Sécu: l'épidémie de grippe fait bondir les dépenses

Sécu: l'épidémie de grippe fait bondir les dépensesSelon le dernier point de la Caisse nationale d’Assurance maladie, les remboursements de soins de ville progressent de +5% en février 2013 par rapport à février 2012. Une forte hausse qui s’expliquerait notamment par une épidémie de grippe beaucoup plus importante en 2013 qu’en 2012.
En lien avec l’épidémie de grippe, les remboursements de soins de médecins généralistes sont très dynamiques (+7,7 % par rapport à février 2012). À fin février, après dix semaines d’épidémie, on dénombrait déjà 2 400 000 syndromes grippaux. Si on extrapole le nombre total de grippés, la grippe 2012-2013 serait la plus importante, en nombre de personnes atteintes, depuis 1989. En rythme annuel, les remboursements de soins de généralistes progressent de +0,5%.
Les remboursements de soins des médecins spécialistes augmentent de +6,5% par rapport à février 2012, de 0,8% en rythme annuel. Les remboursements de soins dentaires enregistrent une hausse de +4,5% par rapport au mois de février 2012 (-5,8% en février 2012 par rapport à 2011) et de + 0,6% en rythme annuel.
L’évolution des indemnités journalières reste modérée : par rapport à février 2012, l’évolution est de + 0,4%. Elle est plus soutenue que le rythme annuel (–2,0% sur les douze derniers mois), du fait de l’épidémie de grippe. Compte tenu des délais de  paiement des prestations, cet impact de l’épidémie est plus étalé dans le temps pour les arrêts de travail que pour les consultations de médecins ou les médicaments.
Source: CNAMTS