Les personnes à mobilité réduite le savent : la perte d’autonomie n’a pas d’âge. En revanche, elle doit être organisée pour que le domicile réponde aux limites physiques imposées par le handicap. Dans la plupart des cas, un déménagement n’est pas nécessaire. Il suffit d’aménager l’intérieur de son logement afin de le rendre accessible par la personne concernée. Ce n’est que de cette façon que le maintient à domicile est possible, et surtout, redevient synonyme d’autonomie.

Réorganiser l’espace intérieur

Un déambulateur ou un fauteuil roulant est un appareil d’aide à l’autonomie qui nécessite de la place pour pouvoir être manœuvré confortablement par l’utilisateur lui-même. Ainsi, les couloirs et les pièces de vie doivent être dégagés de façon à ce que le dispositif puisse passer et tourner sans être gêné. Remisez les petites consoles souvent accolées aux murs et qui réduisent l’espace. Retirez les tapis du sol, freinant le passage. Laissez de la place autour des fauteuils et des canapés pour que la personne puisse y accéder seule.

Vigilance dans la salle de bain

Les toilettes et la salle de bain sont des pièces clés en matière d’autonomie pour les personnes à mobilité réduite. Il est nécessaire de revoir leur configuration. Tout doit être sécurisé au maximum pour éviter tout risque de chute. Installez un fauteuil antidérapant dans la douche et devant le lavabo. Transformez la baignoire pour un modèle avec une porte. Placez des barres de maintien sur les murs des toilettes, à droite et à gauche.

Comment faire lorsque la chambre est à l’étage ?

Pour les personnes qui vivent dans un logement avec un étage, inutile de transformer le salon en chambre à coucher. Toutes sortes de monte-escaliers électriques s’adaptent pour épouser la forme de n’importe quel escalier et permettre à la personne d’être montée au premier étage. En revanche, mieux vaut faire confiance à un expert pour choisir le bon. Par exemple, les équipes de Alvialift, des professionnels du monte escalier, se déplacent pour vous conseiller. Elles se chargent également de l’installation et de l’entretien, bien entendu.

Comment faire lorsque le perron d’entrée a des marches ?

Si l’entrée du logement impose quelques marches à l’extérieur, deux solutions sont possibles en fonction de la configuration des lieux. Si l’ensemble ne constitue pas un réel escalier mais se limite à trois ou quatre marches, vous pouvez installer une rampe d’accès pour que le fauteuil roulant l’emprunte facilement. En revanche, si vous vivez dans une maison surélevée avec un vrai escalier à l’entrée, la solution la plus adaptée est là encore un monte-escalier. Il faudra alors opter pour une version spécialement conçue pour l’extérieur. Renseignez-vous auprès d’un conseil expert localisé dans votre région. Par exemple, pour faire installer un monte escalier à Chalon sur Saone, le modèle devra être capable de supporter des variantes de températures élevées comme la neige en hiver ou la chaleur en été. Mais ne vous inquiétez pas, les montes escaliers d’extérieur ont fait leurs preuves depuis des décennies !

A Lire également

Les aides pour rester autonome en cas de mobilité ... Les familles de ceux qui perdent leur autonomie et deviennent dépendantes sont souvent confrontées aux mêmes problèmes : la personne a mobilité réduit...
Perte d’autonomie : un guide pratique et gratuit p... Le Groupe Mornay publie ce guide pratique conçu spécifiquement pour accompagner les retraités et leurs proches dans leur réflexion. Objectif : trouver...
Plus de sport pour les séniors Développer la pratique physique des séniors en France. C'est l'une des conclusion du rapport du groupe de travail « Dispositif des activités physiques...
Aide à domicile : jusqu’où vont les services... Le sujet de l'accompagnement à domicile revient sur le devant de la scène politique avec la question du 4ème âge. Sans attendre l'apparition d'une 5èm...
Les solutions d’aides à domicile pendant les... Toute période de vacances est aussi attendue que redoutée par les aidants. Tout au long de l'année, ils soutiennent leurs proches maintenus à domicile...
Personnes handicapées : Visite d’« Un château pour... Les 11 et 12 septembre prochains, le château du Haut-Koenigsbourg organise « Un château pour tous ». L’occasion pour les personnes handicapées de part...
Handicap : l’AFM travaille sur les aides technique... Si la stratégie d’innovation de l’Association Française contre les Myopathies (AFM), organisatrice du Téléthon, est bien connue dans le domaine de la ...
Mobilité réduite : un passage au caisse bientôt pl... Dès le 1er janvier 2015, tous les commerces devront proposer des équipements adaptés afin d'accueillir pleinement les personnes à mobilité réduite. Ob...
Personnes âgées : l’hôpital de Nantes s̵... L'hôpital Bellier de Nantes s'est enrichi d'un nouveau bâtiment entièrement voué à la prise en charge pluridisciplinaire des personnes souffrant de tr...
Autonomie : l’AFM présente ses découvertes à Auton... Quatre espaces présenteront à la fois des projets innovants en matière d'autonomie mais aussi de services rendus aux familles le l’AFM (Association Fr...
Les clés pour maintenir une personne âgée à domici... Si les résidences seniors sont en plein boom, n’oublions pas que les personnes âgées souhaitent majoritairement rester dans leur logement. Pourquoi qu...
Améliorer son habitat avec un monte-escalier L’amélioration de l’habitat est un des enjeux majeurs de notre société moderne. Outre les économies d’énergie, elle vise aussi au confort et au mainti...
Fauteuils roulants : vers plus de confort et d’erg... Se déplacer plus facilement, des fauteuils roulants et des déambulateurs plus ergonomiques… La Fondation Garches et Korian lancent un projet de recher...
1 million de séniors touchés par la perte d’... L’isolement et la perte d’autonomie sont des phénomènes de plus en plus fréquents chez les personnes âgées et le vieillissement galopant de notre soci...