En France, 1,5 million de personnes ont plus de 85 ans en 2017, elles seront 4,8 millions en 2050. Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, a présenté sa feuille de route pour les personnes âgées en clôture de la journée de travail menée conjointement par la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) et l’Assemblée des départements de France (ADF).

La ministre a ainsi privilégié “une double approche incluant des mesures pour améliorer dans l’immédiat leur qualité de vie et l’ouverture d’une réflexion, associant l’ensemble des acteurs et de la société, pour anticiper et répondre au défi du vieillissement et de la perte d’autonomie”.

Priorité donnée à la prévention, à domicile comme en établissement

La ministre a annoncé que 15 millions d’euros seront alloués en 2018 pour le financement de plans de prévention en EHPAD, pilotés par les Agences régionales de santé. Ces moyens seront portés à 30 millions d’euros à partir de 2019 et financés par l’assurance maladie.

“Prévenir la perte d’autonomie c’est aussi faire en sorte que les personnes âgées puissent rester à domicile, ce qui est majoritairement leur souhait, ou bien leur permettre de trouver des formes d’habitat alternatif et inclusif”, a indiqué le ministère dans un communiqué. 100 millions d’euros seront ainsi consacrés en 2019 et 2020 à la refonte du mode de financement de l’aide à domicile pour améliorer la qualité des services, les rendre accessibles à tous et recruter du personnel.

Concernant les aidants, le Gouvernement s’engage à déployer un plan global de soutien qui permettra notamment le “développement de solutions de répit adaptées aux besoins des aidants, le développement de l’accueil de jour et l’amélioration des conditions de l’articulation entre vie professionnelle et soutien aux personnes âgées”.

Le ministère a également annoncé que des enquêtes de satisfaction seront conduites par la Haute Autorité de Santé (HAS) dans les établissements pour personnes âgées et diffusées dès 2019 afin de mieux définir les actions prioritaires à mener.

Pérenniser le financement des établissements

Pour répondre aux besoins croissants en soins et aux attentes des professionnels du secteur, des crédits supplémentaires sont mobilisés dès 2018 à cet effet. Les EHPAD recevront 360 millions d’euros supplémentaires de 2019 à 2021 pour recruter des personnels soignants. Le ministère des Solidarités et de la santé s’engage en outre à ce que la réforme de la tarification des EHPAD ne conduise à aucune baisse des dotations, ni en soins ni en moyens relatifs à la dépendance pour 2018 et 2019.  Ils s’ajoutent aux 70 millions d’euros déjà mobilisés sur l’année 2018.

Pour réduire les hospitalisations en urgence évitables et sécuriser les prises en charge nocturnes, 36 millions d’euros seront consacrés à la généralisation de la présence d’infirmiers de nuit d’ici à 2020. Un effort financier de 40 millions d’euros sur la période 2018-2022 permettra de généraliser l’accès à la télémédecine en EHPAD afin de limiter les déplacements et d’améliorer la qualité du suivi médical, en particulier dans les zones à faible présence médicale.

De plus, 1000 places d’hébergement temporaire en EHPAD pour les personnes sortant d’hospitalisation seront financées à hauteur de 15 millions d’euros par l’assurance maladie dès 2019 : l’objectif est de réduire les durées d’hospitalisation et de faciliter le retour à domicile des personnes, tout en les maintenant dans un environnement sécurisé avec la présence de soignants.

Soutenir les professionnels

Afin de valoriser et soutenir l’engagement et le professionnalisme des personnels travaillant auprès des personnes âgées, le gouvernement entend agir sur la qualité de vie au travail en établissement comme à domicile  et d’adapter leurs formations.

La commission Qualité de vie au travail installée fin 2017 a proposé un plan d’actions qui mobilisera 16 millions d’euros pour l’amélioration des locaux, la formation au management de l’encadrement, l’acquisition de matériels soulageant les personnels… Les référentiels d’activités, de compétences et de formation des aides-soignants seront revus d’ici mars 2019 pour adapter les qualifications et les pratiques aux évolutions des besoins.

Enfin, la ministre des Solidarités et de la Santé a annoncé le lancement d’un débat associant l’ensemble des acteurs et des citoyens pour aboutir à des propositions début 2019. “La qualité de vie des personnes âgées, l’accompagnement de la perte d’autonomie et son financement sont des sujets structurants qui engagent l’avenir”, souligne le ministère.

Source : Ministère de la Santé

A Lire également

Les procédures d’admission en EHPAD sont simplifié... Le gouvernement a lancé dans le cadre de l’instance de simplifications administratives installée le 3 février dernier une démarche visant à simplifier...
1 senior sur 3 aurait souvent ou parfois des diffi... Selon une enquête JNA-IPSOS de 2013, 1 senior sur 3 aurait souvent ou parfois des difficultés à entendre. Un problème qui s’amplifie avec l’âge. A...
Quel hébergement choisir quand vient la dépendance... Maison de retraite, EHPAD, établissement de santé pour personnes dépendantes.... Quand vient le moment de trouver un hébergement pour une personne âgé...
Canicule : les EHPAD mettent en œuvre leurs « plan... Face à cette période de canicule qui devrait durer au moins jusqu’à mardi prochain, les établissements médico-sociaux, notamment les EHPAD, ont pris l...
Bien vieillir: suivez le mode d’emploi en ligne !... Il n’y a pas d’âge pour prendre soin de sa santé ! Les régimes de retraite en partenariat avec l’Inpes lancent un programme d'information en ligne s’...
EHPAD Le Prieuré de Cordemais : plus de confort po... Suite à son déménagement dans un nouveau bâtiment de 4700 m2 en fin d'année 2015, l'EHPAD Le Prieuré, situé à Cordemais (Loire-Atlantique), dispose de...
Le “mieux vieillir” au coeur de la Jou... «Une bonne santé pour mieux vieillir», tel est le slogan de cette Journée Mondiale de la Santé (*) dédiée au vieillissement... En effet  bientôt, il y...
Alzheimer : la caféine pourrait réduire les risque... Des chercheurs français viennent de démontrer chez l'animal les effets bénéfiques de la caféine sur les risques de développer la maladie d'Alzheimer. ...
Maison de retraite médicalisée : le coût d’u... Selon une en quête de la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS) et la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA), le coût total ...
La France est-elle prête à accueillir 7 millions d... D’ici vingt-cinq ans environ, la France devrait compter environ 7 millions de personnes âgées de plus de 80 ans. Soit une augmentation de 94% par rapp...
Le congé du proche aidant en vigueur le 1er janvie... Une mesure très attendue de la loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement, le congé du proche aidant, entrera en vigueur le 1er janvi...
Mieux vieillir : un livre pour tout savoir et tout... Après un rapide rappel des théories du vieillissement les plus abouties, l’auteur, Jacques Epelbaum, décrit dans cet ouvrage les grandes étapes de la ...
Maisons de retraite : comment choisir ? La FHF lance un site pour accompagner les Français dans leur choix de maisons de retraite. Selon les dernières estimations de l’Insee, le nombre de pe...
Le nombre d’Européens de plus de 65 ans va p... La population vieillit rapidement en Europe et l’espérance de vie augmente. L’âge moyen y est déjà le plus élevé au monde et, selon les prévisions, la...
Villa Sully : des logements sur mesure pour les pe... Sans logement adapté à la perte d'autonomie, 37% des Français préfèrent déménager leur proche dans une maison de retraite selon la Drees. Pourtant 8 p...
Une campagne de sensibilisation sur l’insuffisance... L’insuffisance cardiaque est une maladie chronique grave qui a une forte prévalence puisqu’elle touche aujourd’hui plus d’un million de personnes en F...