L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a annoncé vendredi qu’elle a pu constater ces derniers jours “une augmentation des déclarations d’effets indésirables susceptibles d’être liés au médicament Mirena (un dispositif intra-utérin au lévonorgestrel)”.

Dans un point d’informations, l’Agence indique que “les effets indésirables déclarés font l’objet pour la plupart  d’une information dans la notice destinée aux patientes”. L’agence précise être “néanmoins attentive à cette augmentation des déclarations et à l’apparition de nouveaux signaux qui font actuellement l’objet d’investigations.”

Mirena est un dispositif intra-utérin (DIU) commercialisé depuis près de vingt ans. Il est indiqué pour éviter une grossesse (contraception) ou pour traiter des règles trop abondantes (ménorragies fonctionnelles).  Il est inséré dans la cavité utérine où il agit en libérant un progestatif (le lévonorgestrel) pendant une durée de 5 ans.  Un examen de contrôle doit être réalisé 4 à 6 semaines après la pose du DIU, puis tous les ans.

De nouveaux effets indésirables (anxiété, vertiges, fatigue, irritabilité, …), non mentionnés actuellement dans les documents d’information destinés aux professionnels de santé (Résumé des Caractéristiques du Produit) et aux patientes (Notice), ont été rapportés au niveau européen. Ces effets indésirables sont en cours d’évaluation par l’Agence Européenne du Médicament (EMA) et les résultats attendus à partir du mois de juin 2017.

L’ANSM mène également des investigations au niveau national sur l’ensemble des déclarations d’effets indésirables reçues en lien avec le DIU Mirena.

“A ce jour, au regard des données disponibles, l’augmentation et la nature des déclarations ne remettent pas en cause le rapport bénéfice/risque de Mirena, qui reste positif dans ses indications actuelles”, indique l’ANSM. L’Agence rappelle que “les patientes doivent être informées des bénéfices et des potentiels effets indésirables de Mirena par leur médecin au moment du choix de la contraception et de la pose du DIU”.

Mirena est un médicament intra-utérin, les femmes peuvent accéder à ces informations en consultant la notice disponible dans la boîte du médicament ou la base de données publique du médicament.

Source : ANSM

A Lire également

Quand parle-t-on d’effets indésirables liés aux mé... 3,6% des hospitalisations sont dues à des effets indésirables de médicaments*. Les médicaments possèdent des effets bénéfiques préventifs ou curatif...
Anti-inflammatoires : mic-mac autour du retrait du... Une ordonnance du conseil d’Etat vient d’autoriser la remise en vente des gels contenant du kétoprofène, pourtant suspendus par l’Agence française de ...
L’Agence nationale de sécurité du médicament et de... L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) est officiellement créée. La parution du décret de gouvernance relatif à ...
Médicaments : déclarer en ligne les effets indésir... L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a mis en ligne une nouvelle rubrique sur son site internet. Objectif : si...
Grippe : 2 à 7 millions de personnes touchées chaq... L'Agence française du Médicament (ANSM) fait le point sur la nouvelle campagne de vaccination contre la grippe saisonnière qui vient de débuter. En Fr...
Effets indésirables : un portail internet officiel... Médicament, dispositif médical, complément alimentaire, produit cosmétique, ou encore un acte de soin réalisé par un professionnel de santé à l’hôpita...
L’ANSM saisit Bruxelles sur le médicament coupe-fa... L'Agence française du médicament (ANSM) a annoncé la saisie du Comité permanent des médicaments à usage humain de la Commission européenne concernant ...
Associations de patients : l’ANSM lance son ... L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) vient de lancer son appel à projets annuel  à l'intention des associations de patients et autres ...
Les médicaments aux extraits de Ginkgo biloba peu ... Lors de sa séance du 3 novembre 2011, la Commission d’Autorisation de mise sur le marché (AMM) de l'Affsaps a conclu que le rapport bénéfice / risque ...
Feuilles fraîches d’Aloe vera : à consommer avec p... Les autorités sanitaires rappellent les précautions à prendre avant de consommer des feuilles fraîches d'Aloe vera. Cette plante, utilisée dans divers...
Produits de comblement des rides : quelles précaut... Les produits injectables destinés au comblement des rides, recourant en majorité à l’acide hyaluronique, sont injectés sous la peau afin de lisser le ...
Pilule : connaître les précautions d’emploi et les... L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) vient de publier  un document destiné aux femmes : « Vous et… vos contrac...
La dompéridone responsable de 200 morts subites en...  La revue indépendante Prescrire vient de demander le retrait du marché de l’anti-nauséeux Motilium et de ses dérivés (dompéridone) autorisés en Franc...
Prothèses PIP : 17 411 femmes ont choisi de se fai... Selon le dernier bilan de l’Agence française du médicament (ANSM), 17 411 femmes ont eu une explantation de leur prothèse en gel de silicone PIP à fin...
Antidépresseurs : faut-il en avoir peur ? Le traitement médicamenteux ne constitue qu’un aspect de la prise en charge des sujets présentant des troubles dépressifs ou anxieux. Si historiquemen...
Implants mammaires en silicone : une durée de vie ... Depuis 2001, plus de 610 000 implants mammaires remplis de gel de silicone ont été vendus en France. Il y aurait ainsi environ 340 000 femmes porteuse...