Dans sa dernière édition du Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH), l’Institut national de veille sanitaire (InVS) revient sur l’épidémie de rougeole qui sévit de nouveau en France. En effet, alors qu’en 2006 et 2007, le nombre de cas annuels déclarés, inférieur à 50, pouvait laisser penser que la France était en phase de pré-élimination de la rougeole, une résurgence importante de la maladie est observée depuis janvier 2008. 

Les cas cliniques, confirmés épidémiologiquement ou biologiquement ont été inclus dans l’analyse en prenant en compte la dynamique de l’épidémie par vagues successives (octobre 2008-septembre 2009, octobre 2009-septembre 2010, octobre 2010-avril 2011). Ainsi, entre janvier 2008 et avril 2011, plus de 18 000 cas ont été notifiés dont 1 776 au cours de la première vague, 3 420 au cours de la deuxième et 12 549 pour les sept premiers mois de la troisième.

L’incidence la plus élevée a concerné les enfants de moins de 1 an, avec un cas sur 1 000 entre octobre 2010 et avril 2011. Les données de la DO, non exhaustives, montrent un bilan préliminaire de l’épidémie de près de 4 000 hospitalisations, dont 808 pneumonies et 26 encéphalites/myélites, et un total de 10 décès dont 9 chez des moins de 30 ans. La vague épidémique actuelle implique un variant du génotype D4 (MVs/Montaigu.FRA/43.08).

« L’épidémie qui sévit actuellement en France risque de se poursuivre dans les prochains mois, en particulier dans les zones de couvertures vaccinales les plus basses (comme le Sud de la France) où il semble exister un réservoir de sujets réceptifs suffisant pour maintenir la transmission du virus », analysent les auteurs de l’étude

En effet, selon eux, tant que la couverture des nourrissons n’atteindra pas le niveau requis de 95% et que le rattrapage des cohortes d’enfants plus âgés et de jeunes adultes ne sera pas renforcé, la France observera une alternance de vagues épidémiques suivies de périodes de « lune de miel ». Ils estiment donc urgent de renforcer non seulement les messages d’information vis-à-vis de la population et des acteurs de santé mais surtout de mettre en place des mesures permettant d’augmenter la couverture vaccinale, telles des campagnes de vaccination ciblées sur les populations de plus grande réceptivité, notamment en termes de tranches d’âge ou de région géographique.

Consulter : Le numéro du BEH (pdf-3,01 Mo)

Source : InVS

A Lire également

Rougeole, hépatite B… : les ados français ma... L’enquête de couvertures vaccinales Vaccinoscopie® réalisée par l’Institut des Mamans avec le soutien du laboratoire GlaxoSmithKline montrent que les ...
Lancement du premier Observatoire de l’Endom... A l'occasion de la semaine internationale de lutte contre l'Endométriose et de la journée internationale des femmes, l'Association Avenir Femmes Santé...
Vaccination contre la grippe: “des chiffres ... Dans un point d'étape de la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière, le ministère de la santé rappelle que cette dernière a débuté le 24 ...
Grossesse : pourquoi me faire vacciner contre la g... Pourquoi me faire vacciner ? Enceinte, j’ai plus de risque de développer une forme grave de la grippe A(H1N1). Je fais partie d’une catégorie « à ris...
Rougeole: une maladie qui coûte cher aux Etats Alors que débute la Semaine européenne de la vaccination 2013, l’OMS exhorte les pays participants, les 53 États membres de la Région européenne, à ét...
Grippe : l’InVS enquête sur la couverture va... L'Institut de veille sanitaire (InVS) avec l'Institut Ipsos mèneront à partir de début janvier 2011 une enquête téléphonique concernant la vaccination...
Grippe H1N1 : environ 60 cas de narcolepsie en Fra... Une étude française publiée dans la revue Brain montre pour la 1ère fois un lien entre la campagne de vaccination contre le virus de la grippe H1N1 ré...
Généralisation du tiers payant : les Français sont... Selon une enquête BVA/MNH*, les Français sont très partagés sur le projet de généralisation du tiers payant actuellement en débat. En effet, 50% s’...
Maladies : et si vous pouviez en faire disparaitre... « Quelle est la maladie qui mérite de concentrer tous les moyens de la recherche pour disparaître au plus vite ? » La question est lancée aux internau...
Grippe saisonnière : la campagne de vaccination 20... A partir du 6 octobre, la campagne de vaccination 2017-2018 contre la grippe saisonnière est lancée en France. Plus de 12 millions de personnes pour q...
Rougeole : le virus se propage dans toute l’... La propagation du virus de la rougeole en Europe se poursuit avec plus de 26 000 cas confirmés lors des sept premiers mois de 2011, soit une augmentat...
La vaccination en questions A l’occasion de la Semaine européenne de la vaccination qui se déroule du 23 au 30 avril 2010, voici quelques réponses aux questions les plus pratique...
Grippe H1N1 : Je suis enceinte. Pourquoi me faire ... Pourquoi me faire vacciner ? Enceinte, j’ai plus de risque de développer une forme grave de la grippe A(H1N1). Je fais partie d’une catégorie « à ris...
Grippe H1N1 : quelles précautions pour les femmes ... Enceinte, j’ai plus de risque de développer une forme grave de la grippe A(H1N1). Je prends donc toutes les précautions pour me protéger. Pour évit...
Epidémie de rougeole: l’Inpes lance un appel à la ... L’Institut national de prévention et d'éducation pour la santé rappelle que la France connaît actuellement une épidémie de rougeole dont l’évolution e...
Cancer du col de l’utérus : une campagne pour sens... Pour sensibiliser les femmes à l’importance de la prévention et du dépistage du cancer du col de l’utérus, l’INCa lancera une campagne d’information a...