L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) ont présenté  un nouveau plan d’action mondial qui pourrait permettre de sauver jusqu’à 2 millions d’enfants par an de la mort par pneumonie ou par diarrhée, deux des maladies les plus meurtrières à l’échelle mondiale pour les enfants de moins de cinq ans.

Le Plan d’action mondial intégré pour prévenir et combattre la pneumonie et la diarrhée préconise une plus grande intégration des actions menées pour prévenir et traiter ces deux maladies et fixe des objectifs ambitieux s’agissant de réduire les taux de mortalité et d’accroître l’accès des enfants à des interventions qui sauvent des vies.

Intégrer les stratégies de lutte contre la pneumonie et la diarrhée

«Il arrive trop souvent que des stratégies de lutte contre la pneumonie et la diarrhée soient menées en parallèle», déclare le Dr Elizabeth Mason, Directrice du Département Santé de la mère, du nouveau-né, de l’enfant et de l’adolescent de l’OMS. «Mais comme le montrent déjà les exemples de pays tels que le Bangladesh, le Cambodge, l’Éthiopie, le Malawi, le Pakistan et la Tanzanie, il est judicieux sur le plan de la santé et rationnel du point de vue économique de rapprocher davantage ces stratégies.»

De nombreux facteurs interviennent dans l’apparition de la pneumonie ou de la diarrhée, si bien qu’aucune intervention ne peut suffire, à elle seule, pour prévenir, traiter ou endiguer efficacement l’une ou l’autre de ces maladies. Toutefois, comme on a pu le constater dans des pays riches, plusieurs éléments jouent un rôle déterminant dans la réduction des infections et des décès dus à ces deux maladies.

C’est le cas par exemple d’une bonne alimentation et d’un environnement salubre. C’est le cas aussi de la vaccination, et on notera à ce propos que de nouveaux vaccins destinés à protéger les enfants contre ces maladies sont en cours d’introduction. Enfin, un accès satisfaisant aux services de santé et aux médicaments appropriés offre la garantie que l’enfant reçoit le traitement dont il a besoin. Mais, dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, ces éléments communs ne sont pas encore mis pleinement à profit dans le cadre de la lutte contre la pneumonie et la diarrhée.

Le nouveau Plan d’action de l’OMS et de l’UNICEF définit des objectifs mondiaux clairs à atteindre d’ici à 2025: une réduction de 75% de l’incidence des pneumonies et diarrhées sévères chez les enfants de moins de cinq ans par rapport aux niveaux de 2010 et la quasi-élimination des décès dus à ces maladies dans le même groupe d’âge. Il a aussi pour ambition de réduire de 40% à l’échelle mondiale le nombre d’enfants de moins de cinq ans souffrant d’un retard de croissance.

Source : OMS

A Lire également

Traitement anti-poux chez les enfants : n’ut... L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) a rappelé mercredi  qu’'un traitement antiparasit...
Nuage de cendres : pas de danger pour la santé, ex... Le nuage de cendres provoqué par l’explosion d’un volcan en Islande contient des particules fines semblables à celles émises par d’autres sources de m...
Le Top 5 des jouets de Noël 2011 pour l’ UNI... Avec cette sélection de jouets aux couleurs de l’UNICEF, c'est l’occasion aujourd’hui d’allier cadeaux pour bébés et enfants tout en aidant les enfant...
La France sous le coup d’un véritable « krac... Dans son rapport annuel 2010/2011 publié ce jeudi, Médecins du Monde dénonce un véritable « krach sanitaire » en France. L'association constate des di...
Le goûter : un repas qui n’est pas réservé q... Si près de 80% des enfants de 3 à 14 ans prennent régulièrement un goûter*, 43% des femmes et 30% des hommes ont cette habitude au quotidien**. Commen...
Alzheimer : un site pour expliquer la maladie aux ... Comment expliquer la maladie d’Alzheimer à des enfants ? L’association LECMA-Vaincre Alzheimer vient de lancer un site internet d’information à destin...
Un questionnaire pour améliorer l’accueil de... En France, plus d'un million d'enfants sont opérés chaque année. Or, l'anesthésie reste une source d'inquiétude importante pour les enfants ainsi que ...
Le goûter a de moins en moins la côte Toujours ancré dans les habitudes alimentaires des enfants et des adolescents, le goûter serait en perte de vitesse selon une étude* du CREDOC et loin...
Soleil et protection des yeux des enfants : “... Les résultats du baromètre* 2018 de la santé visuelle ont de nouveau fait apparaître quelques interrogations quant à la connaissance et / ou la néglig...
L’OMS publie des recommandations pour lutter contr... Dans de nombreux pays à revenu faible ou intermédiaire, le surpoids et l’obésité restent négligés, bien qu’ils représentent une grave menace pour la s...
Légumes : comment les faire aimer aux enfants ? Selon des chercheurs de l'université de Leed, plus les enfants découvrent les légumes tôt dans leur vie, plus ils les apprécieront une fois plus âgés....
Polo Charity Cup – Unicef 2012 : une finale ... La Polo Charity Cup est de retour pour une 3ème édition. Objectif : collecter des fonds pour l'Unicef et soutenir des projets dédiés à la protection d...
Téléthon 2013 : une web-série qui donne la parole ... A quelques semaines du lancement du Téléthon 2013, l'AFM-Téléthon diffuse sur internet une web-série qui donne la parole aux 5 familles ambassadrices ...
Les gaz d’échappement de moteurs diesel canc... Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC/IARC), l'agence pour le cancer de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), vient de classer...
Soleil : les parents protègent mieux leurs enfants... Selon les données de l'enquête EDIFICE MELANOME, présentées au congrès Eurocancer, les parents adoptent des mesures de protection solaire plus efficac...
Journée mondiale de la Santé : “une bonne sa... Bientôt, il y aura plus de personnes âgées que d’enfants dans le monde. Le vieillissement de la population est l’une des plus importantes transformati...