Une équipe de recherche de l’Inserm vient de mettre en évidence qu’une hormone, l’ocytocine, stimule l’activité de succion à la naissance chez le nouveau-né. Connue pour déclencher l’accouchement, cette hormone a rétabli un comportement alimentaire normal chez des souriceaux pour lesquels l’absence de reflexe de succion engage leur pronostic vital.

Dans les premières heures de la vie, la relation mère-enfant s’établit par la proximité physique et les comportements innés du nourrisson tels que la succion. Pourtant, les problèmes de prise alimentaire et de succion des nouveau-nés sont fréquents. Ils concernent notamment les prématurés (5 % des naissances), et peuvent avoir des causes diverses (hypoxie, maladies génétiques, maladies métaboliques, problèmes neurologiques…).

Le syndrome de Prader-Willi est une maladie génétique orpheline (1/20 000 naissances) avec une atteinte du système nerveux. Elle se traduit dès la naissance par une absence ou faible activité de succion nécessitant dans la plupart des cas un gavage gastrique des bébés. Fortement investie dans la recherche sur cette maladie, l’équipe dirigée par Françoise Muscatelli à l’Institut de Neurobiologie de la Méditerranée de Marseille, a  cherché à déterminer le rôle du gène Magel2 (un des gènes impliqués dans le syndrome de Prader Willi) dans l’hypothalamus. L’équipe de chercheurs a montré que l’absence du gène Magel2 entraîne chez le souriceau des troubles sévères de la succion : les souriceaux ne se nourrissent pas et meurent. La cause de ce comportement est une altération de la synthèse de l’hormone ocytocine dans l’hypothalamus. Les membres de l’équipe ont en effet montré que l’absence de Magel2 induisait une baisse de la quantité d’ocytocine dans le cerveau des souris.

Ces travaux mettent en évidence pour la première fois le rôle crucial de l’ocytocine dans l’activité de succion du nouveau-né, réflexe vital qui représente le lien relationnel le plus fort entre le bébé et sa maman. Ces résultats représentent un véritable espoir de traitement facile, non invasif et alternatif aux méthodes d’alimentation lourdes imposées au nouveau-né atteint du syndrome de Prader Willi ou à tout nouveau né qui présente à la naissance un trouble du comportement alimentaire similaire.

L’équipe a prouvé avec succès que l’apport de cette hormone rétablit un comportement alimentaire normal. Cette victoire n’est pas des moindres puisque l’ocytocine joue un rôle capital dans le comportement d’un individu, notamment dans les interactions sociales, défectueuses dans l’autisme par exemple. Chez la mère, cette hormone joue aussi un rôle dans la parturition, l’allaitement et l’attachement de la mère à son bébé.
Source  : Inserm

“A single postnatal injection of oxytocin rescues the lethal feeding behaviour in mouse newborns deficient for the imprinted Magel2 gene” Fabienne Schaller, Françoise Watrin, Rachel Sturny, Annick Massacrier, Pierre Szepetowski and Françoise Muscatelli

A Lire également

Biberons anti-colliques : pour une tétée naturelle... Ce coffret cadeau contient 4 biberons Airflex en deux tailles différentes, 2 tétines, une sucette et un goupillon. Le biberon Airflex est muni d'un...
La succion : comment arrêter la tétine ou de sucer... Pour beaucoup d’enfants, sucer son pouce ou une tétine est une forme d’addiction et certains parents sont vite découragés... Le point sur les différen...
Maladie rare : les Epidermolyses Bulleuses Hérédit... Le Centre de Référence Maladies Rares pour les Epidermolyses Bulleuses Héréditaires du CHU de Nice vient d'inaugurer ses nouveaux locaux. L’occasion d...
Des résultats prometteurs d’un traitement da... La société de biotechnologie Trophos et l'AFM-Téléthon ont annoncé des résultats positifs de l'étude clinique pivot de son produit phare, l'olesoxime,...
Votre première semaine avec bébé Première semaine avec bébé : De la maternité au retour à la maison, décryptage des 7 premiers jours avec votre nouveau né.  Si votre accouchement s...
La succion, un besoin naturel de l’enfant Pour de nombreux parents, la succion, qu’il s’agisse du pouce ou de la tétine est un sujet d’inquiétude. « Est-ce normal ? Est-ce néfaste ? Dois-je l’...
Soins bébé : rappel de lots d’Eosine 2% Cooper pou... Le laboratoire Cooper procède au rappel de 7 lots de flacons de solution asséchante Eosine 2% Cooper, destinée au soin du cordon ombilical et du siège...
Dépistage néonatal: l’AFDPHE lance son nouveau sit... Le site internet de l’Association Française pour le Dépistage et la Prévention des Handicaps de l'Enfant (AFDPHE) vient de faire peau neuve. Plus simp...
Surdité : le dépistage chez le nouveau-né La surdité atteint plus d’un nouveau-né sur mille, et a des conséquences sérieuses sur l’acquisition du langage et la scolarité. Or plus la prise en c...
Comment bien manger pendant ma grossesse, de la co... Comment bien manger à chaque moment clé d’une maman, depuis la conception aux 2 ans de bébé, en passant par l’étape du fœtus ou du nouveau-né ? Béatri...
Femme enceinte : vers un vaccin contre le paludism... Des chercheurs du CNRS et de l'Institut Pasteur viennent de franchir une première étape vers l'élaboration d'un vaccin contre le paludisme gestationne...
La succion et ses conséquences : quand arrêter ? Téter son pouce ou sucer une tétine est un acte courant chez le jeune enfant. Reste à savoir quand arrêter... La Fédération Française d'Orthodontie fa...