimentation. L’enquête « Comportements et Consommations alimentaires en France CCAF » offre à ses adhérents une vision actualisée des représentations et nouveaux modes de consommation alimentaire.

> Pour en savoir plus sur l’enquête CCAF 2013

Credoc

Source : * CRÉDOC, Enquêtes CCAF 2003-2013

Rendez-vous sur Hellocoton !

14 mars 2014