L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) ont présenté  un nouveau plan d’action mondial qui pourrait permettre de sauver jusqu’à 2 millions d’enfants par an de la mort par pneumonie ou par diarrhée, deux des maladies les plus meurtrières à l’échelle mondiale pour les enfants de moins de cinq ans.

Le Plan d’action mondial intégré pour prévenir et combattre la pneumonie et la diarrhée préconise une plus grande intégration des actions menées pour prévenir et traiter ces deux maladies et fixe des objectifs ambitieux s’agissant de réduire les taux de mortalité et d’accroître l’accès des enfants à des interventions qui sauvent des vies.

Intégrer les stratégies de lutte contre la pneumonie et la diarrhée

«Il arrive trop souvent que des stratégies de lutte contre la pneumonie et la diarrhée soient menées en parallèle», déclare le Dr Elizabeth Mason, Directrice du Département Santé de la mère, du nouveau-né, de l’enfant et de l’adolescent de l’OMS. «Mais comme le montrent déjà les exemples de pays tels que le Bangladesh, le Cambodge, l’Éthiopie, le Malawi, le Pakistan et la Tanzanie, il est judicieux sur le plan de la santé et rationnel du point de vue économique de rapprocher davantage ces stratégies.»

De nombreux facteurs interviennent dans l’apparition de la pneumonie ou de la diarrhée, si bien qu’aucune intervention ne peut suffire, à elle seule, pour prévenir, traiter ou endiguer efficacement l’une ou l’autre de ces maladies. Toutefois, comme on a pu le constater dans des pays riches, plusieurs éléments jouent un rôle déterminant dans la réduction des infections et des décès dus à ces deux maladies.

C’est le cas par exemple d’une bonne alimentation et d’un environnement salubre. C’est le cas aussi de la vaccination, et on notera à ce propos que de nouveaux vaccins destinés à protéger les enfants contre ces maladies sont en cours d’introduction. Enfin, un accès satisfaisant aux services de santé et aux médicaments appropriés offre la garantie que l’enfant reçoit le traitement dont il a besoin. Mais, dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, ces éléments communs ne sont pas encore mis pleinement à profit dans le cadre de la lutte contre la pneumonie et la diarrhée.

Le nouveau Plan d’action de l’OMS et de l’UNICEF définit des objectifs mondiaux clairs à atteindre d’ici à 2025: une réduction de 75% de l’incidence des pneumonies et diarrhées sévères chez les enfants de moins de cinq ans par rapport aux niveaux de 2010 et la quasi-élimination des décès dus à ces maladies dans le même groupe d’âge. Il a aussi pour ambition de réduire de 40% à l’échelle mondiale le nombre d’enfants de moins de cinq ans souffrant d’un retard de croissance.

Source : OMS

A Lire également

Plus d’un tiers des adolescents français n’o... Les adolescents ne se reconnaitraient pas dans le discours public. C’est ce que dévoile l’enquête menée par TNS Sofres pour l’UNICEF France. Dans le c...
Obésité : 34% des adultes sont en surpoids dans le... Selon un rapport de The Overseas Development Institute, un think thank britannique, le nombre de personnes en surpoids et d'obèses explose dans le mon...
La Semaine mondiale de la vaccination débute le 20... La Semaine mondiale de la vaccination – qui débute le 20 avril – a pour objectif de promouvoir l’utilisation de vaccins pour protéger ou «immuniser» l...
L’Assemblée mondiale de la Santé se tient à ... La 65ème Assemblée mondiale de la Santé se tiendra à Genève du 21 au 26 mai prochain. Les représentants des États Membres traiteront de nombreuses que...
Résistance aux antibiotiques : l’OMS lance u... Selon un rapport publié mercredi par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), la résistance aux antimicrobiens, dont la résistance aux antibiotiques...
Adolescents: le manque de sommeil favorise le risq... Selon une étude américaine publiée dans la revue Sleep, le manque de sommeil augmenterait  le risque de dépression et de pensées suicidaires chez les ...
Manger des bananes: une recette contre les AVC Selon l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), manger des bananes permettrait de réduire le  risque d'accidents cardiovasculaires. Ce fruit exoti...
Le nouveau vaccin pédiatrique 6-en-1 Hexyon / Hexa... Le laboratoire Sanofi Pasteur a annoncé lundi que la Commission européenne a approuvé le vaccin pédiatrique 6- en-1 Hexyon TM /Hexacima ® (vaccin DTCa...
Médicaments génériques : Fred & Jamy vous exp... Fred & Jamy, les animateurs scientifiques de France Télévision spécialistes des ados, relèvent le défi d’expliquer les médicaments génériques. ...
Un enfant sur cinq ne bénéficie toujours pas des v... A l'occasion de la semaine mondiale de la vaccination, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) rappelle que les progrès pour atteindre les cibles m...
Bisphénol A : l’Anses recommande de protéger les e... Dans le cadre des travaux d'évaluation des risques liés au bisphénol A, l'Anses publie aujourd'hui deux rapports : l'un relatif aux effets sanitaires ...
La Journée mondiale de la Santé se déroule le 7 av... La Journée mondiale de la Santé 2010 sera consacrée à l’urbanisation et la santé. Dans le cadre de la campagne «1000 villes-1000 vies», des manifestat...
Rougeole, hépatite B : les enfants ne sont pas suf... Les enfants en bas âge ne sont pas correctement vaccinés contre la rougeole et l'hépatite B selon des estimations publiées par le Bulletin épidémiolog...
Vaccins : une appli pour que les enfants n’a... Cette nouvelle application IPhone / IPad sur la vaccination est destinée aux enfants de moins de 10 ans. En suivant la nouvelle aventure de Lili au tr...
Lignes haute tension : les parlementaires s’oppose... L'Opecst (Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques) s’est prononcé jeudi contre l'avis de l'Agence française de séc...
Les enfants d’aujourd’hui courent moin... Selon une étude, qui vient d'être présentée lors du congrès de l'American Heart Association à Dallas, les enfants nés au XXIe siècle seraient en moins...