Selon les données du Baromètre Cancer 2015* publiées par Santé publique France et l’Institut national du cancer, si 9 personnes sur 10 ont la conviction que l’exposition au soleil est une cause probable des cancers de la peau, leurs attitudes de protection restent à améliorer. En effet, près de 3 personnes sur 4 déclarent « brûler » lors d’une première exposition.

L’enquête montre que la pratique de protection la plus fréquente est le port de lunettes de soleil (70 %), devant l’évitement des heures les plus ensoleillées (69 %) et le port d’un t-shirt (61 %). De plus, seules 4 personnes sur 10 appliquent de la crème toutes les deux heures. Ces attitudes sont par ailleurs loin d’être systématiques. De manière générale, on observe que les personnes ayant la peau claire sont plus enclines à se protéger du soleil que les personnes aux peaux plus foncées.

Des idées reçues fausses encore trop fréquentes

Parmi les idées fausses, 47 % de la population estiment que si les coups de soleil de l’enfance sont bien soignés, ils sont sans conséquence à l’âge adulte. Une opinion qui augmente de 9 points en 10 ans. Ils étaient 40 % à le penser en 2010, 38 % en 2005. Or les coups de soleil reçus pendant l’enfance augmentent considérablement le risque de cancer de la peau à l’âge adulte et créent des dommages sur les yeux qui peuvent entraîner de graves problèmes de vue.

Par ailleurs, 24 % pensent que faire des UV artificiels avant les vacances permet de préparer sa peau pour se protéger du soleil ; or le bronzage artificiel n’a pas le même effet protecteur que le bronzage naturel : il ne s’accompagne pas d’un épaississement de la peau. Loin de préparer la peau au soleil, les UV artificiels, également cancérigènes, ne font que s’ajouter aux UV du soleil et en renforcer l’effet cancérigène.

Autre idée fausse, 21 % pensent que les coups de soleil préparent la peau en la rendant moins vulnérable au soleil, or le coup de soleil est une brûlure de la peau. 10 % estiment que mettre de la crème solaire une seule fois suffit à se protéger pour la journée, or l’application doit être renouvelée toutes les deux heures afin de maintenir une protection efficace.

Les enfants mieux protégés que les adultes

Les parents d’enfants de moins de 4 ans respectent davantage les gestes de prévention solaire pour leurs enfants et sont plus négligents pour eux même. Ainsi, 78 % des parents veillent à systématiquement faire porter un chapeau à leurs enfants mais ne sont plus que 13 % à y veiller pour eux même. L’exposition entre 12h et 16h est évité systématiquement pour 62 % des enfants et seulement pour 20 % des parents. Enfin, le renouvellement de la crème solaire est assuré systématiquement toutes les deux heures chez 54 % des enfants et seuls 15 % des parents font de même pour eux.

Les risques solaires ne concernent pas uniquement les vacanciers

L’exposition au soleil ne se limite pas aux lieux de vacances, elle peut se faire aussi dans son jardin, lors des activités de plein air, en milieu scolaire mais également au travail. Ainsi, pour la première fois, le Baromètre Cancer s’est intéressé à l’exposition solaire en milieu professionnel : plus d’un actif occupé sur cinq déclare devoir travailler souvent ou systématiquement au soleil et 54 % des actifs exposés au soleil lors de leur travail peuvent se mettre à l’ombre lors d’une journée ensoleillée et 37 % peuvent éviter d’être au soleil entre 12h et 16h.

Concernant les protections individuelles, le t-shirt est utilisé par 75 % des actifs, suivi du port de lunettes pour 47 % d’entre eux et du port d’un chapeau ou casquette pour 39 %. Seules 13 % des personnes interrogées déclarent appliquer de la crème solaire toutes les deux heures. L’emploi systématique ou fréquent des méthodes de prévention au travail est étroitement associé à celles utilisées en dehors du travail.

Une campagne d’information pour sensibiliser au geste de prévention solaire

L’institut national du cancer et Santé publique France déploient tout au long du mois de juillet une campagne d’information sur le digital afin de sensibiliser en priorité les parents de jeunes enfants à une exposition aux rayonnements UV. Cette campagne rappelle, par le biais d’une infographie, les quatre gestes essentiels de prévention vis-à-vis de l’exposition au soleil : éviter l’exposition entre 12h et 16 heures et rechercher l’ombre, protéger systématiquement la peau des enfants, se couvrir en portant T-shirt, lunettes et chapeau et appliquer généreusement de la crème toutes les deux heures.

Ces conseils de prévention sont également nécessaires pour les personnes exposées au soleil dans le cadre de leur profession : comme les agriculteurs, les personnels des BTP, les marins ainsi que toutes les personnes exerçant une activité en plein air, ou dans le cadre de leurs loisirs.

Pour sensibiliser et rappeler les principaux gestes de prévention solaire, Santé publique France met à disposition du grand public le site www.prevention-soleil.fr

* Enquête réalisée auprès d’un échantillon représentatif de la population de 3 931 personnes âgées de 15 à 75 ans.

Source : Santé publique France

A Lire également

Une version actualisée du guide « Mon enfant a un ... L’Institut national du cancer et la Société de lutte contre les cancers et les leucémies de l’enfant et de l’adolescent (SFCE) viennent d'actualiser l...
Cancers de la peau : des dépistages gratuits le je... Le jeudi 22 mai 2014, des centaines de dermatologues bénévoles assureront des consultations de dépistage anonymes et gratuites dans toute la France, d...
Barbecue : la cuisson est-elle dangereuse ? Les beaux jours voient traditionnellement le retour des barbecues dans les jardins. Mais prudence, car la cuisson d’aliments à des températures élevée...
Priorité Santé Mutualiste : des conseils santé au ... Vous êtes confronté à un problème de santé ? Qu’il s’agisse du cancer, d’une maladie cardio-vasculaire, d’un problème de dépendance au tabac, à l’alco...
Des gestes simples pour protéger sa peau du soleil... A l'occasion de la Journée Nationale de Prévention et de dépistage des cancers de la peau, le Syndicat National des Dermatologues-Vénéréologues (SNDV)...
3 vidéos pour mieux comprendre les méfaits du taba... L’Institut national du cancer a conçu 3 courtes vidéos pour renseigner précisément sur les méfaits du tabac, premier facteur de risque de développer u...
Journée mondiale contre le cancer, le 4 février 20... A l'occasion de la journée mondiale contre le cancer, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) rappelle que les cancers figurent parmi les principale...
Cancer du col de l’utérus : une campagne pour sens... Pour sensibiliser les femmes à l’importance de la prévention et du dépistage du cancer du col de l’utérus, l’INCa lancera une campagne d’information a...
Etre accroc aux UV, c’est possible ! Si vous êtes amateur de cabines de bronzage, la réponse pourrait être oui. C’est en tout cas ce qu’affirme une étude américaine publiée dans les Archi...
Particules fines et risque de cancer : une fiche r... L’institut national du cancer (INCa) vient de mettre en ligne sur son site une fiche repère actualisée sur les particules fines et le risque de cancer...
3e Plan cancer en préparation : apportez votre con... Le gouvernement invite les Français concernés à apporter leur contribution à la préparation du prochain Plan cancer, jusqu'au 20 mai 2013. Vous ête...
Le DDT classé comme probablement cancérogène par l... Le Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC) de l'OMS vient de classer l'insecticide lindane comme cancérogène pour l’homme, le DDT comme...
Cancer de la peau : lésions suspectes et dépistage... Après un examen minutieux de la peau, un dermatologue peut fortement suspecter un mélanome. Il procède alors à un prélèvement de la lésion qui sera so...
Food Truck Cancer & Nutrition le 12 juin au c... Le 12 juin prochain, un Food Truck piloté par le chef Grégory Cuilleron et Alix Mottard-Goerens diététicienne viendra à la rencontre des patients du C...
Vacanciers : les conseils santé des Centres Hospit... Du lundi 2 au samedi 7 août 2010, le journaliste Richard Zarzavatdjian réalise un tour de France estival des grands hôpitaux. Conducteurs, randonneurs...
Dexter, atteint d’un cancer, rassure ses fans L'acteur Michael C. Hall, de la célèbre série Dexter, explique être atteint d’un lymphome de Hodgkin, un cancer du système lymphatique. L’acteur décl...